L’interview Chic des auteures du guide qui donne du style

Chic, le guide qui donne du style, s’adresse aux femmes de 50 ans et plus qui cherchent à consommer et s’habiller différemment à une période de la vie où l’on change de morphologie, de style et parfois même de job ou de vie.

lucille renié et Christine lombard pour Chic, le guide qui donne du style
Lucille Renié et Christine Lombard ©Olivier Jacquet

Lucille Renié et Christine Lombard, journalistes mode pendant plus de 30 ans dans des magazines féminins, ont écrit à 2 mains ce joli guide pour aider les femmes qui continuent à aimer s’habiller, à trouver les vêtements qui leur vont, sans baisser les bras.
Les lectrices des Boomeuses connaissent bien Lucille Renié, fondatrice du site de coaching mode, L’épingle du Je, qui a collaboré au webmagazine avec des articles conseils mode très appréciés.

Leur livre de précieux conseils, divisé en 8 chapitres, nous apprend à consommer mieux, à trouver nos bons classiques, à jouer avec les accessoires, à faire le tri dans nos placards, et parle aussi de la beauté des femmes de 50 ans et +. 

Christine et Lucille, belles, stylées, drôles et pleines de pep’s, prouvent qu’à 60 ans on peut évidemment continuer à se faire plaisir en s’habillant, tout en privilégiant son style. Pour illustrer joliment leurs propos, elles ont joué les mannequins non retouchés sous l’oeil d’Olivier Jacquet, se montrant au naturel, sans coiffeur, ni maquilleur… mais pleines de style et de bonne humeur.

Loin des diktats de la mode, Chic, le guide qui donne du style, est le livre de deux copines qui nous donnent leurs bons conseils, astuces et bonnes adresses, pour se sentir bien dans ses vêtements, avec une garde-robe efficace, chic, moderne, mais aussi avec le zeste de fantaisie et une pointe de sexy qu’on a envie d’avoir passé 50 ans. 

Interview à 2 voix des auteures de Chic, le guide qui donne du style 

Aux Boomeuses, on a eu envie d’en savoir plus avec une interview croisée, sans langue de bois, de Christine et Lucille.

Pourquoi ce livre ? À qui s’adresse Chic, le guide qui donne du style ?

Christine : Premièrement, on avait très envie de faire quelque chose ensemble. Nous avions toutes les deux nos problématiques de femme de plus de 50 ans, qui avions travaillé dans des magazines féminins, qui aimons toujours autant la mode, mais qui ne pouvions plus tout porter, même si on savait encore se “débrouiller”.
On a eu envie d’écrire nos échanges sur le sujet et d’en faire profiter les femmes qui nous demandent souvent, de manière professionnelle ou amicale, nos conseils pour s’habiller.
Lucille : Oui, on s’est dit qu’il fallait que l’on fasse partager nos expériences de femmes, nos expériences professionnelles. Notre envie d’écrire et aussi d’être dans la vie active.
Christine : Le livre s’adresse quand même plus particulièrement aux femmes de 50 ans, l’âge où l’on change de morphologie, de boulot.
Lucille : On est dans une métamorphose. C’est inéluctable, à partir de ce moment-là, soit on se fige dans ce qu’on était, soit on décide d’évoluer comme la vie et la société évoluent. Et c’est autour de 50 ans que cela se passe. Le guide s’adresse aux femmes qui ne sont plus des jeunes filles.

Lucille renié et christine Lombard
Deux femmes pour qui la mode est un jeu @Olivier Jacquet

Pour vous la mode semble être un jeu à pratiquer à tous les âges ?

Lucille : Pour moi, oui. Au contraire, il ne faut pas lâcher l’affaire ! Dans Chic, le guide qui donne du style, c’est ce qu’on essaye d’expliquer aux femmes.
Christine : C’est un jeu, je dirais aussi un plaisir.
Lucille : Pour beaucoup de femmes, la mode permet de retrouver l’estime de soi. Il y a un âge où pour différentes raisons, personnelles ou professionnelles, elles peuvent le perdre. C’est valorisant de s’habiller, ce n’est pas une carapace. Il ne faut pas forcément changer toute sa garde-robe, ni changer radicalement de couleur de cheveux. Cela peut passer, on en a fait l’expérience, par de petites choses, comme se faire un troisième trou dans l’oreille. Dans notre livre, on parle de ce qu’on aime, et après, c’est tout le champs des possibles qui est ouvert.

Vous êtes la preuve vivante qu’après 50 ans, on peut continuer à s’habiller comme on veut, en mixant les styles.

Christine : En effet, il ne faut pas tout changer, il faut garder son style. Mais je dirais qu’effectivement, passé un certain âge, certaines femmes ne savent vraiment plus comment s’habiller. Parce qu’elles ne trouvent pas de vêtements qui leur vont, parce que justement, le corps a changé et parce qu’il y a parfois une certaine démission. Et ces femmes qui ne savent plus s’habiller ont besoin de bien s’habiller pour aller travailler. On s’adresse aussi à elles.
Comme tu le dis on est est la preuve qu’on peut continuer à s’amuser en s’habillant, sauf qu’il y a des choses qu’on ne fait plus.
Lucille : Oui, on est moins insolente en vieillissant !
Christine : C’est vrai, moi je l’ai d’ailleurs vécu douloureusement. Je regrette cette époque où je pouvais tout me permettre, où je pouvais vraiment beaucoup plus jouer avec les vêtements.
Lucille : On peut vite faire “vieille jeune fille” si on continue à porter certains vêtements qu’on a adorés. On dit toujours qu’il y a des vêtements qu’il faut laisser à ses filles, décidément, oui ! Et puis, c’est beau une femme mature qui accepte sa maturité, ses rides, ses mains qui vieillissent, des jambes moins parfaites. C’est moins facile évidemment. On prend un peu de hanches, il y a des femmes qui disent que ce sont des “petits rôtis sur les hanches”, j’adore cette expression ! Mais bon, ça existe, c’est là, donc est-ce qu’on les planque, est-ce qu’on les montre de telle façon ou de telle autre ? La question se pose… C’est aussi pour cela qu’on a fait ce livre.

Quels conseils pouvez-vous donnez pour s’habiller à partir de 50 ans ?

Lucille : Portez ce que vous aimez, pas ce qu’on vous dit de porter. C’est important de porter ce qu’on aime pour se sentir bien.
Christine : Ne vraiment pas lâcher l’affaire, il y a des femmes qui laissent tomber, particulièrement quand elles travaillent à la maison.
Lucille : Être exigeante sur les matières.
Christine : Oui, le cheap, le vrai cheap, passé un certain âge, cela ne passe plus !
Lucille : Et acheter moins du coup !
Christine : Moins mais mieux !

Vous privilégiez l’achat de belles pièces plutôt que les achats “fast fashion”. Mais si on n’a pas les moyens de s’acheter des belles pièces, quelle alternative existe-t’il ?  

Christine : On peut trouver des bonnes pièces d’APC, de Vanessa Bruno, pour 15/20 € sur Vinted, mais ça demande du temps. Je vois aussi se développer, un peu partout, à Paris et en Province, le “retour” des couturières où on reprend ton vêtement, où l’on peut aussi faire copier un vêtement qu’on aime. Savoir chiner permet aussi de trouver de belles pièces. 

chic, le guide
Stylée pour aller bosser ©Olivier Jaquet

Quels sont les essentiels qu’une femme à partir de 50 ans doit absolument avoir dans son placard ? 

Christine : Un jean ! Le vrai, basique et authentique, celui qu’on porte depuis toujours. Je trouve que ça donne une allure moderne, plus jeune, sans être ridicule.
Lucille : Pour moi, c’est la chemise rayée, plus que la chemise blanche. C’est comme la chemise volée aux hommes, avec la rayure en plus, je trouve que c’est stylé. Avec un pantalon noir, gris, un jean, une jupe, un pantalon en lin l’été, c’est facile. En avoir une dans sa garde-robe, c’est vraiment bien. On peut la porter de plein de façons différentes : dessus, dessous, sur un t-shirt, rentrée dans un pantalon, la manche retroussée, la manche qui dépasse d’un pull… c’est quelque chose d’amusant.
Christine : Une robe noire, à chaque femme sa forme. C’est féminin, joli à tous les âges, facile à mettre et à accessoiriser.
Lucille : Un pull. Nous on milite pour le pull en cachemire de Monoprix à 90 €, volé aux hommes, qui est parfait. Il existe dans plein de couleurs et il tient très bien le coup. Il faut le prendre un peu grand, comme ça, cela planque un peu tout !
Christine : Moi je serais plutôt cardigan. Fermé, c’est le même emploi que le pull mais on peut aussi le porter ouvert sur une robe. Ça allège la silhouette.
Lucille: Oui mais attention à ne pas tomber dans le look mamie, avec un cardigan ouvert sur un chemisier à volant ! Ça passe très bien sur une fille de 20 ans, moins sur une femme de 60 ans. Il y a un vêtement que j’adore, c’est la combinaison. Les femmes trouvent souvent que cela ne leur va pas, que c’est difficile ou compliqué. Mais à partir du moment où on commence à en porter, c’est comme un vêtement de travail, pratique et simple. Et on peut toujours en trouver une qui nous va, qu’on ait des hanches, des fesses, du ventre, des seins, des bras…   

Christine : Les accessoires sont aussi très importants, c’est ce qui fait vraiment la différence. Avec un jean, une chemise et un caban marine, tu seras toujours chic. Mais il suffit d’un sac, d’une écharpe de couleur, d’une grosse manchette ethnique ou graphique, pour avoir une autre allure.
Lucille : Ou une paire de chaussures dorées. S’acheter une veste dorée, c’est plus compliqué que de s’acheter un paire de claquettes dorées en été, qui  va tout changer avec un jean et une chemise. On peut aussi oser l’accumulation de bijoux pour trouver son style, mettre une paire de chaussettes fantaisie avec un pantalon lambda. 

chic, le guide qui donne du style
On ose les chaussures dorées avec un jean ©Olivier Jacquet

À quoi faut-il particulièrement faire attention à partir de 50 ans ? 

Lucille : Il ne faut pas s’habiller trop strict. Avec les années, le style trop strict, ça plombe ! Je trouve qu’il vaut mieux avoir quelques kilos en plus qu’en moins. Ça arrondit, enjolive. Il ne faut pas lutter contre les 3/4 kilos que l’on en a en trop, sinon on va lutter toute sa vie… Et si on doit lutter les 30 dernières années de sa vie, ça devient pénible !  Il faut s’acheter des vêtements qui nous vont, pas des vêtements qui nous plaisent mais qu’on ne mettra pas parce qu’on est trop serrée dedans.
Christine : De toute façon, être à l’aise dans ses vêtements, c’est ce qui donne du chic. Il faut s’habiller pour soi, pas pour les autres !

Chic, le guide qui donne du style de Christine Lombard et Lucille Renié.
Editions Cherche Midi, 25 €
En vente à partir du 7 novembre

 >>>Retrouvez les articles de Lucille Renié sur Les Boomeuses

 Arielle Granat

3 Comments

  • J’en ai entendu parler mais en fait je pense qu’il n’y a pas de « règles » chacune doit s’habiller comme elle veut avec des vêtements dans lesquels elle se sent bien
    Bon week end

  • Le vert a une fâcheuse tendance à donner un teint verdâtre lui aussi à moins de se farder . Cette couleur oui mais avec parcimonie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *