Caresser les sommets enneigés en ULM

Notre chroniqueuse nous raconte son premier vol en ULM. Une expérience qu’elle n’est pas prête d’oublier.

Survoler les aiguilles d’Arve, le Mont Thabor en ULM pendulaire dernière génération est une expérience que je n’oublierai jamais. 

Quand vous volez au-dessus des sommets jusqu’à frôler les 4 000 mètres d’altitude, vous vous sentez véritablement une autre, « Vous êtes la plus haute personne de Valmeinier, Marie-Françoise » me dit fièrement Franck Toussaint, mon pilote avec lequel je suis reliée par casque et qui me fait partager sa « glisse en 3D ».

Mon vol en ULM au-dessus de Valmeinier

vol en ulm

Nous sommes en Savoie à la station de ski de Valmeinier 1800, dernière-née et la plus haute de la Maurienne, dotée de deux aires de décollage sur les pistes, mais toutefois accessibles aux non-skieurs, par télésiège ou raquettes.

A la perspective de cette grande première, je suis un brin excitée auquel s’ajoute un zeste d’angoisse bien que j’ai déjà volé dans de petits avions en aéro-club mais en cabine fermée. Là, aucune porte : deux sièges l’un derrière l’autre, une aile, un moteur, des sangles pour m’attacher, un casque, micro et écouteurs. Pas question de sortir quoi que ce soit de mes poches ni de photographier : dommage !

Pour celles qui ne sauraient sur quoi je m’apprête à m’envoler : ULM signifie Ultra Léger Motorisé. Le pilote assure la navigation devant. Derrière lui, je n’ai qu’à profiter à 360° de l’environnement, et en plein air !

Plein les yeux !

Nous roulons lentement puis prenons de la vitesse très vite pour décoller et mon cœur s’emballe comme pour faire écho au bruit du moteur : l’aventure commence…

Je ne perds pas une miette de ses commentaires au micro qui me permet de mieux apprécier tout ce qui s’offre à mes yeux : là des chamois, ici des skieurs, plus loin un refuge, la vallée minuscule tout en bas : infiniment grandiose ! Il connaît parfaitement le massif du Thabor. Sa voix rassurante me livre des anecdotes. C’est ainsi que j’apprends qu’il intervient parfois sur des lieux difficiles d’accès pour des missions de secours ou d’avalanche emmenant dans son ULM un maître-chien et un chien formé à ses situations.

Au moment où j’écris cet article, un nouveau chien Pimgo un Golden Retreiver de 8 mois se familiarise avec l’environnement, le personnel du domaine skiable, la base de décollage, les bruits de cet étrange objet volant jaune, le pilote… auprès d’Hervé, maître-chien qui le prépare à l’examen de chien-d’avalanche de l’ANENA (Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches).

Puis soudain il coupe le moteur : étrange sensation de planer dans l’infiniment grand et un silence impressionnant auquel les boomeuses citadines ne sommes pas habituées On s’autorise un atterrissage sur une plateforme puis un re-décollage : génial. Je suis tout à fait à l’aise et sereine.

Portrait de pilote, une histoire de famille

Passionné de glisse depuis toujours, originaire de la Sarthe, Franck Toussaint a travaillé comme moniteur de voile, ski man/perche man et pisteur secouriste. Il a obtenu en 1984 son brevet de pilote d’ULM. Voulant allier le plaisir de la glisse et du vol, il est un des précurseurs à avoir mis des skis sous ULM. En 1988, bien accueilli à Valmeinier et y trouvant une dimension humaine, il décide alors d’installer sa base à Valmeinier à 2 200m d’altitude. Il travaille avec Nathalie sa charmante épouse (qui a aussi son brevet de pilote) et est désormais son acolyte. Elle prend les réservations selon la météo et vous accueillera autour d’une tasse de thé et toujours avec le sourire. Cette passion est familiale, car leurs deux fils sont pilotes également dans une autre station de la Haute-Tarentaise et ils travaillent tous ensemble l’été en Ardèche.

 

Je pouvais avoir confiance, c’est un pilote-instructeur chevronné avec plus de 15 000 heures de vol. Il forme dans le monde entier des pilotes et des instructeurs. Il met aussi ses compétences au service d’une équipe de scientifiques du CNRS et du CEA pour des mesures de pollutions dans les vallées alpines, sur des plateformes pétrolières et de CO2 dans des forêts, contribuant ainsi à l’amélioration des études sur le climat.

Au cours du vol, quand nous nous élevons toujours plus haut (comme dit la chanson), des pensées m’envahissent soudain vers mes chers parents et frères et sœurs qui ont rejoint depuis longtemps le paradis blanc : une grande émotion, larmes aux yeux, j’ai l’impression d’être proches d’eux, des souvenirs de famille affluent.

Des sensations fortes et de l’émotion !

 

Baptême ULM
Massif du Gros Crey
Valmeinier 1800
Infos sur place et réservations selon météo au 06 87 56 44 43.
francktoussaint.ulm@wanadoo.fPour immortaliser ce baptême d’ULM (déconseillé si vous avez le vertige) on vous propose des photos et une vidéo-souvenir en option. 

 

 Marie-Françoise Souchet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *