Comment maigrir sans régime ?

D’après les chiffres communiqués par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes à travers le monde, ce chiffre étant amené à doubler d’ici 2030. En France, le nombre de personnes considérées comme obèses serait de 6,5 millions, soit 14,5 % de la population.

régime hypnose femme assaisonnant un plat

Le souci vient du fait que ces chiffres ne cessent d’augmenter, alors même que l’on sait que les personnes atteintes d’obésité et de surpoids risquent de développer de graves problèmes de santé.
Pour enrayer ce fléau, diverses méthodes existent : régime, sport, hypnose, opération de l’estomac sont autant de moyens possibles pour tenter de maigrir. Si vous aussi êtes concerné par un problème de surpoids, voici 5 astuces pour perdre du poids sans régime.

Pratiquer l’hypnose pour maigrir

regime hypnose femme se pesant sur une balance

 

Loin des stéréotypes des émissions consacrées à l’hypnose, l’hypnothérapie pratiquée dans un cabinet ne ressemble en rien à ce que vous avez pu voir sur le sujet à travers votre écran de télévision. Que vous le croyiez ou non, tout le monde a vécu un jour un état hypnotique sans pour autant en avoir pleinement conscience. C’est le cas notamment lorsque d’une manière très apaisée, nous regardons fixement à travers la vitre du train ou de la voiture. À ce moment-là, le temps semble s’être littéralement arrêté. L’esprit vaque ailleurs, dans un endroit indéterminé

L’hypnose est une technique permettant d’accéder à ce type d’état et de permettre par là même à l’hypnothérapeute, d’inscrire des messages ou des suggestions à l’intérieur de votre esprit, de manière à y installer durablement des automatismes qui vous seront bénéfiques. En effet, votre cerveau fonctionne par associations d’idées, semblables à des connexions neuronales, qui lient des choses entre elles : un aliment et une émotion par exemple. C’est la raison pour laquelle pour la plupart des individus, le chocolat est associé directement à l’idée de plaisir, à une sensation agréable. À partir de là, ces automatismes qui se forment en nous deviennent, à force de se répéter, des réflexes que l’on ne peut plus maîtriser.

En inscrivant dans notre esprit de nouvelles associations, l’hypnose permet de modifier nos automatismes précédents, à l’origine de comportements insidieux qui se sont installés bien malgré nous ! C’est en recourant à ce phénomène que maigrir sous hypnose est possible, cette pratique s’étant développée ces dernières années au vu des excellents résultats rencontrés chez les différents patients. Bien sûr, comme pour toute perte de poids, il s’agit d’y aller par palier, votre corps ne pouvant se permettre de perdre trop de kilos en un court laps de temps et devant se préparer progressivement aux modifications qui l’attendent.

Manger plus lentement

Ce conseil vaut en général pour tout le monde. Dans bien des cas, le fait de manger trop rapidement entraîne sans le vouloir un automatisme néfaste et donc un réflexe à bannir de votre quotidien. En effet, le sentiment de satiété ne se faisant ressentir qu’au bout de 10 à 15 minutes, il est primordial de prendre votre temps pour manger, au risque de consommer plus qu’il ne faudrait. Commencer par une entrée est une bonne idée, pour vous permettre ensuite d’apprécier convenablement votre plat principal et d’en déguster une part raisonnable. Aussi, nous vous conseillons de prendre votre temps pour mastiquer vos aliments et de compartimenter votre repas de manière équilibrée. En outre, en mangeant moins, vous améliorerez votre digestion et devriez voir disparaître les sensations de ballonnements qui s’expliquent souvent par le fait de manger trop rapidement.

Mieux dormir est important pour moins manger

Selon Robert Jaffard, chercheur au CNRS, manquer de sommeil peut nous inciter à consommer une alimentation plus grasse et à recourir au grignotage plus souvent. Plus précisément, cela s’expliquerait par le fait que ce manque de sommeil diminuerait la présence au sein de notre organisme d’une hormone que l’on appelle la leptine. Celle-ci s’occupant notamment des besoins énergétiques, elle entraînerait dès lors qu’elle faiblit une augmentation de l’appétit chez les individus ne dormant pas suffisamment.

Mais une autre explication vient se joindre à cela : manquer de sommeil aurait en effet pour autre conséquence d’affaiblir le cortex frontal, à savoir la zone commandant nos émotions. Ainsi, on comprend mieux maintenant pourquoi manquer de sommeil peut avoir une certaine influence sur notre corps, notre cortex frontal ne résistant plus de la même manière à nos pulsions alimentaires, dès lors que notre corps n’a pas eu la dose de sommeil nécessaire à son bon fonctionnement.

Selon plusieurs études françaises, une personne qui dormirait peu consommerait en moyenne 500 calories de plus le lendemain qu’une autre ayant bénéficié d’un sommeil de bonne qualité. De fait, nous vous conseillons d’adopter une bonne hygiène de vie et de favoriser des nuits apaisantes pour ne pas succomber à vos premières pulsions alimentaires.

Réduire la quantité de nourriture dans nos assiettes

Nous avons tendance en général à finir notre assiette, quel que soit le volume de nourriture ayant été servi. La quantité de nourriture que nous ingérons à chaque repas est dès lors fortement corrélée à la taille de nos assiettes. Les personnes qui se servent dans de grandes assiettes ont tendance, de fait, à se servir et à manger davantage.Tandis que ceux qui utilisent de plus petites assiettes, tant pour l’entrée que pour le plat principal, consomment une proportion de nourriture plus appropriée. En outre, n’oubliez pas que l’appétit est aussi visuel et qu’à ce titre, bannir les grandes assiettes peut vous aider à réduire les portions tout en ayant la sensation d’avoir mangé à votre faim.

Tenir un journal alimentaire

Certains nutritionnistes sont de fervents défenseurs de cette technique, qui a l’avantage de faire prendre pleinement conscience aux gens de leurs habitudes alimentaires. En effet, tenir un journal sur des périodes très précises, à la semaine par exemple, vous permet quand cela est nécessaire de corriger certaines de vos pulsions. De fait, les grignotages sont provoqués bien souvent par des raisons plus personnelles que le simple fait d’avoir faim. Cela peut être lié au stress ou bonheur de parler à quelqu’un par exemple. En notant l’heure, l’aliment consommé et éventuellement ce qui vous passait par la tête à ce moment-là, vous pourriez réussir à venir à bout de quelques mauvaises habitudes de votre quotidien liées à votre consommation de nourriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *