A la découverte d’Aveiro la Venise portugaise et d’Ilhavo et son village ouvrier

Après Coimbra, on continue notre découverte du centre du Portugal avec Ilhavo et Aveiro, la Venise portugaise.

Ilhavo, quand l’utopie rejoint l’Art et l’Industrie

photo d'un bâtiment blanc au portugal, publiée dans le magazine les Boomeuses
L’entrée de Vista Alegre à Ilhavo

Aujourd’hui, c’est toujours un lieu de vie en activité. Vista Alegre produit plus de quarante millions de pièces par an, exportées dans plus de soixante pays.

La visite du Musée va nous permettre de comprendre l’alchimie complexe pour arriver à maîtriser la fabrication de la porcelaine et la porter au niveau le plus luxueux. La cuisson à la bonne température du kaolin et de l’argile est primordiale pour garder l’intégrité de la pièce sortie de l’imagination de son créateur. Il faut cuire et recuire les couleurs posées à la main par des artistes que nous voyons à l’ouvrage… il faut six à sept mois pour une œuvre originale.

Photo d'une rue avec un bâtiment bas blanc au portugal, publiée dans les boomeuses
L’usine a été construite comme un village ouvrier 

Les ateliers reçoivent des stagiaires du monde entier. Il faut cinq ans de formation pour être reconnu Artiste du groupe Vista Alegre Atlantis.

Au XIX ème siècle des fours immenses en pierre réfractaire reçoivent les pièces à cuire à une température de plus de mille degrés. On utilise alors le bois et le charbon pour la mise en chauffe. Une centaine d’ouvriers est à la manœuvre pour garder constante la température de la première cuisson.

Eglise blanche sur une petite place au Portugal, les boomeuses
L’église du village ouvrier

Vista Alegre, la première usine de porcelaine du Portugal

Galeries et vitrines nous font découvrir les collections : arts de la table, sculpture, Art Nouveau et évolution esthétique de la production de la porcelaine. On y travaille aussi le verre et le cristal reconnu comme le meilleur cristal de luxe de fabrication artisanale dans le monde.

femme au Portugal en train de peindre un motif de cheval sur une assiette en porcelaine, publiée dans les boomeuses
Une des artistes en train de peindre un motif sur un plat

deux pigeons orangées en porcelaine, posés sur une table, publiée dans les boomeuses

La communauté ouvrière est présente à travers les objets et outils servant à façonner leur travail au quotidien et de son lien affectif avec l’usine.

La première usine de porcelaine du Portugal

La traversée du village nous donne à réfléchir sur la condition ouvrière à cet endroit à la fin du XIX ème siècle : soumission, protection, meilleur production ? On voit l’évolution du village qui suit celui de la modernisation de l’usine. Modestes maisons de trois pièces, arrivée du confort, un dortoir pour les ouvriers extérieurs, l’assistance médicale, un buraliste marchand de tabac, un coiffeur. Les ouvriers recevaient un ticket par semaine pour une coupe. Un étonnant théâtre construit en 1826. Rénové, une jeune troupe y joue régulièrement. Une crèche fonctionnera jusqu’en 2006. Enfin la chapelle Senhora da Penha de França rachetée par le maitre des lieux en 1816. On peut y voir les premiers essais en bleu et blanc des carreaux de faïence « les azulejos ».

Deux oiseaux posées en haut d'une tour en brique au portugal les boomeuses

La vision utopique de José Ferreira Pinto Basto entre le monde du travail, l’art et l’industrie, se ressent en séjournant dans le complexe hôtelier tout nouveau, qui vient d’ouvrir sur le site. Dédié à l’histoire de la porcelaine il s’intègre directement à l’usine et au village.

photo d'un hall avec des fauteuils et un escalier en bois torsadé au portugal, publié sur les boomeuses
On peut aussi dormir dans le nouvel hôtel ouvert sur le site
Photo de porcelaines blanches, portugal, les boomeuses
Le complexe hôtelier dédié à l’histoire de la porcelaine s’intègre directement à l’usine et au village.

Aveiro, la Venise portugaise

Là aussi laissons nous guider par « l’insolite vers Alveiro en embarquant sur des barques colorées (barcos moliceiros) servant autrefois à la récolte des algues dans le lagon de Ria de Aveiro.

barques colorées a portugal
On découvre lveiro en embarquant sur des barques colorées

C’est en glissant le long des canaux, que l’on visite cette charmante petite ville à quelques encablures de la mer. Les embarcadères se succèdent le long des quais et nous permettent de découvrir des ensembles de maisons de style Art Nouveau. Après la visite du musée un vino verde et une pâtisserie, pourquoi pas !

façade d'une maison ARt nouveau au portugal
Des maisons de style Art Nouveau

Eglise moderne au Portugal, posée sur le sable, parue dans e magazine les boomeuses

Juste après le lagon, un salut à la mer avant de quitter cette terre accueillante du Portugal. « La Costa Nova », un vrai décor pour la photo ! Une multitudes de petites maisons en bois, rayées de blanc et de couleurs vives ou pastels. Ce sont d’anciens entrepôts et abris de marins… un charme fou…une barre de dunes les protègent de l’océan… une église navigue dans des vagues de sable.

photo de promenade en bois amenant à la mer au portugal

 

maisons colorés avec rayures rouges dans le village d'Alveiro

maison à rayure rouge et blanche au portugal

Maisons au portugual avec des rayures vertes
Des maisons colorées au bord de la mer

On aperçoit le phare de la « Bara », le plus haut du Portugal.

personne au bord de la plage avec au fond un phare rouge et blanc, les boomeuses

On se prend à rêver… et si nous restions là…un peu plus longtemps !

Texte et Photos Jacques Douay

 

Infos Pratiques

Office du Tourisme du Portugal
3, rue de Noisiel 75116 PARIS
Tel : +33156883190

Aéroport le plus proche : Porto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *