journée mondiale du coeur, santé cardio vasculaire

Les femmes moins bien informées que les hommes sur leur santé cardiovasculaire

par Les Boomeuses

A l’occasion de la Journée mondiale du coeur qui a lieu vendredi 29 septembre, une étude sur le niveau de connaissance des Françaises et Français sur les facteurs de risques liés aux maladies cardiovasculaires réalisée par Organon* et OpinionWay montrent des disparités Hommes/femmes.

 

Si seulement 12% des français estiment être très bien informés sur leur santé cardiovsaculaire, on remarque des disparités hommes/femmes qui s’accentuent selon les étapes de la vie.

Si les hommes sont en effet plus nombreux à avoir déjà été sensibilisés aux facteurs de risques cardiovasculaires (53% des hommes contre 42% des femmes), ce décalage s’accentue avec l’âge.

Chez les personnes de plus de 60 ans, seulement 64% des femmes ont déjà eu un ou plusieurs entretien(s) concernant leur santé cardiovasculaire contre 82% des hommes.

Et, si 72% des hommes se déclarent bien pris en charge pour prévenir les maladies cardiovasculaires (contre seulement 58% des femmes) et se sentent bien informés (71%) sur leur santé cardio-vasculaire, ce chiffre passe à 62% pour les femmes.

 

Des facteurs de risques et des leviers de prévention encore mal identifiés

Alors que 85% des femmes et 79% des hommes sont confrontés à une situation pouvant impacter leur santé cardiovasculaire, la méconnaissance sur les facteurs de risque est importante.

Les 3 facteurs les plus identifiés comme ayant un fort impact sur la santé cardiovasculaire sont :

  1. L’obésité / le surpoids (73%)
  2. La consommation de tabac (72,5%)
  3. L’AVC, infarctus ou suspicion d’accident cardiovasculaire (72%)

Les femmes ayant une forte méconnaissance des facteurs de risques liés aux étapes de leur vie.
Seulement 32% d’entre elles pensent que la prise d’une contraception orale a un impact sur leur risque cardiovasculaire et plus d’1/4 (26%) estiment que la grossesse n’a aucun impact sur leur santé cardiovasculaire.

 

Le rôle du généraliste dans l’information sur la santé cardiovasculaire

Dans la majorité des cas, la sensibilisation sur le sujet de la santé cardiovasculaire passe par un professionnel de santé, en particulier par le médecin généraliste (57%) et le cardiologue (36%). L’entourage joue également un rôle pour 29 % et les médias arrivent en  4e position (26%), jouant  également un rôle important dans la sensibilisation des Français.

Si pour les hommes le cardiologue reste le 2 eme levier d’information, il n’est que la 5 eme source d’information pour les femmes, derrière l‘entourage et les médias.

Cependant, malgré cette multiplicité des acteurs de sensibilisation, près de la moitié (47%) des femmes et 1/3 des hommes (34%) déclarent n’avoir jamais eu d’entretien concernant leur santé cardiovasculaire.

Malgré tout, ils sont 60 % à se dire engagés pour agir sur leur santé cardiovasculaire en :

  1. Veillant à avoir une alimentation équilibrée (62%)
  2. Ne fumant pas / plus (60,5%)
  3. Surveillant régulièrement leur poids (51,5%)

 

Sondage OpinionWay pour Organon réalisés sur un échantillon de 2 003 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus.
A propos d’Organon France :  fondé en 1923 au Pays-Bas  Organon est un laboratoire international dont la mission est d’améliorer la santé des femmes avec un large spectre de besoins liés à la contraception et la fertilité et apporter des solutions innovantes pour des  pathologies impactant les femmes.

 

 

Photo@https://unsplash.com/fr/@designecologist

 

 

0 commentaire
0

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire