"Hyacinthe et Rose", de François Morel au théâtre de l'Atelier

par Les Boomeuses
François Morel présente au Théâtre de l’Atelier « Hyacinthe et Rose », un spectacle touchant, drôle et empli de poésie.

 
L’idée de la pièce lui est venue en visitant l’atelier du peintre Martin Jarrie, qui lui avait montré ses « portraits de fleurs » pour lesquels il cherchait un texte d’accompagnement. C’est ainsi qu’est née l’histoire de Hyacinthe et Rose, explique François Morel.
Hyacinthe et Rose, ce sont des grands-parents imaginaires qui pourraient être les nôtres. Ceux de tout le monde. L’une est plutôt catho, l’autre plutôt coco, deux êtres qui ne s’entendent sur rien mais forment un couple inséparable, qu’unit – entre autres – l’amour des fleurs.

L’immense talent de François Morel se manifeste dans ce spectacle où l’humour se conjugue tout en douceur, sur la petite et excellente musique de son hilarant comparse, le musicien Antoine Sahler. Tout en sensibilité, l’acteur démontre sur scène qu’on peut faire rire avec tendresse et intelligence.
Et si, comme le dit la chanson, « L’important c’est la rose », on ressort du spectacle en se disant que l’important, c’est surtout de dire à ceux qu’on aime qu’on les aiment, quand ils sont encore là. Et avec des fleurs.

[separator type= »double »]
Hyacinte et Rose de François Morel, avec François Morel et Antoine Sahler.
Jusqu’au 11 décembre.
Théâtre de l’Atelier
1 place Charles Dullin, 75018 Paris
Tél.01 46 00 49 42
Du mardi au samedi à 19 h.
Matinée le samedi à 17H.
Places de 16,10 € à 36, 10.
[separator type= »double »]
 
Arielle Granat

2 commentaires
0

Vous devriez aussi aimer

2 commentaires

Ça plain michelle 13 novembre 2015 - 8h40

Bravo d’avoir fait un article sur cette pièce j’y ai enmene ma copine pour son anniversaire quel bon moment nous avons passé petit plus …..arrivez un peu en avance allez au salon de the du théâtre petites pâtisseries délicieuses dans un cadre désuet craquage garanti.

Répondre
Les Boomeuses 13 novembre 2015 - 15h34

Oui, c’est vraiment un joli moment. On sort de cette pièce heureux…

Répondre

Laisser un commentaire