Voyage au Portugal à Coimbra

Coimbra ancienne cité universitaire située dans le centre du pays est une leçon de rêve et de tradition. Pour la chanteuse de fado Amalia Rodrigues il s’agit de la capitale de l’amour au Portugal.

L’histoire d’un amour fou entre le Prince D. Pedro et Inês de Castro plane toujours au dessus de la ville. Coimbra c’est aussi une leçon d’histoire. Son Université, fondée en 1290, est une des plus anciennes du monde, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.

 Coimbra une ville remplie d’histoire

photo de la place de coimbra au portugal et de son université
Coimbra, une ville remplie d’histoire

ComLuis de Camoens, le plus illustre poète portugais, y fit ses études. Le Marquis de Pombal, rénovateur éclairé du royaume du XVIII siècle, lui donne un rayonnement jamais supplanté par la prestigieuse Université de Lisbonne. L’édifice domine la ville, une sorte de forteresse du savoir. Une dizaine de collèges entourent la cour principale. En son centre la statue du Père fondateur, le roi Denis I er. Nous sommes accueillis par des étudiants en tenue traditionnelle.

vue de la ville de coimbra au Portugal avec l'université et le fleuve
L’université de Coimbra fondée en 1290
Une étudiante portugaise de l'univesrité de Coimbra en tenue traditionnelle avec une toge noire
Une étudiants en tenue traditionnelle.

La grande cape noire a inspiré l’auteure du célèbre Harry Potter (J.K. Rowling), coïncidence ? Non ! Elle a vécu plusieurs années ici.

La magnificence de la bibliothèque nous surprend. La Biblioteca Joanina comprend 60.000 ouvrages du XIII ème au XVIII ème siècle, consacrés surtout au droit, la théologie, la philosophie. Trois salles sur trois étages, décorées de bois polychrome. Nous traversons la salle des portraits des recteurs qui ont dirigé cette institution. On y ressent le poids de la tradition et d’un certain conservatisme qui semble perdurer encore.

photo représentant la bibliothèque de l'universté de Coimbra, Portugal, remplis de livres très anciennes
La Biblioteca Joanina comprend 60.000 ouvrages du XIII ème au XVIII ème siècle

photo représentant la bibliothèque de l'universté de Coimbra, au portugal, remplis de livres très anciens

Une galerie fermée, percée de petites fenêtre, nous permet d’assister, chose rare, à une soutenance de thèse dans la « Sala dos Capelos ». Là aussi silence et tradition. La salle était à l’époque interdite aux femmes.

Photo représentant une salle de cours avec des étudiants et un prof au Portugal à Coimbra
Une soutenance de thèse dans la « Sala dos Capelos

La chapelle Sao Miguel est intégrée dans les structures de l’Université, son clocher la domine. On y trouve de très beaux « azuleros » du 17 ème siècle et un orgue baroque.

photo de l'intérieur de la chapelle baroque de La chapelle Sao Miguel
La chapelle Sao Miguel

 

Un lieu insolite à voir absolument

A voir absolument, un lieu insolite, le musée des Sciences et de la Chimie. On parcourt les amphithéâtres. Les bancs en arc de cercle fleurent bon l’encaustique. Des vitrines anciennes aux vitres biseautées gardent les secrets de machines et instruments bizarres, prémices des sciences en évolution.
L’endroit le plus surprenant…il y a une âme dans ce lieu, notamment la partie dédiée aux sciences naturelles.

photo représentant une des salles du musée des Sciences et de la Chimie avec des instruments anciens, à Coimbra au Portugal
Le musée des Sciences et de la Chimie
photo d'une salle de l'université de Coimbra au portugal avec des bancs anciens anciens
Les bancs en arc de cercle fleurent bon l’encaustique
photo d'un miroir grossissant avec reflet d'une femme
Un lieu insolite

Figés dans le temps, des centaines d’animaux empaillés vous suivent du regard. Des créatures étranges à deux têtes, cinq pattes, nous interrogent sur la complexité de la nature et de notre responsabilité envers elle. Ici pas de « tablettes », d’écrans colorés, les yeux suffisent.

Coimbra, une ville médiévale pour flâner

Nous redescendons dans le bas de la ville, la ville médiévale aux deux cathédrales la «Sé Nova » et la « Sé Vehla ». De part et d’autre de la rue Ferreira Borges, des boutiques, des restaurants, des cafés et bien sûr des pâtisseries pour y déguster les fameux « pasteis de nata », petits flans à la pâte feuilletée. Toutes les ruelles sont pavées de petites pierres noires et blanches comme partout au Portugal. Là se niche la vraie vie, à vous de vous y perdre pour rencontrer les aimables personnes des quartiers.
Avant de traverser le fleuve Mondego, flânez un peu le long de la rive pour avoir un autre point de vue de la ville.

photo de rue avec immeuble et passants à Coimbra
Il faut flâner dans la ville.
des femmes faisant du shopping dans des ruelles piétonnières au Portugal
Toutes les ruelles sont pavées de petites pierres noires et blanches
deux hommes parlant dans une ruelle au Portugal
Des ruelles où se nichent la vraie vie

deux hommes jouant de la guitare dans un restaurant au portugal

 

Femme chantant avec un micro dans une rue
Des rues animées

 

photo représentant un fleuve avec un pont au dessus
Le fleuve Mondego
photo d'un fleuve autour d'une ville
La ville est entourée du fleuve
 Place avec un statue en pierre devant le fleuve de la ville de Coimbra au Portugal
Un autre point de vue sur la ville

On continue notre visite en direction de la région de Bairrada pour découvrir un Portugal encore plus insolite. Un voyage au centre de la terre, cette terre qui donne vie à des cépages de vin et qui donnent à l’homme son imagination, sa créativité… Célébrons le mariage du vin et de l’art dans les galeries du Musée Underground Alianca.

Un parcours unique dans d’anciennes caves à vin où mûrissent toujours des crûs locaux prestigieux. La température constante permet la conservation des vins et des œuvres d’art. Une idée du grand collectionneur José Berardo. Pénétrons dans son univers en suivant le plan des galeries avec des « arrêts » style station de métro londonien. Dans la demie pénombre le train fantôme de l’histoire de l’art et de l’homme nous transporte de la création primitive africaine à l’archéologie, l’ethnographie, la minéralogie, la paléontologie, la sculptures, les fossiles et les créations contemporaines. Le voyage se termine en dégustant un breuvage qui, j’en suis sûr résulte de ce mariage entre l’esprit du vin et l’esprit de l’homme.

Dans un prochain article, nous irons découvrir la la lagune d’Aveiro, la Venise portugaise avec ses barques décorées qui portent le nom de « moliceiros ».
Le village ouvrier de Vista alegre créé par José Ferreira Pinto Basto autour de l’usine de porcelaine toujours en fonction. Au delà de son œuvre industrielle, il a une vision sociale influencée par les courants du socialisme utopique européen. La visite permet de rencontrer les créateurs et les peintres de ces œuvres de porcelaine.

 Infos pratiques

L’aéroport idéal pour voyager à Coimbra et la région centrale du Portugal est Porto.
Pour ce reportage le transport a été effectué par Aigle Azur.
Office du Tourisme du Portugal.
3, rue de Noisiel 75116 Paris
Tel. 01 56 88 30 81

Texte et photos Jacques Douay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *