Md codes, dr.Olivier Claude

Médecine esthétique, les MD codes pour restructurer et harmoniser les visages

par Arielle Granat

Les MD codes sont une technique d’injection d’acide hyaluronique permettant de restructurer et d’harmoniser le visage. Aux Boomeuses, on a voulu en savoir plus sur cette méthode « douce » et prometteuse avec le Docteur Olivier Claude, chirurgien et médecin esthétique, spécialiste des MD Codes en France.

Dr Claude Olivier, vous êtes l’un des spécialistes des MD codes, pouvez-vous nous parler de cette méthode ?

Dr . Olivier Claude : J’ai été sensibilisé à cette approche de restauration du soutien du visage après mon internat, lorsque je suis parti aux Etats-Unis, où j’ai été formé par un chirurgien américain expert en lifting, Dans tous ces liftings, il mettait des petits implants au niveau des pommettes pour restaurer le soutien profond, car il avait déjà compris (ce que l’on sait depuis) qu’avec les années, on perdait de la graisse et de l’os, et que le vieillissement n’est pas juste une chute des tissus mais une chute associée à une perte de support profond.

Avec l’arrivée des nouveaux acides hyaluroniques, j’ai décidé d’utiliser cette technique de restructuration du support facial à mon cabinet. A l’époque on ne parlait pas encore de MD codes.

C’est Mauricio De Maio, chirurgien plasticien brésilien à qui l’on doit énormément, qui a codifié cette technique d’injections. Avec cette codification, il a apporté une nouvelle dimension dans l’utilisation de l’acide hyaluronique, et a complètement modifié notre approche du traitement du visage.

Dr Olivier Claude, MD codes

Dr Olivier Claude, chirurgien et médecin esthétique, spécialiste des MD codes.

En quoi consiste exactement cette méthode ?

La technique des MD codes est une technique pour restaurer le support facial.
Si le bas du visage se relâche, c’est en grande partie parce que l’on perd progressivement de l’os et de la graisse sur l’ensemble du visage, mais surtout sur la partie supérieure (au niveau des tempes). Plutôt que restaurer des volumes aux endroits où c’est creusé, je vais restaurer un soutien.

 

Plutôt que restaurer des volumes aux endroits où c’est creusé, je vais restaurer un soutien

Il faut oublier le terme de volume. Quand vous perdez de la graisse au niveau des tempes, c’est comme un ballon qui se dégonfle, les tissus vont tomber vers l’avant en amont du sillon nasogénien, du pli d’amertume, de la bajoue, tous les tissus sont là.

Si je commence par mettre de l’acide hyaluronique sur la partie supérieure, ce n’est pas pour faire du volume ou pour combler un creux, mais pour commencer à restaurer ce soutien. Cela va un peu diminuer le creux, mais cela va surtout restaurer le soutien.

Si une patient veut diminuer le relâchement du bas et que je commence à injecter juste en aval du problème, pour essayer de le masquer, j’ai tout faux et je vais alourdir le visage.

Avec les années c’est surtout dans la région péri orbitraire que l’on perd de l’os et de la graisse, c’est pour cela que l’on commence par cette zone. Un visage jeune, c’est un visage qui a un bel ovale, un centre de gravité situé haut. Donc, on va remettre de l’acide hyaluronique sur cette partie supérieure.

Un travail de soutien en trois étapes

Ce travail se fait en trois étapes. En premier, et c’est primordial, on va restaurer le soutien facial. Puis, on va améliorer les contours du visage, on parle alors d’harmonisation faciale. Dans un visage, chaque zone va exister en fonction des autres. Enfin, on va restaurer des émotions positives. L’injection d’acide hyaluronique, en fonction de la position où je me place par rapport aux muscles, va augmenter ou diminuer l’action du muscle.

C’est ce que l’on appelle la modulation musculaire, et c’est un apport très important de cette technique de MD codes. Si l’acide hyaluronique est injecté en profondeur, je vais aider le muscle à mieux fonctionner, notamment les muscles élévateurs.

C’est comme un coach sportif qui mettrait sa main sous votre avant-bras : vous pourrez alors porter 20 kilos facilement ! C’est le même phénomène avec l’acide hyaluronique s’il est injecté sous le muscle. Par contre, si on l’injecte en superficie, comme dans les techniques de comblement, le muscle va être bloqué. Et dans ce cas, même un kilo, vous aurez alors du mal à le porter…

Mais surtout, comme on n’a pas traité le problème et que l’on n’a pas injecté au bon endroit, tous les ans, ça va tomber un peu plus.

Les MD codes sont également une technique de prévention

Les MD codes sont également une technique de prévention, Plutôt que restaurer des volumes aux endroits où c’est creusé, je vais restaurer un soutien puisque l’on va aider le visage à mieux passer les années. Il s’agit d’une méthode assez complète avec une prise en charge plus globale sur la durée.

Après avoir traité les trois parties du visage (partie supérieure, soutien centro facial et soutien cervico facial) je pourrais éventuellement améliorer la région des cernes, des lèvres ou améliorer l’aspect de la peau. On peut ensuite travailler avec du botox que l’on peut mettre aussi bien sur le haut que sur le bas du visage.

Le Botox ne va pas servir à diminuer les rides (comme l’acide hyaluronique ne sert pas à remplir des creux), mais va optimiser la balance musculaire qui existe au niveau du visage entre des muscles abaisseurs élévateurs. Il va diminuer l’action des muscle et en aucun cas les bloquer. On dit parfois que le botox, ça bloque, ça fige… Mais ce n’est pas son but.

Un visage est un vecteur d’émotions

Avant tout, un visage, c’est un vecteur d’émotions avec des muscles élévateurs qui vont exprimer des émotions positives, et des muscles abaisseurs des émotions négatives. Avec le botox, je vais surtout diminuer les muscles afin que mon muscle n’entraîne des émotions négatives sur le bas du visage.

MD. codes, Olivier Claude

Traitement en MD codes : support facial, contouring et aspect de la peau sur femme de 57 ans.

 

Lorsqu’une femme vient vous voir, vous lui proposez automatiquement les Md codes ?

Dr.Claude : Oui, car pour moi c’est surtout une façon d’analyser un visage et d’essayer de faire un plan de traitement sur mesure. Cela ne veut pas dire que l’on va faire le même traitement à tout le monde. Mais bien du sur mesure à la française. Et chaque médecin va se servir autrement de la méthode.

Aujourd’hui on attend une prise en charge globale, holistique, on veut prendre soin de son visage (et de son corps) pour qu’il soit mieux aujourd’hui mais aussi demain. Actuellement, le but des injections ce n’est ni de vous gonfler, ni de faire de grosses pommettes ou figer le front, mais d’essayer de donner la nouvelle version de vous-même et également de mieux vous faire passer les années.

Il n’est pas non plus question de changer de visage, ce qui n’est d’ailleurs pas une demande de mes patientes. Au bout de 3 ans, une personne traitée avec les MD codes aura un visage moins relâché que son jumeau virtuel qui n’aurait rien fait. On est dans le better aging et non dans l’anti aging, avec une approche préventive.

Peut-on commencer cette méthode après 50 ans, quand le visage est déjà marqué ou affaissé ? Et combien faut-il de séances ?

Oui, 50 ans c’est un bon âge pour commencer les MD codes. La première année, on va faire le travail de soutien de support. Puis après, on se revoit pour la partie botox environ tous les 5 mois, ce qui correspond à la durée de vie du botox. A chaque visite pour du botox, on voit s’il est utile ou non de faire une injection de maintenance pour l’acide hyaluronique, dont la durée de vie est en moyenne entre 2 et 3 ans .

Le nombre de séances va dépendre du visage de la patiente, de ce qu’elle est prête à assumer à chaque séance en termes de confort, du résultat qu’elle souhaite et également de son budget. Mais on trouve des moyens de s’adapter.

L’acide hyaluronique ne va pas tout faire et dans certains cas, il faudra aussi de la chirurgie. Mais pour de nombreuses femmes, les MD codes peuvent suffire. Et si on fait de la chirurgie, elle sera plus douce.

Md codes, dr.Olivier Claude

Un bel ovale

Est-ce que l’on peut traiter le cou et le décolleté avec les MD codes

On peut améliorer le cou selon son état et les attentes de la personne. Sinon, il faut passer par la chirurgie, mais certaines patientes se sentent suffisamment améliorées pour ne pas en faire.

Le décolleté est difficile à traiter avec les MD codes, on utilisera surtout la mésothérapie et les facteurs de croissance.

 

 

 

 

 

0 commentaire
1

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire