“Une chambre en Inde“, l’art théâtral d’Ariane Mnouchkine dans toute sa splendeur

Peu après les attentats de novembre 2015 qui ont frappé la France, la troupe du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine séjourne en Inde, à Pondichéry, pour enseigner dans le cadre de son “école nomade“. Cette expérience collective, qui confrontera après ce traumatisme les comédiens et la plus emblématique metteur en scène de théâtre française au Terrukhutu, théâtre populaire tamoul qui s’inspire du Mahâbhârata, histoire mythique de la royauté indienne, aboutira à l’extraordinaire spectacle Une chambre en Inde qui se joue actuellement dans l’antre de la troupe, la Cartoucherie de Vincennes.

Scène d'une chambre en inde
©Michèle Laurent

C’est à une véritable « expérience » de théâtre que nous convie Ariane Mnouchkine et sa troupe pour cette création collective qu’est Une chambre en Inde. Les fans de la metteur en scène ne seront pas dépaysés par ce voyage de 3h30, qui laisse le spectateur ébloui. Tandis que ceux qui auront la chance de découvrir son univers baroque et empli d’humanisme, seront à coup sûr bouleversés par sa magistrale maîtrise du théâtre populaire, tel que le concevait Jean Vilar.

Une filiation qui est frappante, le soir de cette représentation où un public “scolaire“ remplit les gradins (mais pas que…) de la Cartoucherie. Les rires fusent constamment, l’émerveillement est palpable dans la salle, tant le spectacle fascine.

Une pièce qui résonne dans les esprits

Il faut dire que l’histoire d’Une Chambre en Inde résonne dans tous les esprits. Comment le théâtre peut-il aujourd’hui raconter le terrorisme islamiste, la violence d’un monde où les femmes sont réduites à des objets ? Quelle est son utilité ? Et s’il disparaissait, à qui manquerait-il ?

Mnouchkine convoque dans de fabuleux tableaux les âmes de Shakespeare, Tchekov, et surtout les personnages du Mahâbhârata, lors de scènes époustouflantes qui méritent à elles seules le Molière de la meilleure mise en scène décerné à la pièce.

une chambre en Inde avec Hélène Cinque
©Michèle Laurent

Si le spectateur peut être dérouté par le début de la pièce, qui force sur le burlesque des acteurs (la formidable comédienne Hélène Cinque, rôle central qui brille à l’égal d’un Peter Sellers au féminin), il se laisse de suite emporter par la stupéfiante beauté des personnages, lumières, décors et costumes. Avec une mention spéciale pour la musique de scène de Jean-Jacques Lemêtre, interprétée en live avec maestria.

Une chambre en Inde est un spectacle de rêve, comme on en voit peu aujourd’hui.

 

REPRÉSENTATIONS

Une chambre en Inde 
du 27 novembre au 8 décembre
puis du 18 au 22 décembre
Durée du spectacle 3h30 avec entracte de 15 minutes.
Réservation : 01 43 74 24 08

 Théâtre du Soleil
Cartoucherie, 75012 Paris

 

Arielle Granat

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *