matelas

Comment bien choisir
son matelas pour sa chambre

par Les Boomeuses

Inutile de vous redire l’importance du choix d’un bon matelas pour des nuits paisibles. 

Plus que  jamais à partir de 50 ans, on connaît l’importance d’une bonne literie pour un sommeil récupérateur et pouvoir se lever sans avoir mal partout ! 

Car sans jouer la princesse au petit pois, avec l’âge, notre confort devient de plus en plus primordial et une bonne literie n’est pas un luxe, surtout si on a le dos fragile.
 

Mais quels sont les critères pour choisir un bon matelas ? 

Pas facile de s’y retrouver parmi les différentes literies qui existent : matelas à ressort, en mousse, en latex, à mémoire de formes et niveau de fermeté.
Selon les fabricants, certains privilégieront une technologie plutôt qu’une autre, mais il s’agit aussi d’un choix personnel, en fonction de ses sensations, son ressenti et son bien-être. 

En dehors du confort, c’est le maintien qui est primordial. Le maintien, à ne pas confondre avec la fermeté du matelas, correspond à son dégré d’affaissement et sa résistance à l’enfoncement.

C’est grâce à un bon maintien que la colonne vertébrale est bien soutenue. Avec les années, un matelas perd son maintien, entraînant des maux de dos, d’où l’importance de changer de literie au bout de 10 ans.

La fermeté, elle, dépend du tissu et de l’épaisseur du garnissage. On trouve 5 degrés de fermeté à choisir selon ses préférences de sensations : très souple, souple, équilibré, ferme ou très ferme. Attention quand même avec un matelas trop ferme si vous avez mal au dos. Trop rigide, vous risquez de ne pas être confortable et d’avoir des tensions le matin. 

L’idéal est donc de choisir un matelas avec un bon maintien, qui offre différents zones de soutien, plus ou moins fermes selon les zones du corps, et qui permet un bon repos musculaire.

Aujourd’hui, on trouve une grande offre de marques de literie correspondant à son budget et son confort. Parmi la gamme de matelas chez Emma la collection Hybrid propose un matelas constitué de micro-ressorts Aeocoil et mousse Simbatex, qui a l’avantage de s’adapter à toutes les morphologies. Doté de sept zones de soutien intelligent, il permet un soutien souple pour les épaules et un soutien lombaire plus ferme, pour maintenir la colonne vertébrale correctement alignée pendant votre sommeil. 

 

Les autres éléments à prendre en compte pour choisir son matelas

 

Essayer son matelas

Impossible d’acheter un matelas sans l’essayer. Même si essayer un matelas tout habillé dans un magasin ne permet pas vraiment de ressentir la même sensation que chez soi durant la nuit. Car il n’y a pas vraiment de matelas idéal, il s’agit d’un choix personnel et subjectif. Avant d’acheter un matelas, il faut prendre son temps et se mettre dans différentes positions pour estimer son confort :

Si allongé sur le dos, vous ne pouvez pas passer votre main entre vos reins et le matelas, c’est qu’il est trop ferme.
Ensuite, changez de position, si c’est trop difficile, le matelas est trop souple.
Enfin le test du coude : après l’avoir enfoncé dans le matelas, si le creux reste, le matelas est trop mou.

La taille du matelas 

Si jusqu’à maintenant la dimension standard d’un matelas 2 personnes était de 140 x 190, actuellement la tendance est au matelas de 160 x 200 cm, qui tend à s’imposer comme une taille standard, bien agréable si on aime s’étaler la nuit.

L’épaisseur du matelas

Selon le type de matelas choisi (ressorts, mousse ou latex), l’épaisseur et la densité des différentes couches du matelas va être différente. Généralement, les matelas en mousse et en latex sont moins épais que les matelas à ressorts qui proposent     une épaisseur de 25 cm ou plus. 

Un bon oreiller

Si le choix du matelas est important, il ne faut pas négliger l’importance d’un bon oreiller, dont le but est de permettre de maintenir la position allongée sans que le dos ne fournisse d’effort avec la colonne vertébrale, qui doit être bien alignée.

Une chambre agréable 

Enfin, si la literie est primordiale pour bien dormir, il faut aussi prendre en compte la chambre elle-même et créer un environnement propice à un sommeil efficace et non perturbé.
L’idéal, une chambre au frais, calme, confortable et sombre.

A lire aussi : Mon couple ronronne ? Non il ronfle ! 5 trucs à tester pour une nuit presque paisible

 

article sponsorisé

0 commentaire
0

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire