Au secours, j’ai la peau grasse !

Contrairement aux idées reçues on peut avoir la peau grasse et parfois même des problèmes d’acné à 50 ans.

Eh oui, avoir la peau grasse n’est pas seulement l’apanage de l’adolescence. Et certaines femmes qui ont largement dépassé cet âge tendre souffrent de problèmes de peau, liés à une peau grasse.

femme souriant

Selon certaines études, une femme sur deux en France souffrirait de problème de peaux grasse lié à un excès de sébum. La peau grasse désigne pour les dermatologues un certain type de peau qu’il ne faut pas confondre avec une peau acnéique. En effet, si on peut avoir une peau grasse sans pour autant avoir de boutons, on ne peut pas avoir de boutons si on n’a pas la peau grasse.

Face à ce phénomène de peau grasse qui nous embête, toutes les femmes ne sont pas égales et certaines d’entre elles vont fabriquer plus de sébum que d’autres, et parfois en excès. Résultat, une peau plus épaisse qui brille avec des pores dilatés, et parfois un teint terne ou brouillé.

Si en général, c’est essentiellement la zone T qui est touchée par cet excès de sébum, il arrive que les joues et le cuir chevelu soient aussi concernés.

Un problème hormonal

Les premiers symptômes de la peau grasse apparaissent à la puberté avec l’activation des hormones sexuelles féminines et masculines. Alors que la testostérone en particulier est très active sur la production de sébum, les œstrogènes la régulent.

Avec l’âge, la production de sébum diminue en douceur jusqu’à un arrêt brutal à la ménopause chez les femmes. A cette période, les femmes concernées constatent alors qu’elles ont une peau mixte, avec des zones grasses et d’autres plus sèches.

Les facteurs aggravants des peaux grasses

Il existe certains acteurs qui vont aggraver la production de sébum, notamment le stress, les cosmétiques inadaptés, le tabac, la pollution et bien sûr le soleil.

Les solutions pour nettoyer sa peau grasse

Comment nettoyer une peau grasse ? Une peau grasse a besoin d’être parfaitement nettoyée deux fois par jour, même si l’on n’est pas maquillée, afin d’éliminer toutes les impuretés, qu’elles soient produites par la peau ou par l’extérieur, et que la peau puisse respirer.

Ainsi pour démaquiller et nettoyer une peau grasse, on privilégie un nettoyage délicat avec des produits adaptés et doux . On aime particulièrement l’eau de lait Colossol, née dans les années 50 et qui séduit toujours les femmes. Aujourd’hui, la marque propose une formule sans paraben, testée dermatologiquement et qui respecte l’équilibre biologique de la peau. On adore son parfum à la fleur d’oranger et sa texture particulière, mi-eau, mi-lait, qui nettoie et démaquille en douceur toutes les impuretés, et laisse la peau hydratée et douce pour un tout petit prix.

Après avoir nettoyé sa peau, on pense à bien l’hydrater avec une crème de jour légère contenant des agents matifiants. En effet, une peau en manque d’eau produira encore plus de sébum pour compenser.

On privilégiera plutôt des produits cosmétiques naturels, avec des huiles végétales légères qui laissent respirer la peau et ne sont pas comédogènes. La nuit, on hydrate sa peau avec une crème. Une fois par semaine, on se fait un gommage doux pour débarrasser la peau de ses cellules mortes et des impuretés profondément incrustées, et affiner son grain, en éliminant les microkystes, par action mécanique. On enchaîne ensuite avec un masque purifiant/désincrustant, (qui va absorber l’excédent de sébum, nettoyer et resserrer les pores) soit hydratant (plutôt gel que crème), qui va redonner de la vitalité et de l’éclat à la peau.

Bonne nouvelle, les peaux grasses vieilliraient mieux !

Bonne nouvelle pour les peaux grasses. Plusieurs études récentes ont montré qu’une peau grasse serait moins susceptible aux rides et donc vieillirait mieux !

En effet, le vieillissement cutané est directement lié à notre ADN. Les télomères (petits bouchons de protection situés aux extrémités de chaque chromosome), sont essentiels à la qualité de notre patrimoine génétique et à la santé cellulaire. Avec le temps, ils s’abîment et se raccourcissent, accélérant ainsi le vieillissement général du corps et donc, de la peau.

Le King’s College London a montré que les personnes ayant un excès de sébum avaient des télomères plus longs que les autres. Les femmes ayant une peau à tendance grasse auraient donc un capital jeunesse qui durerait sans doute plus longtemps que les autres. Une autre étude japonaise a elle aussi montré que les peaux grasses se ridaient moins.

En examinant la peau du front et le contour des yeux de cadavres âgés de 20 à 50 ans, les chercheurs ont noté la présence de rides et de glandes sébacées qui secrètent le sébum et protègent la peau du dessèchement.

Les visages des personnes qui avaient un excès de sébum étaient mieux préservés que les autres. Après avoir examiné l’élasticité de l’épiderme, les chercheurs se sont intéressés à longueur et à la profondeur des rides. Ils ont ainsi remarqué que les régions les moins ridées étaient celles qui possédaient le plus de glandes sébacées !

Leur recherche a également confirmé que si les rides des yeux, comme les pattes d’oies, sont plus visibles que les rides du front, cela venait sûrement du fait que la peau de cette zone est plus grasse que celle située autour des yeux.
Même si une peau grasse semble mieux pouvoir se défendre contre les rides, les autres critères étudiés peuvent également jouer un rôle aussi important en préservant la jeunesse de la peau. Les régions cutanées où les glandes sont plus nombreuses sont généralement plus épaisses mais aussi plus souples, deux qualités importantes pour repousser les rides.

Conclusion , plus une peau est grasse moins elle se ride. Mais pour garder une jolie peau, grasse ou sèche, il faut quand même en prendre soin avec les gestes adaptés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *