Nous et les produits coquins

Passage du désir, spécialisé en vente de produits coquins, a réalisé une enquête* sur leur utilisation. Une étude qui montre que si ces produits sont entrés dans les mœurs, le sextoy reste plus confidentiel.

Passage-du-desir-Les-Boomeuses

 

L’harmonie sexuelle est un élément fondamental dans le couple, puisque  46 % des personnes interrogées la trouve fondamentale et 49 % importante,  mais non essentielle.
C’est chez les plus jeunes et les célibataires qu’on y accorde la plus grande attention.

23 % des Français interrogés possèdent un produit coquin. Le plus répandu est l’huile pour se masser à 2 (huiles cosmétiques ou lubrifiants), puisque près d’un français sur 4 en possède. Un chiffre qui atteint même 50 % chez les moins de 25 ans. La lingerie coquine garde son attrait, puisque 22% déclarent en posséder.

Le sextoy, lui, reste encore confidentiel

14 % des femmes possèdent un sextoy, notamment les 25 et 34 ans et les moins de 25 ans.

Les quinquas en possédant un ne sont que 10 %, et pour les 65 ans et plus, ce chiffre passe à 3 %

43 % des  possesseurs de sextoy l’utilise majoritairement en couple, contre 32% seul et 25 % seul(e) ou à deux.
Les jeux érotiques, avec bandeaux ou plumeaux, sont beaucoup moins répandus. Là encore,  ce sont les jeunes les plus enclins à se laisser tenter par ces produits coquins.
C’est sur Internet que sont achetés majoritairement les produits coquins, à l’exception des huiles de massage achetées dans des magasins non spécialisés (hypermarché, pharmacie).

 

Un cadeau pas tabou !

Les Français ne cachent plus leur attirance pour ces produits, puisque 30 % des personnes interrogées déclarent qu’ils aimeraient en recevoir en cadeau. Les hommes, moins nombreux que les femmes à en posséder, apprécieraient particulièrement ce présent.

Mais attention, tout le monde ne souhaite pas recevoir un produit coquin !

Les personnes de plus de 65 ans, les femmes et… ceux qui n’en possèdent pas encore, n’aimeraient pas du tout ce cadeau.

Tentant, mais…

Pour les ¾ des utilisateurs, ces produits ont amélioré leur vie intime, et tentent une majorité de ceux qui n’en ont pas encore. Des chiffres qui incitent les non-utilisateurs à «acheter un jour » des accessoires ludiques et coquins, ou de l’huile de massage pour se masser à deux. La lingerie coquine et le sextoy restent des produits clivants. Même si un Français sur 4 semble être opposé à l’achat d’un sextoy, il n’y a pas de rejet brutal de l’objet. Les raisons de ceux qui n’en veulent pas sont : ne pas être intéressé, la gêne, ne pas vouloir aller dans un sex shop ou un love shop, ou ne pas trouver de modèle à son goût.
Seulement 4 % déclarent être choqués à l’idée d’avoir un sextoy.

 Bougie-Fifty-shades-grey-Les-Boomeuses

« 50 nuances de Grey » : l’influence sur les fantasmes des Français

Un Français sur dix dit avoir été inspiré par ce roman dans leur vie intime.
Les 14 % des personnes interrogées qui ont entendu parler de cet ouvrage (soit 8 % de l’ensemble de la population) avouent que le livre leur a donné envie d’acheter un produit coquin, ou qu’il a eu une influence sur leur vie intime.

La sortie du film sur les écrans va-t-elle entraîner un boum des achats de produits coquins ?
A vérifier !

 

*Méthodologie
Enquête réalisée auprès de 1006 personnes de 18 ans et plus, à la demande de la marque Passage du désir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *