Porto du baroque au design

Au bord du fleuve Douro, Porto d’où le Portugal a tiré son nom est une ville-toboggan penchée vers le fleuve, dont le vieux centre dégage un charme qui s’impose de toute évidence. Elle est aussi l’une des plus anciennes villes d’Europe classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Porto a véritablement une âme

40 ans tout juste après la Révolution des œillets qui chassa la dictature installée depuis 1932, c’est le moment de découvrir les nombreuses richesses du Portugal dont Porto fait partie. A la fois conservatrice et moderne, il y règne une ambiance bon-enfant au milieu d’une population d’une grande gentillesse. Il y a plusieurs villes dans cette ville qui, pour être la deuxième du pays  ne compte, au centre que quelque 250 000 habitants. Si l’on compte la grande agglomération constituée avec les municipalités alentour, le chiffre monte à 1 million 800 000. C’est aussi une ville qui a, toute l’année, le sens de la fête parmi lesquelles s’en trouvent certaines empreintes de traditions anciennes.

Les amateurs d’architecture y trouveront leur compte et pourront rêver devant d’innombrables immeubles ayant appartenu à de riches industriels, mais dont la réfection pourtant indispensable ne fait que commencer, crise économique oblige. Certains édifices publics se doivent d’être visités comme le Palais de la Bourse avec notamment son fameux Salon Arabe, de même que les ruelles et places pleines de charme le long du Douro. Engagez vous un peu hors du centre historique qui est un trésor en soi pour découvrir quelques trésors plus inattendus. Et poussez plus au Nord vers Guimaraes qui fut, en 2012 capitale européenne de la culture. La ville est considérée comme le berceau de la nation portugaise et se trouve être un vrai petit musée à ciel ouvert. Ou bien vers Braga, la baroque et la plus ancienne ville du Portugal fondée à l’époque romaine où règne certes une ambiance catholique très dévote mais pas seulement. On y trouve aussi d’intéressantes boutiques et un Café/salon de thé, parmi d’autres : Le Melhor Cafe da Brasileira où il fait bon se poser pour une halte gourmande.

TROIS LIEUX A NE PAS MANQUER

La Fondation  Serralves, musée d’art moderne et, au sein de son parc, la Casa Serralves, joyau d’Art Deco construite par Jose Marques da Silva et dont le propriétaire fut le comte de Vizella. Commencée en 1925 elle fut achevée en 1944, entourée d’un immense parc à plusieurs niveaux. La Casa est aujourd’hui ouverte aux visites de même que le parc visible de tous les endroits de l’immense demeure.

Fondation-Seralves-Porto-Les-Boomeuses

La Casa da Musica dans le quartier Boavista. On ne saurait définir ce bâtiment incongru construit par  Rem Koolhas et Ellen van Loon sous forme d’un polyèdre totalement irrégulier composé de 17 faces et dont l’idée force est la transparence. De l’intérieur comme de l’extérieur, chacun doit pouvoir s’approprier la musique (et en fait toutes les musiques) et ses secrets. Son auditorium en pin nordique de 1200 sièges est considéré comme ayant la deuxième meilleure salle acoustique du monde. Elle recèle bien d’autres surprises : ses fauteuils sont recouverts d’un velours acoustique qui absorbe le son comme un corps humain l’absorberait ; le fond de la salle comme l’avant sont en doubles parois de vitres insonorisées permettant de voir l’extérieur ; derrière une grande baie vitrée insonorisée donnant sur la salle de concert, on garde les bébés aux sons de Mozart, pendant que leurs parents sont au concert et à partir de 3 ans les plus grands ont droit à la salle de jeux où leurs mouvements déclenchent des sons.

Casa-da-Musica-Porto-Les-Boomeuses

La librairie Lello, en plein centre est certainement l’une des plus belles librairies au monde. Elle existe depuis 1906 et si, en allant la visiter vous y trouvez un petit air de Harry Potter, ce n’est pas fortuit. La mère littéraire du petit sorcier s’y rendait souvent et s’en est inspirée. On y trouve bien sûr des livres, même en français et son escalier à double entrée fait le bonheur de tous les visiteurs. Un petit salon de thé se trouve à l’étage. Mais hélas, ou tant mieux, depuis quelques temps les photos n’y sont plus autorisées.

Librairie-Lello-Les-Boomeuses

TROIS  SPECIFICITES A DECOUVRIR

Le vin de Porto évidemment ! Que l’on boit plutôt blanc en apéritif à Porto. Les chais vous ouvrent volontiers les portes de leurs caves et boutiques avec dégustation à la clé. Ils se trouvent tous sur l’autre rive du Douro à Vila Nova de Gaia  accessible par plusieurs ponts dont certains dus à Gustave Eiffel ou à ses élèves. On peut aussi emprunter les petites bulles du téléphérique dont le ballet incessant survole nos têtes. Le Porto est comme certaines recettes résultant de mélanges imprévus. Pour passer du Portugal vers l’Angleterre qui accordait aux vins très corsés de la vallée du Douro des tarifs douaniers très favorables, il a fallu éviter la fermentation en cours de transport. On y ajouta donc de l’eau-de-vie pour aider à les stabiliser et c’est ainsi que naquit le Porto.

 

La boutique A Vida Portuguesa  rue des Carmélites tout près de la librairie Lello si vous aimez le linge de maison, les objets, jeux, jouets, friandises, conserves, boîtes de cirage, produits d’hygiène, bibelots vintages, dont certains très locaux, le tout  joliment exposés dans un beau magasin à l’ancienne. On y entre et grimpe à l’étage rien que pour le plaisir.

Le Majestic Café rue Sainte Catherine qui est un peu le Florian de Porto dans un cadre superbe Art Nouveau (il fut créé en 1921). On s’attendrait presque à y rencontrer des messieurs à moustaches et canotier  et des dames  à grands chapeaux et colliers de perle. De plus il se trouve dans la longue rue commerçante et piétonne Sainte Catherine. Plus branchées les Galerias de Paris, dans le vieux centre aussi où s’alignent cafés « hype », centre commercial, boutiques vintage aussi bien que design : c’est l’épicentre de la jeunesse portugaise.

Porto-cafe-majestic-Les-Boomeuses

TROIS HEBERGEMENTS ET TROIS RESTAURANTS DE CHARME

Dormir à l’hôtel Carris Porto Ribeira dans le vieux quartier  près du fleuve. Excellent rapport qualité prix, accueil chaleureux. Très jolies chambres. Excellent et copieux petit-déjeuner. Evitez juste les chambres sur rue si vous êtes très sensibles au bruit.

Dîner au restaurant Quarenta e 4, trendy, élégant et ravissant avec ses lignes épurées et une très belle lumière. Gastronomie garantie.

Dîner et/ ou séjourner à l’hôtel restaurant Teatro, un 4 étoiles aussi, dont la déco vaut la visite. Dans ce boutique-hôtel à la décoration entièrement fondée sur le théâtre et la poésie, chaque meuble, chaque objet sont sujets à étonnement. Du très beau design et une cuisine excellente.

Et si vous poussez jusqu’à Braga ce que je vous encourage à faire, le Melia Hôtel vous propose à la fois des chambres grand confort, ses espaces clairs et confortables, sa piscine et son Spa.

BON A SAVOIR 

–       Evitez autant que possible de prendre une voiture au centre, dont les rues étroites et les travaux en cours un peu partout, vous feraient vite oublier que vous êtes en vacances. De nombreux sens uniques vous obligent à des détours et le bouchons se succèdent. Le centre étant très concentré mieux vaut le parcourir à pieds ou faire appel à un chauffeur guide privé (environ 90€ par jour)

–       Moins chers qu’en France, les 4 Etoiles ont des tarifs analogues à nos 3 Etoiles et souvent moins encore si vous passez par des centrales de réservation.

–       Il peut faire très chaud l’été à Porto mais c’est aussi une région très pluvieuse et venteuse

Y ALLER

Avec sa flotte de 51 appareils appartenant tous à la famille Airbus, TAP Portugal, la compagnie d’aviation nationale est évidemment la spécialiste des destinations lusophones. A l’heure où le sandwich glacé et caoutchouteux se fait payer assez cher, saluons les plateaux repas gustatifs de la classe économique et donnons une mentions spéciale à la nouvelle classe Exécutive dont les menus sont créés par le chef Vitor Sobral. La compagnie propose de nombreux vols quotidiens vers Lisbonne au départ de Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille, Nice et Toulouse et 4 à destination de Porto depuis Paris.

 Cette découverte partielle de Porto et sa région a été rendue possible grâce aux Offices de tourisme du Portugal en France et à l’Office de tourisme de Porto et du Nord-Portugal et  à TAP Portugal

 

Blandine Jérôme

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *