Connaissez -vous le lipofilling du visage ?

Avez-vous déjà entendu parler de lipofilling, cette méthode qui consiste à redonner du volume à son visage grâce à sa propre graisse ?

Vous trouvez que vous avez un peu trop de graisse sur les cuisses et par contre vous commencez à en manquer sur le visage qui se creuse. Le lipofilling du visage, appelé également lipostructure est peut-être la méthode qu’il vous faut.

photo d'une femme se faisant faire une piqure dans le visage

Le lipofilling du visage

Le médecin va réinjecter de la graisse prélevée sur une partie du corps qui en a en excès (fesses, ventre, cuisse) pour la réinjecter sur les zones du visage en manque de volume. A priori, on peut penser que cette méthode sort tout droit d’un film de science-fiction et pourtant cette intervention est très naturelle puisqu’aucun corps étranger n’est injecté. En effet, il s’agit d’une autogreffe, le donneur et le receveur étant la même personne. La graisse injectée est donc parfaitement tolérée par l’organisme et il n’y a aucun risque de rejet ni d’allergie.

Recréer du volume

Cette méthode chirurgicale permet de recréer du volume aux pommettes et aux joues qui se creusent souvent à partir de 50 ans, nous donnant parfois un visage triste dont on se passerait bien. Mais aussi permet de combler et atténuer certaines rides, notamment celles du sillons nasogéniens et redonner du volume aux lèvres et aux cernes. Cette technique peut d’ailleurs être utilisée en complément d’un traitement des rides par toxine botulique ou d’un peeling. Les indications pour traiter le visage sont les mêmes que celles pour l’acide hyaluronique, mais avec un résultat durable et naturel. De plus, on sait maintenant que les injections de graisse améliorent la qualité de la peau.

Comment se déroule un lipofilling ?

Le chirurgien va d’abord prélever une quantité (uniquement celle nécessaire pour le lipofilling) de cellules graisseuses dans un bourrelet situé dans le ventre, les hanches, les genoux ou les cuisses. La graisse enlevée est ensuite centrifugées pour recueillir exclusivement les cellules graisseuses. Puis, le médecin va réinjecter la graisse purifiée dans les zones à traiter avec des micro canules ne laissant pas de cicatrice. Pour le visage l’intervention se fait sous anesthésie locale et dure entre 1 heure

Le lipofilling, pour qui ?

Le lipofilling s’adresse à toutes les femmes qui veulent retrouver un peu de volume sans avoir recours à des injections ou des implants. Cette méthode est plutôt conseillée à celles qui recherchent un volume modéré et de façon naturelle. Celles qui recherchent des changements importants risquent d’être déçues des résultats.

Vous trouverez beaucoup d’infos intéressantes sur le lipofilling sur le site de Michelle Flament, médecin spécialiste en chirurgie plastique, reconstructive et esthétique.

Et après ?

Après l’intervention, il faut éviter les bains de soleil et les expositions aux UV. Quelques douleurs modérées et des bleus sont possibles pendant 1 semaine environ. En cas de résultats pas assez satisfaisants, une retouche est possible 6 mois après l’intervention.

Résultats attendus

Aujourd’hui la technique est fiable avec des résultats intéressants. Il faut savoir que la quantité de graisse injectée diminue après l’intervention. L’augmentation du volume est quand à elle pérenne mais reste modérée, ce qui est rassurant, car aucun risque de se retrouver avec des joues comme un hamster.

Quels prix pour un lipofilling ?

Les prix sont évidemment variables selon le chirurgien et le lieu ou vous vous faites opérer. En moyenne pour le visage, il faut compter entre 2500 et 3000 euros.

Un peu d’histoire

On entend parler de lipofilling pour la première fois en 1893 lorsque le chirurgien allemand, Gustav Neuber s’en sert pour corriger les séquelles d’une infection au niveau du visage. Par la suite, de nombreux autres médecins utilisent cette technique des transferts de graisse mais la méthode ne connaît pas d’essor important en raison de la mauvaise prise de greffe (parfois nulle) et des séquelles sur le site de prélèvement de cette graisse. En 1983, le Dr Illouz invente la liposuccion. Cette méthode va permettre de prélever de la graisse en minimisant les séquelles de l’endroit où elle est prélevée. Par la suite de nombreux médecins ont contribué à perfectionner la technique de transfert de graisse, notamment le Dr Coleman qui en 1991 propose les bases d’une technique fiable et reproductible. Il appelle sa méthode la lipostructure. Au départ, elle est réservée au visage afin de combler les zones, creuses, elle s’est depuis élargie à d’autres zones du corps.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *