Faire un legs au Secours populaire, pour plus de solidarité

Quand on est de la génération des Boomeuses, on commence à se poser la question de la transmission de son patrimoine. Et si la solidarité envers les plus défavorisés nous interpelle, on peut très facilement contribuer en léguant tout ou partie de son patrimoine via cette forme encore peu connue d’entraide. Une récente campagne de communication du Secours populaire en a fait la promotion

argent

Pas besoin d’être fortuné pour consentir un legs à une association d’utilité publique. Quel que soit la hauteur de votre patrimoine, qu’il se compose de biens mobiliers, immobiliers, de bijoux, œuvres d’art, ou de placements en assurance vie, il vous est possible de contribuer à un avenir meilleur pour les plus pauvres et en particulier les enfants issus de milieux défavorisés, en décidant de le transmettre intégralement ou en partie à une association.

 Faire un don ou un legs

Vous pouvez ainsi soutenir le Secours populaire par un legs. Avec – 3,5 millions de personnes aidées en France et dans le monde, cette association reconnue d’utilité publique est à ce titre exemptée des droits de mutation. Les biens que vous léguez servent donc intégralement à ses missions, sans aucun prélèvement fiscal, y compris sur les assurances vie.

Ainsi, votre contribution permettra de redonner espoir aux plus démunis, de soutenir les bénévoles dans leurs actions, en permettant par exemple l’achat de camions pour les maraudes, de vêtements, d’alimentation, l’aménagement de locaux ou le financement de projets culturels et de loisirs pour les plus jeunes. Point important, il n’existe pas de montant minimum pour un legs.

Vous pouvez également apporter votre soutien dès maintenant en réalisant une donation : il peut s’agir d’une donation de somme d’argent, d’un bien immobilier ou encore de valeurs mobilières, sur la part disponible de votre patrimoine. Cette donation devra faire l’objet d’un acte notarié.

Une autre forme possible de solidarité est le don sur succession. S’il vous arrive d’hériter, vous pouvez également donner tout ou partie des biens reçus à une association, et bénéficier d’un allègement des droits de succession à concurrence de la valeur du ou des biens donnés ou sommes d’argent. Vous paierez des droits de mutation à titre gratuit seulement sur la part que vous allez conserver. Mais attention, vous n’avez que 6 mois à compter du décès pour profiter de cette disposition.

Investir dans la vie est un geste fort. À travers cet acte de transmission, vous apporterez du bonheur à ceux qui en ont le plus besoin.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *