J’aime pas Noël !

Dominique Mallié, blogueuse*, nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l’émeuvent ou la font s’interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Cette semaine, elle nous parle de Noël.

Les vitrines commencent à se remplir de robes à paillettes, de petits hauts argentés ou dorés. Il y a des boules partout, de faux paquets cadeaux dans les vitrines, des papiers cadeaux tous plus clinquants les uns que les autres et …. des sapins, rebaptisés “DE NOËL”, chaque année, arrachés à leur terre, tronçonnés à la va vite, alignés par tailles sur les places, grillagés de ficelle, serrés les uns contre les autres, traumatisés, bref…il faut parler du traumatisme du sapin qui se retrouve dans des foyers surchauffés, piqueté de décorations rouges et or, surmonté d’une hypothétique flèche qui branlera pendant des jours au passage des enfants surexcités. Et le Père Noël… emblématique image lancée par la boisson la plus bue au monde, le père Noël auquel on nous a demandé de croire, enfants, jusqu’à nous dire, un moche jour, que ce n’était pas vrai, que tout ça c’était des mensonges et que les cadeaux c’était les parents, comme d’hab. Mais on poursuivra la duperie, tradition en tête, idée de ne pas faire des enfants différents de leurs camarades et on leur fera écrire des lettres au devenir incertain…

ET LES REPAS DE NOËL ?

Le casse-tête annuel, dinde ou pas, marrons ou pas, gratin dauphinois, bûche, de quoi s’empiffrer pendant des heures avec dans l’oeil les résultats de la prochaine prise de sang où le taux de choléstérol aura explosé, en plus des kilogs qui s’affichent sur la balance …. les réunions de famille où on cherche quoi se raconter. Les familles recomposées réunies pour l’occasion, les tensions perceptibles, les semblants, les cadeaux décevants qu’on mettra sur le Boncoin le lendemain. Et je passe les marchés de Noël ou sous prétexte de laïcité ambiante on nous a sucré les santons, les crèches, où s’alignent les pains d’épice, les monceaux de foie gras, les champagnes millésimés ou pas, le vin chaud à avoir des brûlures d’estomac pendant des heures.

Vous l’aurez compris, je suis Noëlophobe…. MAIS capable de voir tout de même que pour certains c’est juste bien : une jolie fête de famille où chacun fait des efforts pour que tout se passe bien, ne dit-on pas la trève de Noël ?  Des enfants avec des étoiles dans les yeux qui attendent le père Noël comme le Messie,  à qui on raconte tout un tas d’histoires toutes plus saugrenues les unes que les autres, et c’est beau de voir tout cet imaginaire qui n’est blasé de rien,  une fête religieuse et il faut savoir s’en souvenir, le plaisir de faire des cadeaux plus encore que celui d’en recevoir, de chercher ce qui va faire plaisir, et cette attention aux autres, même figée dans le calendrier, même forcée, elle est là.  Pour ça, c’est quand même une période particulière cette fête de Noël, qu’on adhère ou non au final.

Dominique Mallié tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

 

Lire aussi : Est-ce que les réseaux sociaux sont liants ? 

12 Comments

  • tellement contente de vous retrouver !
    Noël, pas Noël, l’important c’est d’être heureux, ou au moins de tout faire pour essayer de l’être.
    A très vitre et bravo !
    Elisabeth

  • J’ai aimé Noël gamine, puis détesté puis re-aimé en tant que maman, puis j’ai accepté de le faire à ma façon et là je le vis beaucoup mieux ! Une réunion de famille pour ceux qui veulent, des cadeaux raisonnables pour ceux qui peuvent, mais du plaisir, des bons sentiments et de la bonne humeur impératif.

  • C’est vrai que Noel peut être un moment aussi Magique que Triste…..
    C’est un moment où l’on a envie (enfin pour moi) de faire plaisir aux gens que j’aime même si je n’ai pas besoin d’attendre Noël pour ça….. mais c’est aussi un moment où l’on souhaiterait que certaines personnes soient encore avec nous alors que c’est impossible……
    Moi ce n’est pas que je n’aime pas Noël c’est que ça me rend mélancolique, car me rappelle plein de souvenirs…..
    Ce que je n’aime pas c’est ce côté commercial qui écrase le coté magique…..
    Voilà mais c’est finalement un très beau moment 🙂

    • Oui, Coco je pense aussi que beaucoup de gens sont mélancoliques à l’approche de ces fêtes, peut être parce qu’elles renvoient aussi à la solitude de certains… moi, c’est vraiment l’aspect commercial qui me déplait de plus en plus… même ma boite mail est truffée de ” faites vos courses de Noêl…. ” c’est d’un rasoir, ce pousse à la consommation !
      grosses bises.

  • merci dominique pour ce beau texte, Noêl est en effet toujours une fête compliquée entre obligations et réels désirs ; il faut se tourner vers sa famille alors que parfois on aurait qu’une envie : être seule ou ailleurs !:)
    j’ai bien ri à lire les turpitudes du sapin de noêl … ! voilà une journée qui commence bien , je vous la souhaite excellente également ;
    Anna

  • Très beau texte Dominique ! Oui, Noël c’est tout de même très “particulier”, chacun met ce qu’il veut dans cette hotte rouge, blanche et verte. La naissance du petit Jésus, la fête des enfants, la fête de la famille réunie, apaisée, reconstituée le temps de cette trêve, le temps du sapin qui tous les ans trône fier et lumineux puis finit “escagassé” dans le salon, le temps de la lumière dans l’hiver. Tous les ans, c’est mon temps d’espoir …. Celui de retrouver mon fils enfin….Alors, je rêve et j’habille mon coeur de pépites, de bougies, de guirlandes lumineuses et je décore mon petit chez moi pour moi. Tous les ans j’y crois, je crois encore au Père Noël qui ramène les enfants égarés. Tous les ans, je choisis des pulls à paillettes parce que personne n’osera me dire que ça fait “rastaquouère”. J’y crois comme je ne crois pas en Dieu mais c’est si beau alors “laissez-moi rêver” juste encore un peu ….Joyeux Noël Dominique !!!! De tout coeur !

    • Merci Aurore pour votre commentaire et pour me suivre ici sur ce formidable site. Alors, moi qui ne suis pas très Noêl, j’ai envie de vous savoir heureuse en ce temps là et qu’il revienne ce fils que vous attendez dans une relation apaisée, je vous le souhaite aussi de tout mon coeur …. plein de bises

  • Les tentatives pour fuir Noël sont vouées à l’échec, même si on va très loin sur le globe. Alors on fait des efforts, on joue le jeu des cadeaux, des repas de famille et on ne regrette pas toujours cette attention forcée aux autres…jusqu’aux prochains préparatifs du Noël de l’année prochaine !

    • Mais oui, on va le jouer ce jeu, en effet et peut être même y trouverai-je du plaisir tant les années se suivent et ne se ressemblent pas. Et puis être grognon c’est pas trop mon truc, donc il faudra bien … de toutes façons comme vous le dites, on ne peut y échapper…alors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *