Et si on passait
en mode monodiète ?

Avec les beaux jours, on a toutes envie de se sentir plus légère comme « nettoyée ». Pour libérer son organisme des toxines diverses et variées, la monodiète (MD pour les intimes) semble LA solution. Rencontre avec Catherine Malpas* qui en a fait un mode de vie.

 

Catherine-Malpas-Monodiete_les-Boomeuses
©Anne-Lise

A chaque saison, au rythme de la nature, mais plus que jamais au printemps, il est important de faire peau neuve. D’où l’importance de mettre son corps au vert et de le “décrasser” de l’intérieur pour purifier les organes émonctoires (intestins, foie, reins, poumons), ces filtres chargés d’éliminer les déchets et toxines accumulés. Ce pourquoi, la première étape d’une cure Détox passe par une régulation alimentaire. Comme son nom l’indique, une Détox n’est pas un régime, mais plutôt un rééquilibrage alimentaire qui favorise les plantes, les fruits, les légumes dépuratifs et les boissons drainantes. Si l’on en croit ses adeptes, une Détox offrirait un regain de tonus et de légèreté.
Pour nous convaincre de ses bienfaits, Catherine Malpas, fervente adepte de la monodiète répond à nos questions :

En quoi consiste une “monodiète” ?
Le principe, c’est de manger un seul aliment (le même : fruit, jus de légumes, soupe), pendant au moins 24h, ce qui permet de mettre l’appareil digestif au repos et de « décrasser » l’organisme.

Qui l’a imaginée ?
Elle a été inventée au siècle dernier par un thérapeute autrichien, Rudolf Breuss qui est mort à 100 ans !

Quelles différences avec une “diète” ?
La monodiète (MD) est une cure, avec un début et une fin. Ce n’est pas une façon anarchique de s’alimenter, c’est une cure détox pour nettoyer régulièrement l’organisme. La diète c’est se serrer la ceinture tout au long de l’année sans aucun protocole cohérent.

Comment la pratiquer ?
L’idéal : une fois par semaine comme un rendez-vous avec soi-même, un rituel. Le corps adore la régularité. En la pratiquant chaque semaine à l’instar d’un entrainement, on en devient accro ! Lorsque le corps est encrassé, il a beaucoup de mal à éliminer les toxines dues à la pollution, au stress, aux additifs alimentaires, à l’alcool, au tabac, aux médicaments… Le fait de mettre l’appareil digestif au repos pendant 24h au moins permet à l’organisme de mobiliser toutes ses forces pour s’auto-nettoyer et se restaurer plutôt que d’investir toute son énergie dans la digestion.Outre purifier son organisme, une monodiète offre beaucoup d’énergie. On est moins fatigué, pas de ballonnements, un sommeil amélioré, la sensation d’une grande légèreté, l’amélioration du transit

Quels sont les aliments autorisés ?
Je recommande les fruits dont le glucose est directement assimilable ; les fibres permettent de nettoyer le tube digestif. Crus ou cuits, en quantité illimitée, ils apportent des vitamines, minéraux, oligo éléments et enzymes et surtout et produisent beaucoup moins de déchets que les autres groupes d’aliments (lipides et protéines). Puisque vous mangerez le même aliment pendant 24h, choisissez celui que vous aimez… Pensez à bien mâcher les aliments choisis de manière à profiter de tous les nutriments qu’ils vous offrent…

La monodiète peut-elle devenir un mode de vie ad vitam ?
En ce qui me concerne, oui, j’en ai fait un mode de vie. Personnellement, je la pratique depuis une dizaine d’années et je suis en pleine forme. Pour rien au monde je ne manquerai mon « nettoyage » du lundi. N’oublions pas que la plupart de nos problèmes de santé prennent naissance dans notre ventre. Or les intestins remplissent une fonction très importante puisqu’ils forment notre système immunitaire. Autant qu’ils soient propres et le moins possible chargés de toxines. D’où l’importance à mon sens de pratiquer une MD hebdomadaire.

Quelles précautions à prendre ?
Comme je le répète à tous mes patients, la cure de monodiète est une démarche volontaire. La plupart y adhèrent immédiatement. Pour d’autres, c’est plus compliqué… Manger toute la journée le même aliment peut provoquer le dégoût de cet aliment… Au cours de la MD, on peut ressentir des maux de tête, de ventre ou d’estomac. Ce sont les « crises d’élimination » ou « crises curatives » qui s’arrêtent dès que l’on boit de l’eau ou de la tisane. C’est comme l’exercice physique, plus vous pratiquez, plus vous maîtrisez.
Evitez de charger votre organisme la veille avec des plats trop copieux ! Mangez léger : une salade de crudité, un potage et une assiette de légumes feront parfaitement l’affaire.

Outre une sensation de bien-être, peut-on espérer mincir ?
La monodiète n’est pas un régime amaigrissant. On ne fait pas de MD pour maigrir mais pour détoxifier l’organisme et surtout repenser ses habitudes alimentaires. Le dommage « collatéral », c’est que vous perdez 1kg à 1,5 kg par MD. Le lendemain, lorsque vous mangez à nouveau normalement, vous reprenez la moitié, soit entre 500 et 700 g mais au final, sur un mois vous perdez entre 2 et 2,5kg.

Quels conseils dans le cadre d’un “rééquilibrage alimentaire” ?
J’ai établi un protocole en 3 clés. Je recommande un rééquilibrage alimentaire sur base de l’index glycémique, c’est-à-dire que l’on choisit les aliments qui n’élèvent pas de façon brutale le taux de sucre dans le sang afin d’éviter le stockage des graisses. Pas de santé sans exercice physique ! Au moins trois séances par semaine en intensité modérée, là aussi pour favoriser la combustion des graisses. Et enfin, la monodiète hebdomadaire pour favoriser l’élimination des déchets de manière générale.

Des contre indications ?
Peut-être pour les diabétiques qui doivent prendre l’avis de leur médecin et les femmes enceintes pour qui la cure ne doit pas dépasser 24 h.

J’ai testé la MD

Pas facile de se préparer psychologiquement à ne manger qu’un seul aliment pendant 24 h mais lorsqu’une femme souhaite maigrir, rien ne l’arrête ou presque … Ma première tentative fut un échec : c’était en hiver, suralimentée le week-end précédent, ma 4ème pomme du lundi eut raison de mes bonnes résolutions. J’ai craqué pour du sucré. Vilaine fille ! Le lundi suivant, re-MD avec la ferme intention de n’ingurgiter que des poires. Mission accomplie sauf qu’à la fin de la journée, rien que leur vue m’écoeurait. Le mardi matin, 1 kg de moins sur la balance. Pour mon 3ème lundi, j’entraînais avec moi mon chéri : re-pommes. Mardi matin, lui, moins 2kgs, moi, moins 500 g. Pas motivant l’histoire. Puis je décidai de ne plus faire de ma MD une obsession mais de la prendre pour un « plat » comme un autre. Grâce à mes rendez-vous réguliers avec Catherine Malpas qui m’a coachée sans défaillir et à 3h de marche rapide par semaine, j’ai réussi à perdre 6 kilos en 4 mois tout en nettoyant mon organisme. Pas mal pour une boomeuse, non ?

 

* Catherine Malpas est Coach en Equilibres Alimentaires
Diplômée en Naturopathie et en Gestion de la Santé, membre de l’OMNES, l’organisation des Médecines Naturelles et de l’Education en Santé.
Email : malpas@wanadoo.fr – Mob : 06 07 24 25 08

LIRE AUSSI : DÉTOX TOUTES

 

Corine Allouch 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *