J’ai testé une séance de Gong Bath

J’ai testé le Gong Bath, une thérapie venue d’Asie peu connue en Europe et pourtant ancestrale puisqu’elle remonte à 8 000 ans ! Une immersion dans un bain sonore destiné à apporter une sensation de bien-être au travers de la vibration de toute l’eau contenue dans notre corps (qui contient 70 à 80% d’eau).

La musique a toujours été considérée comme facteur de bien-être agissant sur le physique, le psychisme et l’énergétique.  Mais par quelle magie mon corps va-t-il pouvoir vibrer ?

Ma séance de Gong Bath au Centre Zen & Sounds Paris

En quête de relaxation intense, je me décide à pousser la porte du Centre Zen & Sounds Paris dans le 20 ème :  calme et lumineux, l’endroit est accueillant et propre. J’entre dans un autre monde, celui de la sonothérapie. Lydéric, un des sonothérapeutes, qui animera le bain sonore, nous accueille en proposant un verre de kéfir à base de jus de fruit, source de prébiotiques, soit une infusion, un thé ou simplement une eau aromatisée. La session collective durant 1h30. J’engage la conversation avec les premiers participants déjà arrivés. Certains viennent pour la première fois, seul ou en couple, tandis que d’autres fréquentent assidûment la salle. Une femme vient tous les soirs après son travail appréciant cette relaxation intense dont elle ne peut plus se passer.

séance de gong bath

Puis je découvre la grande salle de pratique équipée pour les Gong baths et le Yoga, dont un mur entier est couvert de 13 imposants gongs planétaires et symphoniques de toutes tailles. Au sol une collection de petits bols provenant du Kérala, du Tibet, du Népal, de Birmanie, instruments à percussions, koshi, arbre de pluie, mailloches pour marteler, cloche de temple…

Sur le parquet : tapis, coussins dont un pour mettre sous les genoux ou pour surélever les pieds, couverture, bandeau pour les yeux pour être plus réceptif au son et à la vibration, nous attendent. Aucun effort ne nous sera demandé sinon de s’allonger le plus confortablement possible sans points de tension afin de nous conduire au lâcher-prise. Une tenue souple et une petite bouteille d’eau sont recommandées.

 

 

gong bathPrésentation de la séance par Lydéric

Le maître de la séance nous donne des informations bien utiles sur ce qui va se passer et le matériel qu’il va utiliser : on est en présence d’un véritable orchestre symphonique destiné à nous apporter l’énergie de telle ou telle planète.

Il nous présente les types de gongs : « les gongs planétaires facilement reconnaissables (ils portent le signe de la planète en leur centre), et les gongs symphoniques comme le Grand 50 pouces (rare et puissant qui émet la fameuse vague sonore impressionnante : wou,wou,wou) et le Silver en 38 pouces.

Les planétaires sont accordés sur la fréquence de rotation des planètes : c’est un astrophysicien suisse qui, dans les années 70, a calculé le cycle de rotation et en a déduit une fréquence par planète. Les fabricants de gongs après avoir chauffé et martelé à grand coup de masse procèdent à l’accordage au millième d’hertz près ! Une incroyable précision donc. Pour info : un piano, une guitare sont accordés au 10ème d’hertz ! Au mur, on a Saturne, Mercure, le Soleil, la Terre, Vénus et autres. Deux gongs lunaires dont le premier a été calculé depuis la surface de la lune et le deuxième depuis l’espace : quand je les joue en alternance, on unifie cerveau droit et cerveau gauche et c’est très bénéfique ».

Les sensibilités aux fréquences diffèrent selon les participants. Nous n’avons pas tous la même capacité à percevoir les sons et Lydéric nous parle de l’oreille humaine à l’aide de quelques exemples depuis le nourrisson jusqu’au malentendant. Il insiste sur l’aspect vibratoire ressenti plutôt que sur le côté sonore. Le Centre Zen and Sounds accueille des malentendants. On apprend que les basses fréquences sont plus vibratoires que les hautes.

« Lorsque ces instruments se mettent à vibrer, cela amène le cerveau à produire certaines ondes très basses (delta) qu’il produit notamment quand il est en état d’hypnose ou dans certaines phases du sommeil ou encore chez les adeptes de la méditation. Ce sont vraiment les ondes du relâchement, de la détente qui viennent travailler sur le système parasympathique notamment. Donc si vous êtes en fin de journée ou milieu de semaine, il est possible que vous vous endormiez. Pas grave, cela coupe le mental, le corps reçoit mieux les vibrations. Vous passerez par différentes étapes au cours de la séance : vous pouvez avoir l’impression de survoler votre corps puis de vous sentir très lourd. N’hésitez pas à vous couvrir car le corps se refroidit. »

Mon avis sur le Gong Bath

Les sons montent en puissance. Je craignais que la séance me paraisse longue mais je reconnais qu’elle est bien composée -comme une partition de musique avec ses nuances et ses rythmes- commençant et se terminant en douceur : il utilisera en début de séance le Koshi au son plus aigu et en fin de séance l’arbre de pluie pour sortir de l’ancrage et nous éveiller à la vie.

J’ai ressenti de légers tremblements pendant le jeu du grand gong qui ne laisse pas indifférent. En milieu de séance des gargouillis se manifestent dans mon ventre : les vibrations sonores émises par les différents gongs résonnent dans mon corps, « envoyant des signaux interprétés aux niveaux biologique, énergétique et émotionnel, m’a-t-on expliqué, capables de rééquilibrer les trajets énergétiques, comme si vous receviez une douche interne. » Je commence à me relaxer et m’alourdir. Etant en reportage, je reste toutefois sur mes gardes surveillant la réaction de mes voisins assoupis en pleine méditation les yeux fermés, les traits du visage détendus, ou déroulant la couverture (le lâcher-prise fait baisser la température). J’ai pu admirer la performance et le va-et-vient du percusionniste/sonothérapeute se déplaçant d’un instrument à l’autre, martelant un gong puis un autre, puis en alternance : un jeu bien réglé. Pour clôturer la séance, il viendra jouer sur un instrument à cordes, une lyre perse au son céleste très agréable. On en sort reposé et léger. Bien s’hydrater pendant et après.

Les effets de la séance

En quête de relaxation et d’évasion, c’est une pause dans la vie anxiogène que nous vivons actuellement. Variables selon le tempérament de la personne, les effets peuvent perdurer une quinzaine de jours, réveiller des douleurs, donner des rêves, améliorer le sommeil, inciter à la réflexion et à la prise de décision, faire prendre conscience de soi… ils sont dus à la mémoire cellulaire de l’eau.

Autres thérapies sonores et ateliers proposés
  • Séance spéciales « Pleine Lune ». Il s’agit de séances de 2 heures avec un nombre  plus important de gongs.
  • Massages sonores en cabine individuelle à l’aide de bols et de diapasons thérapeutiques (sur corps habillé) pour harmoniser les 7 chakras. Chaque type de bol est utilisé en association avec les méridiens. Elimine stress, apporte un meilleur équilibre intérieur, une sensation de bien-être et régénère les défenses naturelles.
  • Yoga du son et chant thérapeutique.

Qu’en pense le corps médical ?

Une étude est en cours initiée par Frédéric Duteil Professeur de médecine au CHU de Clermont-Ferrand qui lui-même a suivi plusieurs séances. Affaire à suivre…

Contre-indications

Femmes enceintes (risque de déclenchement d’accouchement)
En cas d’épilepsie (agit sur les ondes cérébrales)
Porteurs de pacemaker.

Centre Zen and Sounds Paris
88 boulevard de Charonne
75020 Paris
Réservation en ligne : www.zen-and-sounds.com et par téléphone 09 54 32 99 79
28 €  la séance  d’1h30

 

 

 Texte et photos Marie-Françoise Souchet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *