Oups, je suis presbyte !

Je deviens presbyte ! Ce n’est un secret pour aucune femme de 50 ans (et plus), il arrive un jour où même si l’on se vantait d’avoir une vue de lynx, on connaît toutes des problèmes de vision liés à notre âge.

En vieillissant, il est fort probable que votre vue change et que la presbytie, soit la première cause de ce changement. Mais d’autres problèmes de vue peuvent apparaître, puisqu’avec l’âge, nos yeux se fragilisent. Et les écrans d’ordinateurs et smartphone peuvent également jouer un rôle néfaste.

 

presbytie
Lunettes pour voir de loin, de près, pour l’ordi et pour le soleil…

Verres progressifs ou pas ? 

Myopie, astigmatisme, presbytie… si jusque là vous arriviez à vous débrouillez avec une paire de lunettes et/ou de lentilles, la presbytie venant se rajouter à un problème existant demandant souvent une correction de près ou de loin, il faut souvent passer aux verres progressifs.

Selon les ophtalmologistes, il est souhaitable de passer aux verres progressifs avant que la presbytie ne soit trop forte -moins de 3 dioptries- car l’acclimatation des deux visions peut être plus difficile, et c’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé.

A 50 ans passé, je voyais parfaitement de près et n’avait donc pas besoin de verres pour lire de près. Étant légèrement myope, je ne voyais pas l’intérêt de porter toute la journée des lunettes. Mon plus gros problème, à l’époque, venait surtout de mes yeux secs, dont la journée passée sur ordinateur n’arrangeait rien. Pour parer à ce problème, j’ai toujours sur mon bureau et dans mon sac des gouttes pour la sécheresse oculaire que je trouve sur Vision Direct.

Puis, sournoisement, plutôt vers 55 ans, j’ai commencé à ne plus bien lire les notices de mes produits de beauté, pestant contre les marques qui écrivaient de plus en plus petit leurs instructions. Un comble pour des produits de beauté destinée aux femmes de 50 ans !

Pour parer à ce problème, j’avais trouvé une astuce : photographier la dite notice avec mon smartphone et agrandir ensuite l’image.

3 paires de lunettes pour y voir clair

Puis un jour, il a fallu me rendre à l’évidence, il me fallait au moins 3 paires de lunettes ! Une pour lire de près, mais aussi une pour regarder la télé, conduire ou aller au cinéma. Et évidemment une troisième pour travailler sur mon ordinateur (et me protéger de la lumière bleue de l’écran), car aucunes des corrections que j’avais ne me permettaient d’y voir clair à cette distance. Et je ne vous parle pas du problème de mes lunettes de soleil qui ne sont pas à ma vue, puisque sinon, là encore, il me faudrait au moins deux paires. Une pour lire confortablement à la plage et une pour conduire !

Bon, là, j’imagine votre tête et je vous vois déjà vous demander pourquoi je ne suis pas passée à une seule et unique monture avec des verres progressifs, ou même aux lentilles de contacts progressives puisqu’aujourd’hui on trouve des lentilles pas chères, ce qui m’aurait simplifié la vie.

Et bien, parce que je dois faire partie du faible pourcentage de personnes qui ont du mal à s’adapter aux verres progressifs, sûrement aussi parce que par coquetterie, j’ai trop attendu avant de me lancer. Pourtant, aujourd’hui, les verres progressifs n’ont plus à rien à voir avec les doubles foyers de nos parents.

Mon opticien, un ange de patience, a tout essayé pour que j’arrive à m’adapter, mais si j’ai vraiment apprécié le fait de ne plus avoir 3 paires de lunettes dans mon sac, ou partout dans mon appartement, le bénéfice pour moi, n’était malheureusement pas au rendez-vous.

Mais l’avantage de tout ça, c’est que je possède 3 superbes montures, ce qui me permet plusieurs fois par jour de changer de look !

Et vous, vous êtes passés sans problème aux verres progressifs ?

Arielle Granat

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *