Pour ou contre la médecine esthétique ?

S’il y a bien un sujet sur lequel vous n’êtes pas toutes d’accord et avez souvent un avis bien tranché sur la question, c’est celui de la médecine et la chirurgie esthétique.

Femme de 50 ans se tenant la tête

A partir de 50 ans, il est vrai qu’on se pose plus facilement la question de savoir si on en a envie ou non de toucher à notre visage et corps. Si certaines femmes trouvent évident de profiter des avancées de la science pour adoucir « les marques du temps » (évidemment de façon subtile et délicate) et l’assument sans le cacher, d’autres se mettent à hurler rien qu’en entendant le mot botox ou acide hyaluronique et estiment que faire des injections équivaut à un refus de vieillir et de s’assumer.

En réalité il s’agit évidement d’une décision bien personnelle et il est difficile de juger les raisons des femmes qui souhaitent bénéficier ou non de soins spécifiques pour entretenir leur visage et corps. 

Pour ou contre la médecine esthétique

Si à 50 ans on ressent souvent 10 ans de moins dans sa tête et qu’on se sent encore comme une quincado, notre visage ou notre corps eux se fichent souvent du décalage entre nos deux âges, et trahissent souvent notre âge réel : avec ses petits kilos en trop, l’ovale du visage qui s’affaisse et des rides qui nous donnent un air sévère dont on se passerait bien.

Une amie m’a raconté que son mari avait toujours l’air de faire la tête. Jusqu’au jour où il s’est fait faire des injections sur la commissure des lèvres. Et soudainement il avait retrouvé un visage souriant ! Comme me l’a dit ma copine, « en fait il ne faisait pas la gueule, c’était juste ses rides ».

Aujourd’hui on a la chance de pouvoir faire des gestes très doux et simples sans aucune éviction sociale. Évidemment l’important est de bien choisir son praticien et d’avoir une confiance absolue en lui. Il suffit souvent de regarder ses patients dans sa salle d’attente pour savoir s’il a la main légère ou plutôt lourde en matière d’injections. Si vous y allez pour un conseil sur votre ride du lion et qu’il vous dit qu’il faut refaire tout votre visage, un conseil, fuyez…

Des résultats plus naturels

Les quelques cas célèbres d’actrices qui ont malheureusement abusées de chirurgie ou on fait des gestes irrémédiables avec des produits non résorbables, ne donnent évidement pas un bonne image de la médecine esthétique.

Si vous avez des demandes raisonnables et un médecin qui vous écoute peu de chance que vous vous ressembliez a un hamster.

Pour le Dr Roger Darmani, le défi d’un médecin et chirurgien esthétique est surtout de respecter l’harmonie d’un visage et d’un corps tout en prenant en compte la personnalité du patient.

Si la médecine esthétique est aujourd’hui plus accessible avec des résultats naturels et peu de contre-indications, la chirurgie esthétique a aussi fait d’immense progrès puisque aujourd’hui les liftings ou mini liftings sont très discrets. Evidement si faire du botox ou de l’acide hyaluronique n’est pas un geste très lourd, un lifiting demande une vraie  réflexion. Car là il s’agit d’un acte chirurgical et la décision est forcément différente et ne se prend pas à la légère.

Alors la médecine ou chirurgie esthétique, vous en pensez-quoi ? Avez-vous franchi le pas ? Sinon quels sont vos obstacles ?

Credit photo by freepik 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *