Malaga, une ville joyeuse et culturelle

Malaga, longtemps délaissé par les touristes, est une  belle ville qui mérite d’être découverte lors d’une escapade en Andalousie. Depuis quelques années, la cité a réalisé de nombreux travaux pour redonner à cette 7ème ville d’Espagne au passé culturel riche, toute son importance.

photo d'un pont en pierre avec palmier dans le fond

 

Malaga, dans le sud de l’Espagne, est une ville joyeuse et animée qui possède un charme certain et mérite d’être sur la liste des étapes de l’Andalousie. Francisco de la Torre, maire depuis 2000, a réussi à faire de la ville andalouse un lieu culturel où l’on compte plus de 40 musées, dont le musée Picasso et des musées privés passionnants, comme celui de l’automobile et de la mode.

La vieille Ville de Malaga

On y déambule à la recherche de la riche histoire de la région et de son architecture, mais aussi de charmantes places avec des cafés, musées et magasins typiques ou plus tendances, où il fait bon flâner. On commence la découverte de la vieille ville espagnole avec l’Alcazaba, l’une des plus imposantes forteresses arabes de toute l’Andalousie. Pour avoir un panorama sur la ville et le port, montez au château de Gibralfaro. A ses pieds, on découvre le théâtre romain, ses arènes (la Malagueta) et le centre historique de la ville. 

 

Photo de Malaga et du théâtre romain parue dans le magazine les Boomeuses
Au pied du château de Gibralfaro, on découvre le théâtre ©LesBoomeuses

On part se promener dans ses ruelles pour aller voir la magnifique cathédrale renaissance, surnommée la Manquita (la manchotte) à cause de sa tour droite restée inachevée. 

Photo de la cathédrale de Malaga, publiée dans les Boomeuses magazine

Photo de ruelles avec en fond la cathédrale de Malaga, publiée dans les Boomeuses magazine
La cathéderale de Malaga, surnommée la Manquita ©Lesboomeuses

On continue notre balade en regardant les belles façades des immeubles, notamment celle du palais épiscopal. On passe par le pasaje de Chinitas, la rue Granada et ses nombreux cafés avant d’arriver rueMarqués de Larios, inaugurée en 1891. Aujourd’hui, cette rue complètement piétonnière est l’une des premières rues marchandes d’Espagne, on peut y admirer l’architecture harmonieuse et cohérente de cette partie de la ville.   

La façade baroque du Palais épiscopal @LesBoomeuses
façade du cinéma de malaga
Le cinéma de Malaga date de 1945 @LesBoomeuses
façade d'immeuble à Malaga
Il faut lever la tête pour admirer les belles façades de Malaga @LesBoomeuses
Au détour de ruelles on arrive sur le belle cathédrale @LesBoomeuses

Photo d'une maison avec devant un arbre

Photo d'une maison blanche avec devant des palmiers publiée sur le magazine les boomeuses

Rang de palmiers sur une place bordée d'immeubles à Malaga, publiée dans le magazine Les boomeuses
Les palmiers font partie intégrante de la ville de Malaga et lui donnent un charme fou @LesBoomeuses

Photo de deux hommes en costume noir et deux femmes en robes chics marchant dans une rue, publiée dans le magazine Les boomeuses
Les Malaguènes aiment se faire chic pour sortir @Les Boomeuses
Photo de " femmes marchant dans la rue dont une avec un chapeau
Les femmes adorent sortir avec capelines et chapeaux pour des cérémonies @Les Boomeuses

Malaga, la ville aux 40 musées

Impossible de visiter tous les musées que compte la ville. Parmi ceux à ne pas manquer, le Musée et Fondation Picasso ouvert en 2003 dans le palais de Buenavista, un édifice représentatif de l’architecture civile renaissance d’Andalousie, avec des donations faites par Christine et Bernard Ruiz-Picasso. L’endroit abrite parmi les plus belles oeuvres du peintre né à Malaga. 

Façade de la maison natale de Picasso à Malaga
La maison natale de Pablo Picasso est aujourd’hui la Fondation Pablo Ruiz Picasso @Les Boomeuses
Statue du peintre pablo Picasso assis sur un banc à MLAga
Sur la place où est il est né, une statue lui rend hommage @Les Boomeuses

Pas besoin d’être amateur de voitures pour tomber sous le charme du Musée de l’Automobile et de la Mode. Ce musée privée fondé par un passionné d’automobiles et de mode raconte à travers une collection de plus de 100 voitures mythiques et de plus de 200 pièces de haute couture tout un siècle d’innovations et d’évolutions esthétiques. De la belle époque aux voitures des années 50,  on est plongé dans l’histoire. Le Musée automobile et de la mode est situé dans l’ancienne fabrique de tabac de la ville, devenue après l’arrêt de son activité commerciale partie intégrante du patrimoine malaguène.

Arielle Granat

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *