Je ne reste pas
sur la file du milieu !

2669717_smart-highway3-lighter-for-press_545x460_autocrop

Je ne reste pas sur la file du milieu !

Cette injonction, affichée sur un panneau lumineux au-dessus de l’autoroute, fait furieusement penser à celles que l’on adresse, avec une feinte compassion, dans les maisons de retraite aux pensionnaires un rien séniles.

« Alors, maintenant, on va prendre son petit médicament ? »
« On va se lever et aller déjeuner, d’accord ? »
« Non, non, je ne rouspète pas, c’est l’heure ! »

On remarquera, au passage, le subtil passage du « on » au « je ». Les deux ayant remplacé, par respect d’un politiquement correct, l’impératif d’antan. Plus question, en effet, d’enjoindre à qui que ce soit de faire quoi que ce soit.

Impossible, donc, d’envisager d’afficher : « Restez sur la file de droite » ou « Ne restez pas sur la file du milieu ». Non, ce serait trop simple, et bien trop comminatoire. En revanche, prendre les automobilistes pour des débiles, et les convaincre que ce sont eux qui se parlent à eux-mêmes (comme moi dans ma cuisine !) c’est bien plus sournois.

« Je ne reste pas sur la file du milieu » vais-je devoir me rappeler, tout comme on m’écrira sur des petits bouts de papier disséminés partout, quand j’aurai quatre-vingt-quinze ans : « Je suis dans ma maison », afin que je ne pense plus que la disposition de ses meubles ne correspond pas à celle de mon jeune âge, pourtant si fraîche dans ma mémoire.

Cette méthode est efficace, et utile, dans le cas de ceux qui la perdent, la mémoire. C’est sans doute la raison pour laquelle nous, qui maîtrisons encore la nôtre, détestons autant nous voir déresponsabiliser ainsi avant l’heure.

De même, nous n’avons pas besoin de lire « Je mets ma ceinture ». Nous ne l’attacherons pas plus, ni moins en lisant « N’oubliez pas d’attacher votre ceinture », en revanche dans le second cas nous aurons l’impression d’être traités en êtres responsables, et non en imbéciles heureuses. Et ce, curieusement, bien davantage que si nous nous trouvions devant de jolis pictogrammes, clairs et lisibles par tous les visiteurs de notre beau pays. Le génie qui illustrera : « Je ne fais pas de queue de poisson » aura autant de mérite que celui qui saura dissuader les escargots de se traîner sur la voie médiane.

Pourtant, par les temps qui courent, c’est plutôt « Restez sur la file du milieu » qu’il faudrait afficher, tant les dérives sont tentantes pour certaines de la quitter pour des extrêmes bien plus dangereux que le fossé. Au fond, la formulation importe peu au regard du souci de sécurité. Mais si l’on ne s’amuse pas un brin avec les mots, autant aller à « l’hospice » tout de suite !

 

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *