Cléo Senia-Music-Hall Colette

Music-Hall Colette : un extraordinaire hommage à l’auteure du Blé en herbe, par l’époustouflante Cléo Sénia

par Arielle Granat

Cléo Sénia est sans aucun doute la révélation théâtrale de la saison avec son spectacle hommage à Colette, baptisé « Music-Hall Colette », qu’elle a coécrit avec Alexandre Zambeaux.

Elle y fait preuve de ses multiples talents : comédienne, auteure, danseuse, chanteuse… à l’américaine, façon Shirley MacLaine. Une artiste complète, ébouriffante, qui enchante le public avec ce portrait irrévérencieux,  à l’image de l’immense et scandaleuse femme de lettres.

Si vous ne connaissez pas la vie de Colette, n’avez pas lu la série des Claudine ou son chef-d’œuvre Le Blé en herbe, voici une occasion en or et particulièrement réjouissante de vous rattraper au Théâtre Tristan Bernard.

Seule en scène, qu’elle occupe en se décuplant, Cléo Sénia y fait preuve de maestria pour incarner ce monument de la littérature française.

 

Un monument enterré en grandes pompes en 1954, qui fait l’ouverture du spectacle avec des images d’époque de ses funérailles nationales et en voix off celle de Colette/Cléo Sénia roulant les « r » accent bourguignon oblige, et commentant l’événement façon Léon Zitrone azimuté. On sait déjà que l’on va rire, beaucoup (mais pas s eulement), à l’évocation du personnage, de sa famille, de ses frasques, de ses amours, de ses créations littéraires et de ses combats de femme libre.

Lire aussi : Puisaye au pays de Colette

Via des écrans multiples, on alterne entre le personnage de la jeune Sidonie-Gabrielle et son futur alter ego Colette, au travers de tableaux où Cléo Sénia se donne corps et âme, avec émotion et un humour décapant. Ce corps que Colette, adepte des amours bisexuels, offrira en spectacle sur scène, provoquant le scandale, Cléo Sénia se l’approprie aussi sur le mode burlesque, qu’elle maîtrise à merveille, avec un humour, une émotion et un charme fou.

Music-Hall Colette, Cléo Senia

Music-Hall, Colette, un extraordinaire hommage à l’auteure du Blé en herbe, par l’époustouflante Cléo Sénia

Music-Hall Colette frise la perfection, superbement mis en scène par Léna Brénan. Ajoutons-y la scénographie remarquable de Marie Hervé, les costumes ravissants d’Alice Touvet, les subtiles lumières de Denis Koransky, les excellentes musiques de scène de Hervé Devolver et Victor Belin et les chansons de Hervé Devolder, tout concourt à enthousiasmer le public.

On quitte émerveillé le spectacle avec deux envies. (Re)lire le Blé en herbe et retrouver bientôt Cléo Sénia sur scène ou à l’écran, dans d’autres registres.
Une étoile est née.

 

Music Hall Colette
Théâtre Tristan Bernard

Du jeudi au samedi, 19H
Jusqu’au 30 mars
Tarifs, 36 et26 €
Durée 1h15
64 rue du Rocher, 75008 Paris

 

A.Granat

 

Photos@Julien Piffaut

0 commentaire
0

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire