Boomeuse active ou à la retraite : une enquête réalisée par Cofidis fait le point sur votre situation financière

C’est une enquête passionnante, intitulée « La situation financière des seniors : comparaison entre les actifs et les retraités » que vient de publier Cofidis, en collaboration avec CSA Research.

tirelire avec devant des pièces de monnaie et des billets pour l'étude Cofidis

La future réforme des retraites va sans aucun doute provoquer l’intérêt d’une majorité des Français, en particulier sur la question de la baisse du niveau de vie des retraités et leur taxation
Selon l’étude Cofidis la situation des séniors actifs est également préoccupante. Deux chiffres résument à eux seuls une situation financière particulièrement « tendue » : près de la moitié d’entre-nous (47%) a du mal à boucler ses fins de mois (contre 35% des retraités), tandis qu’un tiers a été dans le rouge côté bancaire au cours des 12 derniers mois (contre 19% des retraités).

En cause, un chômage croissant dans notre tranche d’âge, et pour certaines d’entre-nous nos enfants encore à charge, en ajoutant à cela une augmentation des dépenses de première nécessité (logement, alimentation, impôts, santé/assurances, énergie, transports…) qui impacte fortement notre budget.

Les premières conséquences de cette situation : de plus en plus de Français souscrivent un crédit à la consommation, empruntent de l’argent à leur famille ou amis, et épargnent moins pour leur future retraite.

 Recours aux bons plans 

À court terme, les personnes interrogées soulignent majoritairement (72% des actifs) qu’elles ont renoncé au cours de l’année à réaliser un achat important ou à mener des projets, faute d’argent…

Et elles ont évidemment recours à des « bons plans » pour pallier à cette situation, des soldes ou ventes privées pour certains achats, des promos d’enseignes de grande distribution pour réduire la facture alimentation/vêtements, en passant par l’achat-vente de produits d’occasion.

Parmi les nombreuses informations fournies par cette étude Cofidis, on apprend que les dépenses de première nécessité des séniors actifs représentent 1604 euros en moyenne par mois, soit 64% de leurs revenus moyens mensuels, alors que ces mêmes dépenses représentent 1487 euros pour les retraités, soit 56% de leurs revenus moyens mensuels.

Malgré ces chiffres et données peu optimistes, nous ne sommes pas majoritaires à vouloir repousser l’âge de notre retraite (46% des séniors actifs sont mitigés sur ce point) pour pouvoir toucher une pension plus importante.

Faisant fi de perspectives financières pas toujours réjouissantes, nous sommes finalement plus nombreuses à estimer que « les prisonniers du boulot feront pas de vieux os », comme le chantait avec humour Henri Salvador (qui a certes pris sa retraite artistique quelques semaines avant sa disparition, à l’âge de 90 ans !).

 

contenu sponsorisé  

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *