J’ai les cheveux fins, les conseils de Clément Pellerin, directeur artistique chez Lucie Saint-Clair

Extensions, volume, crinière de lionne. Des mots qui vous laissent sûrement rêveuse si vous vous lamentez devant vos cheveux fins et plats.  Clément Pellerin, le talentueux directeur artistique de Lucie Saint-Clair nous livre ses astuces et conseils pour donner du volume à sa chevelure, notamment avec les extensions, une méthode dont il est spécialiste pour un résultat ultra naturel.

Portrait en noir et blanc de Clement Pellerin, le coiffeur et directeur des salons de coiffure Lucie Saint-Clair
Clément Pellerin nous livre toutes ses astuces pour ne plus avoir le cheveu raplapla.

Beaucoup de femmes se plaignent de manquer de volume, y a-t-il des solutions ?

Clément Pellerin : Oui, bien sûr, il existe différentes astuces pour donner du volume aux cheveux. Avant tout, il faut une coupe adaptée qui va permettre de développer du volume. Quand on a un cheveu très fin, il vaut mieux éviter les coupes très effilées ou trop dégradées. Après, tout dépend vraiment du cheveu, de la morphologie et du résultat que l’on a envie d’obtenir. Depuis quelques années, il existe des produits très efficaces qui vont apporter un peu de matière, comme les poudres qu’on applique au niveau du cuir chevelu et qui vont vraiment donner du volume, en reproduisant un peu l’effet du sel de mer sur les cheveux lorsqu’on est à la plage.

J’aime particulièrement le Volume Maker de Shu Uemura Art of Hair qui est extraordinaire et disparaît au shampoing. On l’utilise un peu comme un shampoing sec, il permet de texturiser les cheveux. Avec son plumeau, on va orienter l’endroit où l’on veut donner du volume.

Image d'un pinceau de maquillage poudre pour donner du volume aux cheveux de la marque Shu Uemura Art of Hair
Un produit extraordinaire pour donner de la matière, Volume Maker de Shu Uemura Art of Hair. 

 Retour aux astuces de grands-mères

Pour cacher un crâne clairsemé, on peut aussi utiliser des sprays qui s’appliquent au niveau du cuir chevelu. C’est très bien, mais le seul risque, c’est que parfois, cela a tendance à tacher quand on se passe la main dans les cheveux. Sinon, j’aime bien le Kit Magic Retouch L’Oréal. Il suffit d’en mettre à 15 cm du cuir chevelu pour créer une ombre sur le crâne. En séchant, cela va se fixer sur le cuir chevelu et on est ensuite tranquille jusqu’au prochain shampoing. Avec ce système, on peut aussi recouvrir ses cheveux blancs ou apporter de la couleur.
J’aime aussi les rouleaux de nos grands-mères, qui font leur grand retour et qui sont extraordinaires ! Les rouleaux chauffants à scratch sont parfaits. On les pose le matin, on prend son café, et 5 minutes après, on a l’air d’être sorti de chez le coiffeur ! On en trouve à tous les prix chez Darty, Babyliss, Sephora…
Quand on a un cheveu fin et mou, l’astuce est de présécher au maximum ses cheveux après le shampoing, avant le brushing pour leur donner de la matière.

 
Photo d'un appareil de rouleaux chauffants nours pour les cheveux de la marque américaine T3
Les rouleaux chauffants de la marque américaine T3 en exclusivité chez Sephora

Parlez-nous des extensions. C’est adapté au cheveux fins ? 

CP : Souvent, quand on a des cheveux très fins, on n’ose pas avoir des cheveux longs, à juste titre d’ailleurs. Parce que si c’est pour se retrouver avec quelque chose de tout plat sur la tête, cela n’a pas grand intérêt. Par contre, avec l’aide des extensions, on va pouvoir doubler voire tripler sa masse de cheveux sur la tête. Les extensions existent depuis plus de 15 ans et au départ on les utilisait surtout pour ajouter de la longueur. Depuis 5 ans, on les utilise aussi pour augmenter le volume. Les méthodes ont également considérablement changé. Avant, il fallait chauffer la kératine avec un fer rouge à 200° ce qui abîmait les cheveux. Aujourd’hui, on fait fondre la kératine avec un fer froid, ce qui ne sensibilise pas le cheveu, puisqu’il n’y a aucun apport de chaleur.

Les extensions, c’est pour toutes les femmes  ?

CP : Si vous avez envie de rajouter de la matière à vos cheveux, c’est une solution parfaite. Par contre, si vous voulez combler des manques sur le cuir chevelu, cela ne marche pas. Les extensions sont vraiment adaptées pour donner de la matière sur les longueurs. Et cela ne fonctionne pas sur les coupes courtes, il faut avoir minimum 15/20 cm de longueur de cheveux. Cela ne marche pas non plus sur les femme qui ont du volume, mais qui ont une transparence au niveau du cuir chevelu, ce qui donne un impression de cheveux fins, pauvres.

Combien faut-il de mèches pour un extension ?

CP : Cela varie selon la personne. Si on veut juste faire un petit apport de matière autour du visage, je vais en poser 25. Certaines femmes ont du volume derrière mais pas autour du visage, ou seulement des petits cheveux fins. Dans ce cas, je vais poser 25 mèches sur les bordures pour créer du volume.
Pour les femmes qui ont des cheveux fins partout, je vais alors répartir 50 mèches à la fois sur l’arrière de la tête et sur les côtés.

 

Coiffeur en train de fixer des extensions sur les cheveux d'une femme
Il faut compter entre 2 et 3 heures pour bien poser des extensions.

Y-a-t’il un maximum de mèches à ne pas dépasser ?

CP : Oui, il ne faut pas mettre plus de 125 extensions ! Et seulement si on veut également ajouter de la longueur. Si ce n’est que pour un problème d’épaisseur, le maximum est de 75. Lorsqu’on pose des extensions, il faut que la femme se reconnaisse. Le but, c’est qu’elle soit contente de sa belle masse de cheveux, mais pas qu’elle soit complètement transformée. En puis il ne faut pas sensibiliser un cheveu fin avec des extensions. Pour les femmes qui ont les cheveux fins, je fixe mon extension sur une grosse mèche de cheveux naturels. En général, on a plutôt tendance à prendre de toutes petites mèches. Je préfère en prendre de plus épaisses parce que du coup, ça répartit la traction d’une mèche sur plus de cheveux, et ça ne le fragilise pas. La charge est mieux repartie, le cheveu est mieux protégé, parce qu’une extension c’est quand même un poids.
Il faut faire attention à ce que les mèches soient bien fixées et bien analyser la façon dont on va poser les extensions, afin que cela ne gêne pas.
Il faut toujours laisser minimum 2 cm entre les bordures, les côtés ou la nuque et les extensions, afin que lorsque les femmes s’attachent les cheveux, on ne voit pas les démarcations. Il faut aussi penser aux branches de lunettes qui peuvent gêner. Il faut parfois 24 heures pour s’y habituer, le temps que le cheveu se détende et que l’on se familiarise avec ce corps étranger.

Est-ce-que les femmes de 50 ans sont très demandeuses d’extensions ? 

CP : Depuis quelques années, il y a une grande demande des femmes pour cette méthode qui s’est démocratisée, même si elle a un coût. La plupart des femmes en ont envie vers 50 ans, quand, elles commencent à perdre du volume et souhaitent avoir une belle masse. Aujourd’hui, on trouve une nuance infinie de couleurs de mèches pour extensions. J’ai également une grande demande de femmes qui ont les cheveux gris et veulent se faire poser des mèches poivre et sel.

image représentant un échantillon de différentes mèche pour extensions de cheveux
Une palette infinie de couleurs de mèches.

A quoi doit-on faire particulièrement attention si on veut se faire poser des extensions ?

CP : Chez Lucie Saint-Clair, je mets 2/3 heures pour bien les poser. Si un salon vous propose de le faire en 1 heure, méfiez-vous ! C’est qu’il va mettre des bandes de cheveux plutôt que de mèche à mèche, ce qui va vous arracher les cheveux au moment où vous allez les enlever. Si vous avez envie d’extensions, vérifiez que le coiffeur auquel vous vous adressez prend bien le temps de faire le bon diagnostic. Il doit prendre le temps de vous écouter et vous poser les bonnes questions : quelles sont vos attentes, vos habitudes et style de coiffage chez vous, pourquoi souhaitez-vous des extensions ?
La qualité des extensions est primordiale. J’utilise uniquement la marque anglaise de référence Great Lengths, qui propose des cheveux naturels traités, de très belle qualité. Si vous habitez en province, vous pouvez leur demander les salons avec lesquels ils travaillent.
Je déconseille les extensions aux femmes qui ne se coiffent pas chez elle, qui ne se démêlent pas les cheveux. Il n’y a pas d’entretien particulier, juste faire attention à bien se démêler les cheveux régulièrement.

Sinon, on peut utiliser des shampoings normaux, se faire des brushings, des couleurs… Et il n’y a aucun risque d’allergie, car les extensions ne touchent pas le cuir chevelu.

Combien de temps durent des extensions ?

CP : Les extensions sont garanties 3 mois. Après, selon la pousse du cheveu, on peut tenir jusqu’à 4 mois. Mais je recommande de ne pas dépasser ce délai, parce qu’après, elles risquent de s’accrocher dans le peigne… Ensuite, on les enlève au salon, à la kératine, et si on le souhaite, on peut remettre des extensions immédiatement après, sans aucun risque d’abîmer les cheveux.

Clément Pellerin chez Lucie Saint-Clair 
4 avenue pierre 1er de Serbie, 75016 
Tél. 01.40.70.09.54
Prix des extensions : 50 mèches, 350 euros pour 3/4mois, dépose incluse.

 

Arielle Granat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *