Vous avez essayé les capes ?

cape2

Moi, la cape, j’adore … sur les autres.  Je décide là de faire un billet sur ce sujet, un billet d’humeur, car j’avais décidé de m’offrir une cape et ça a mal tourné…
Donc , je pars avec mon chéri, pour l’achat, oui, quand je dis “de m’offrir” en fait il faut lire “de me faire offrir”… Il suffit pour ça de rabâcher un peu et d’avoir un chéri en or.

Donc,  on commence à faire les magasins, et là je me rends compte que ce serait bien de faire un sujet sur les hommes et les boutiques, car passé deux, trois boutiques, la résistance masculine faiblit, faiblit et quelque chose, d’un coup, les empêche de franchir le seuil, comme si une force invisible les poussait hors de… et les faisait rester sur le trottoir. Le nombre d’hommes sur les trottoirs, devant les magasins, faisant mine de s’intéresser à la rue (alors que quoi de moins intéressant que le spectacle de la rue ?) est étonnant : jetez un oeil quand vous irez faire les courses, un samedi, par exemple. Bref, ce n’est pas le sujet , mais il n’empêche.

Et là, je commence à essayer des capes, PAS des ponchos, plus exotiques, plus péruviens aussi, plus laineux,  plus bobos. Je me prends à regretter d’ailleurs de n’avoir pas gardé ceux de ma période adolescente, qui remonte assez loin il faut dire. La cape, mon chéri la regarde dubitatif, et j’ai beau faire des tours sur moi même, faire l’ingénue, oui, à presque 60 balais, dans quelques années, je peux encore, et je me regarde et je vois : un TRIANGLE,  un panneau signalant un DANGER !

Avec la cape, ce qui est bien, c’est que les kilos pris pendant les fêtes (j’ai de la suite dans les idées) sont absorbés par la forme de la chose. Là, je sors mes mains, et d’ailleurs, je sors mes bras, car la cape a ceci de particulier qu’elle laisse les bras à l’air.

J’ai cette chance d’habiter dans une région où les hivers ne sont pas très rigoureux, mais dans le Nord, c’est à dire au delà de Lyon, je pense, Mesdames, qu’ il vaut mieux que vous renonciez derechef.

Donc je ne m’arrête pas à ce détail d’avoir les bras à l’air, sauf que si, par exemple, j’ai mon sac dans la main, il va donc être sous la cape, ou dessus, suivant si je choisis de sortir les bras, oui, car là, il s’agit de choisir, pas comme un manteau, où on ne choisit pas. Il va donc faire une bosse sur le côté, et hop, c’est la madeleine qui revient, la bosse sur le côté, c’est la silhouette adolescente de nouveau, avec le sac en bandouliere sous la cape, et on s’en fichait de la bosse, mais aujourd’hui, non, on ne s’en fiche plus du tout. On veut du Nickel, on ne peut plus se permettre la bosse sur le côté, je suis catégorique et ailleurs on a le temps.

On peut, c’est vrai,  choisir la cape courte, genre vêtement d’intérieur, un peu mémé, il faut bien le dire. Et là pour le coup, on peut mettre le manteau dessous. Donc elle ne sert plus à rien : constat d’évidence.
Alors la cape ? Et bien, à part deux trois adolescentes, je n’ai jamais vu une femme de mon âge, c’est à dire du vôtre en porter une….C’est un signe, non ?

 

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

Lire aussi : Est-ce qu’on a encore envie de se prendre la tête

14 Comments

  • Savoureux, le ton avec lequel vous traitez ce vêtement qui devient un ” problème” … et c’est si juste que voilà quelque chose de difficile à porter, beau à regarder comme ces photos que vous mettez, mais si peu pratique également…..à mercredi :;)

    • oui Anna, et pourtant la cape est un vêtement qui a une belle histoire ( longue je veux dire), vêtement de femmes autant que d’hommes … combien d’hommes se sont enroulés dans des capes durant les froides campagnes de guerre ? combien de femmes ont ajusté ce vêtement sur leurs tenues de soirée au sortir d’un bal ?
      vêtement d’apparat ou vêtement d’usage, c’est peut être celui qui dans l’histoire du genre a le moins changé ….

  • Pas évident, c’est vrai, mais peut-être la tombée du tissu a son importance aussi, et, il faut être grande pour les proportions. Pour le problème des bras, c’est un autre chapitre…

    • Ah c’est juste que pour les petites tailles,mieux vaut éviter ce qui efface la moitié du corps ! On aurait vite l’air d’un Play mobil 🙂

  • j’ai adoré cet article et surtout l’explication de la cape!!!! Trop génial!!!! J’en pense guère moins en attendant. Suis pareille super beau sur les autres mais alors moi…… j’ai l’impression d’avoir les bras attachés…. pour le sac on peut pas le porter sur l’épaule….. Franchement autant avoir les bras dessous mais par contre attention de ne pas glisser parce que le temps de sortir les bras….. les dents sont déjà éclatées sur le sol…. 🙂

  • et les pulls oversize, ponchos et capes qui font fureur à porter en pull cet hiver… génial après avoir accouché pour pas entendre “t’attends déjà le 2″… infernal à vivre au quotidien, qd tu lèves les bras et qu’elles dévoilent tes bourrelets!!!! 😉

    • Non mais il y en a qui ont un tact… j’ai déjà entendu ce genre de remarques en effet autour de moi ; pfft … !

  • Pas pour moi ! Trop petite, trop ronde, ça ferait trop genre qui s’assume pas ou cache misère !
    La cape c’est bon pour les femmes brindilles et grandes …
    A mon âge, je sais ce qui peut me mettre en valeur, fort heureusement !
    Quant à faire le shopping avec mon chéri, ça ne peut que finir en engueulades, je préfère faire les boutiques avec mes cop’s.

    • Bah oui, on a nos limites aussi … et on sait à peu près ce qui nous va ; les copines sont parfois de bon conseil, mais parfois c’est la catastrophe… j’ai une amie avec qui il m’arrive de faire les boutiques ( des bises Fabienne,car je sais que tu vas me lire :)) , et avec elle, c’est que du bonheur et des fou-rire . Mais on se connait bien . Avec nos chéris, il faut pas que ce soit trop long, mais c’est vrai que le mien est hyper patient ( je rectifie l’image donnée de lui dans l’article, car il m’en a fait reproche :” oui, qu’est ce qu’elles vont penser, toutes ces super quinqua qui te lisent e tutti quanti …” bon voilà ça c’est fait !:)

  • ben, j’ai franchi le pas, il y a environ un mois. Je n’ai pas pris de risque, j’ai pris un tout petit prix (Auchan) couleur camel, frangée, en polaire (oui oui) je la porte sur mon perfecto. SUPER

    • Ah bien Florence, ça c’est une super idée, de la jouer ” décalée” … et bravo pour votre blog, j’ai vu que vous vous étiez lancée dans l’écriture …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *