Créer soi-même ses cosmétiques, et si on essayait ?

Le concept de la beauté au naturelle est en plein boom et avec lui le désir de se chouchouter plus simplement, en toute confiance et mieux.

Ce phénomène mondial en pleine croissance fait donc logiquement bondir le marché du home made en matière de cosmétique. Plus qu’une tendance c’est un courant qui n’a pas finit de rassembler des adeptes.

 

Avantageux, rassurant, amusant : on se met aux cosmétiques maison !

Par quoi on démarre ?

On ne va pas ici vous dresser de recette mais plutôt vous aiguiller. Avec des produits du marché, on peut déjà essayer de faire ses cosmétiques maison le plus simplement possible mais en sachant qu’ils sont à usage unique.

Pour un premier essai et à la portée de tout le monde, on peut se lancer dans la réalisation d’un masque purifiant à l’avocat et au jus de citron, ou d’un gommage au miel et sucre. Inratable et vite fait !

Comment on progresse ?

Si on se prend au jeu, que l’on souhaite poursuivre l’expérience et explorer d’autres pistes, il existe une multitudes d’ouvrages, de blogs et de tutos sur internet. On se rend alors vite compte qu’élaborer des soins maison agréables et de qualité requiert la présence de certains ingrédients indispensables à leur création.

cosmétiques maison

Qu’est ce qu’on achète et où ?

Huiles végétales cosmétiques, émollients, agents de texture, agents fixateurs … Il est compliqué au début de s’y retrouver. Alors si l’on souhaite être parfaitement guidée on peut se tourner vers des entreprises afin de se fournir selon ses besoins. Sophim est un fournisseur d’ingrédient cosmétique qui dispose d’une large palette permettant de se créer des produits finis performants.

De la même manière qu’on élabore un plat ou un dessert, on doit scrupuleusement choisir les ingrédients qui composeront une crème anti-rides ou un shampoing purifiant.

Deux points sont primordiaux, d’abord respecter le choix de l’ingrédient qui est suggéré dans une recette. À savoir qu’on n’utilisera pas une huile d’amande douce si il est préconisé d’utiliser une huile d’argan car la formule peut soit ne pas « prendre » soit ne pas être satisfaisante au niveau des effets escomptés.

Ensuite il faut choisir des ingrédients naturels, Bio, dont la provenance est tracée, fiable et donc sans risque. Tous ces points sont essentiels à la bonne réussite des cosmétiques.

Quel matériel pour fabriquer ses cosmétiques maison ?

Peu de matériel mais le bon ! Là aussi, en parcourant différents sites on peut s’informer et constituer sa petite batterie de chimiste avec des bols en verre, un bécher, un mini-fouet, des éprouvettes, une balance … Même chose pour les conditionnements comme des flacons à pompe spray, des flacons roll-on, des pots pour crème …

On peut tout aussi bien donner une seconde vie à des pots et flacons de verre que l’on a à la maison en les réutilisant. Il faudra évidemment les faire bouillir pour parfaitement les débarrasser de toute impureté. Et on n’oublie pas de d’étiqueter ses créations avec la date de leur confection.

Pour conclure, ludique, maîtrisée et certes plus économique, la beauté home made est devenue incontournable pour nombre de femmes. Des plus novices aux plus aguerries, elles sont nombreuses à se lancer dans l’élaboration de soins variés, convaincues des avantages procurés.

Notre conseil : être patiente et se dire que, comme en cuisine, la sauce ne prend pas toujours du premier coup.

C’est step by step qu’on progresse !

Catherine Lhullier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *