sète et l'étang de Thau

Un long week-end à Sète
et sur l’étang de Thau

par Arielle Granat

Sète, ville phare de l’archipel de Thau, vaut vraiment le détour pour un long week-end où tourisme se conjugue à merveille avec art, histoire, gastronomie et farniente. Les Boomeuses vous livre ses bonnes adresses et balades incontournables, à découvrir dans cette perle occitane.

La plupart des Français connaissent Sète au travers des chansons de Brassens et des séries télé à succès tournées dans la ville, telle Demain nous appartient. Mais un peu – toute proportion gardée – comme New York que l’on croit connaître au travers des films de Martin Scorcese ou de Woody Allen, il faut absolument se rendre à Sète pour apprécier cette si attachante cité portuaire, idéalement hors de la saison estivale.

A la découverte de Sète

Si vous disposez de trois ou quatre jours, vous débuterez bien sûr par ses célèbres quais bordés de cafés et restaurants, en vous promenant pour découvrir les ponts et canaux qui font la réputation de cette petite « Venise » occitane. Des dizaines de milliers de spectateurs y sont présents fin août, lors des célèbres joutes de la Saint-Louis, la fête traditionnelle à la gloire du fondateur de la ville, Louis XIV. Fidèles au même cérémonial depuis sa création (valse des barques, défilés, habits traditionnels), toutes les générations s’y affrontent dans le superbe cadre du canal Royal, jusqu’au point d’orgue de la fête : le tournoi des poids lourds, où le suprême vainqueur de la Saint-Louis est couronné.

Sète

Les barques pour la joute

sète

Sète est une ville où il faut se perdre en arpentant ses quartiers, dont certains évoquent les ascendances napolitaines de ses habitants, comme le Quartier haut, plus ancien quartier sétois. En parcourant ses ruelles, on peut y découvrir des œuvres de street-art, dont la cité promeut avec enthousiasme les artistes du genre.

Du Quartier haut, on ne manquera pas la balade sur la Corniche, avec sa superbe vue sur le port (d’où partit en 1947 vers la Palestine le célèbre bateau Exodus), pour aboutir au cimetière marin. Là reposent Paul Valéry et Jean Vilar, natifs de la ville, dans un cadre éblouissant et particulièrement émouvant, dominant les flots, où l’on peut admirer aussi bien des caveaux de famille opulents comme de simples sépultures de familles de pêcheurs sétois. On continuera avec l’ascension de la Colline Saint-Clair, à pied pour les plus courageux, qui seront récompensés par la vue époustouflante qu’offre le belvédère.

cimetière marin Sète

Le cimetière marin qui surplombe la mer

Les fans de Brassens ne manqueront pas l’Espace Brassens, musée consacré au chantre de Sète, qui retrace dans une remarquable scénographie le parcours du créateur de La mare aux canards, sa chanson dédiée à l’étang de Thau. L’Espace jouxte le cimetière où repose le géant de la chanson française.

On terminera cette balade sétoise par le charmant quartier de pêcheurs de la Pointe courte, au bord de la lagune de Thau, immortalisé en 1955 par Agnès Varda dans son premier film éponyme. Les artistes de street art y ont aussi investi les lieux.

la pointe courte sete

La Pointe courte , un quartier de pêcheurs, plein de charme

Port SèteSète la pointe courte

L’archipel de Thau

Passée la découverte de Sète, vous vous rendrez vers l’étang de Thau et ses agglomérations, que vous pourrez parcourir à vélo via de nombreuses pistes cyclables. De Balaruc-Le-Vieux à Marseillan, en passant par Loupian, Mèze, Frontignan, Bouzigues… Vous alternerez entre villages au charme fou, petits ports de pêche et de plaisance, et longues étendues de plages parfois bordées de paillotes.

Etang de Thau

L’étang de Thau vue de nuit

A ne pas manquer : la majestueuse abbaye de Valmagne à Villeveyrac, l’une des abbayes cisterciennes les mieux conservées de France, posée au cœur d’un superbe vignoble. Le long de sa nef, d’impressionnants chais furent disposés au XIXème siècle par la famille héritière du Maréchal de Turenne, propriétaire du lieu et viticulteurs, dont les descendants perpétuent aujourd’hui la production avec des vins remarquables.

abbaye de valmagne

La magnifique abbaye de Valmagne

Si le nom de Balaruc est bien connu des curistes grâce à Balaruc-Les-Bains, première station thermale de France, non loin se trouve l’adorable village de Balaruc-Le-Vieux, dont les remparts offrent une vue admirable sur l’étang de Thau. On poursuivra la balade à Loupian, avec ses belles maisons vigneronnes, avant de se rendre à la Villa gallo-romaine, passage incontournable pour les amateurs de mosaïques romaines. Celles découvertes sur le lieu, vieilles de près de 2000 ans, sont sublimes !

Direction ensuite les ports de Mèze, ambiance estivale garantie, et de Marseillan, où vous ferez une halte à la très belle Maison Noilly Prat, célèbre vermouth produit ici depuis 1813.

Les amateurs d’huîtres passeront forcément par Bouzigues, joli petit village de pêcheurs et d’ostréiculteurs, où l’on s’attable pour y déguster ses célèbres coquillages, un modèle de « circuit court » !

On finira ce parcours par l’une des nombreuses plages qui vont de Sète à Marseillan, et de Frontignan, cité du Muscat, à Villeneuve-lès-Maguelone : en tout près de 20 km où se poser pour se détendre au soleil et nager dans une eau limpide.

Sète et ses environs : un paradis pour les gourmets

Notre programme gourmand débute à Sète par la visite des Halles (rue Gambetta, à quelques pas des quais, ouvert tous les matins), récemment rénovées. Vous y trouverez tous les produits locaux, à commencer bien sûr par les poissons, coquillages et fruits de mer, disposés à profusion sur les étals ! Il faudra évidemment goûter à la tielle, tourte fourrée de poulpe cuisiné à la « tomata » et épices, incontournable spécialité sétoise.

les halles à sète

Les Halles et ses étals de poissons

Pour déjeuner, Terre & Mer est notre adresse coup de cœur. Ce restaurant proche du port, créé par Tony Vivès, régale les Sétois (et ses visiteurs) depuis 2008. Outre son accueil particulièrement chaleureux et sa formidable verve, le chef d’origine aveyronnaise passé par Michel Sarran à Toulouse, propose ici une cuisine remarquable et emplie de saveurs, où les produits locaux sont rois. Son fameux « plat du pêcheur en croûte », incroyable soufflé de pâte feuilletée accueillant lotte, Saint-Jacques et crevettes dans une délicate sauce safranée, vaut à lui seul le détour, tout comme sa belle carte des vins, qui fait évidemment la part belle aux crus locaux.

Terre et mer

Le plat du pêcheur en croûte de chez Terre & Mer

Pour déjeuner ou dîner, notre seconde adresse coup de cœur à Sète est Quai d’en Face, situé comme son nom l’indique au bord du canal, mais dans un lieu plus éloigné de la foule touristique permettant de profiter d’une jolie terrasse. Le jeune chef Romain Murat y excelle avec une carte particulièrement créative, où les intitulés de plats réjouissants tels « L’encornet voit noir » ou encore « Vous en reprendrez bien une part ? » éveillent la curiosité. Audacieuse, la cuisine de Romain Murat surprend, comme sa « Dorade en dessert » composée d’un pain perdu, de dés de dorade marinés minute au sirop de foin, coiffés d’une mousse au caramel beurre salé. Pour accompagner sa carte foisonnante et parfois délirante, Nathalie Murat, sommelière et « reine de la terrasse », vous fait goûter à l’aveugle ses découvertes et choix très judicieux. Romain Murat viserait une étoile que cela ne nous surprendrait pas.

Quai en face

Pain perdu à la dorade chez Quai d’en face

Sète

Dîner à Balaruc-Les-Bains, notre adresse coup de cœur

C’est une belle expérience de cuisine locale et subtile que propose Jean Jack Monti dans son restaurant L’Arôme. Au cœur d’un patio à l’ambiance zen, on y savoure – mais pas que ! – les produits de la mer issus de la pêche équitable et bio-responsable, travaillés avec brio et inventivité par le chef, secondé en salle par sa fille. Une belle affaire de famille et une adresse à retenir, où le beau le dispute au bon dans l’assiette.

restaurant l'arome

Les huîtres du restaurant l’Arôme

Déjeuner ou dîner à la plage

Du côté des plages de Sète, ne manquez pas l’incontournable La Ola, le plus ancien restaurant de plage de la ville, créé voilà 23 ans. Son patron, qui officie également en cuisine, nous confie que sa plage est « la plus belle du monde », et son bonheur de s’y baigner à 7h du matin ! On veut bien le croire, après avoir profité d’une après-midi de farniente sur ses confortables transats, avant de s’attabler pour déguster de savoureux tapas (mention spéciale pour ses anchois marinés et oignons confits façon pissaladière) et poissons simplement grillés, accompagnés d’un verre de Picpoul. Un vrai bonheur.

Le Poisson rouge, à Frontignan, vaut vraiment le détour. Tant pour sa plage privée intimiste, où fauteuils et transats en cuir ultra-confortables vous invitent à la sieste, avant de se plonger dans les eaux de sa crique, que pour son restaurant posé dans une ancienne maison d’ostréiculteurs, où la cuisine séduit par sa simplicité et son goût des beaux produits de la mer. Un lieu rare, invitation au farniente.

Déguster des huîtres à Bouzigues

Celles de Bouzigues, élevées sur des « tables » immergées en eaux profondes, offrent grâce à l’environnement lagunaire exceptionnel de l’étang de Thau une texture ferme et fondante à la fois, au parfum de noisette unique. Notre adresse favorite à Bouzigues : Chez la Tchèpe, institution familiale d’ostréiculteurs qui, depuis 1989, régalent les Sétois dans leur restaurant où leur production visant « l’huître parfaite », s’associe au sucré,a vec une belle carte de crêpes pour le dessert. Face à l’étang de Thau, c’est un must !

Où dormir à Sète

sète

Vue d’une des chambres de l’hôtel

Notre bon plan pour poser vos valises et rayonner autour de l’archipel de Thau : l’Hôtel de Paris, idéalement situé près des quais et des Halles de Sète, à quelques minutes également du Quartier haut. Demandez une suite avec vue sur le canal, charme garanti.
Hôtel de Paris
2, Rue Frédéric Mistral
Tél. +33 4 67 18 00 18

Lire aussi : Ma mini cure thermale à Balaruc-les-bains

 

2 commentaires
0

Vous devriez aussi aimer

2 commentaires

Nadia 9 juin 2022 - 9h14

J’ai découvert Sète cette année et me suis promis d’y revenir. Pas eu le temps de faire la Corniche mais le le Montant Saint Clair, oui ! ÉPOUSTOUFLANT ! Le plus beau panorama qu’il m’ait été donné de voir depuis celui de Bergen, en Norvège ! Ne vraiment pas rater cela à Sète !

Répondre
Nadia 20 juin 2022 - 11h17

Le Mont St Clair, bien sûr ! Pas le montant….;-)

Répondre

Laisser un commentaire