Ma rencontre avec Milena Perdriel, photographe de portraits

Avoir de belles photos de soi, autres que des selfies faits juste pour vérifier sa coupe de cheveux ou la couleur de son rouge à lèvre dans son rétroviseur, est un plaisir que l’on devrait toutes pouvoir s’offrir un jour, quel que soit son âge. Pas par égocentrisme, mais parce qu’un portrait de soi, seule ou en famille, est une jolie façon d’immortaliser un moment précis de sa vie.

Photo Milena Perdriel

Ma rencontre avec Milena Perdriel, photographe de portraits

Lorsque Milena Perdriel m’a contactée pour me demander si je voulais jouer les modèles pour une série de portraits qu’elle préparait, j’ai immédiatement dit oui ! D’autant que l’occasion d’avoir des photos de moi, réalisées par une photographe spécialiste des portraits est plutôt rare.
Milena, spécialisée dans les portraits, propose également des formations spécifiques sur l’art du portrait à des photographes pros.
C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’elle m’avait contactée, à la recherche de personnes voulant se prêter au jeu. Lors de ma venue, la séance consistait à être prise en photo par Milena, mais également par ses stagiaires.
 

Une séance photo comme un jeu 

Le jour J, je viens à cette séance curieuse de voir ce qui va en ressortir et si je vais être à l’aise devant les objectifs. Je n’attends rien de précis, mais cela m’intrigue de voir comment des personnes d’âge et de sexes différents, un garçon et deux filles (entre 30 et 48 ans) vont me photographier, et la vision qu’ils vont avoir chacun de moi et au même moment.
 
Avant de commencer la séance, Milena, Samuel et Agnès veulent en savoir plus sur moi, ma personnalité et surtout ce que j’attends de ces photos. J’ai presque l’impression d’être chez le psy et de devoir beaucoup me dévoiler. Expliquer ce que je veux faire ressortir de moi à travers ces photos est peut-être ce qui est le plus difficile à exprimer. Mais je pense y être arrivée et j’apprécie la démarche de Milena, à l’écoute des ses modèles.
 
Après cette discussion, c’est Milena qui commence le shooting. Puis Samuel et Agnès ont envie d’expérimenter autre chose. Chacun a une vision différente. C’est amusant de les entendre s’exprimer sur ce qu’ils ont envie de montrer de moi et ce que je leur inspire. 
 
photo Agnès Colombo
Photo Agnès Colombo
POrtrait photo femme 50 ans MIlena PErdriel
Photo Samuel Dejours
photo Milena Perdriel
Photo Milena Perdriel
 
Je joue à 100% le jeu et suis très à l’aise avec eux (ce qui n’est pas toujours le cas face à un photographe) et surtout très impatiente de voir les résultats. Quelques jours plus tard je reçois les photos que chaque photographe a sélectionnées.
Le résultat me plaît beaucoup. J’en préfère évidemment certaines à d’autres. Et je suis assez étonnée de la différence qui émane de chacune d’elles. Une expérience vraiment passionnante que je renouvellerais avec plaisir en famille.
 
Milena a une vraie réflexion sur ce que signifie l’apparence et le fait de se faire photographier par une professionnelle, j’ai eu envie qu’elle nous parle de sa démarche et de sa vision des femmes.
 

Milena, quel est ton regard sur les femmes que tu photographies ? 

Milena Perdriel : récemment, je me suis dit que je ne voulais plus parler de la beauté de la femme. Pour moi c’est un acquis, toutes les femmes sont belles, je le vois, je le sais. Ce que je veux maintenant, c’est qu’elles me racontent qui elles sont et que je photographie ça. Et que cela soit ce qui reste. Parce que la beauté, c’est un élément de leur personnalité. 

Au départ, je voulais mettre l’accent sur le glamour car je le liais à la féminité, j’étais dans ce stéréotype femme =glamour. Mais il ya deux ans, j’ai senti que je n’étais plus alignée avec ça. C’est grâce à un travail d’autoportraits que j’ai réalisé, que j’ai commencé à réfléchir autrement. La femme n’est pas féminine parce qu’elle est glamour. Si elle le souhaite, elle peut être glamour, chacune peut l’être avec une robe à sa morphologie. Mais est-ce que c’est toi, si je t’habille comme ça  ? Moi ce qui m’intéresse, c’est ce qui en toi est beau, féminin. 

C’est en faisant des portraits d’hommes que j’ai réalisé que j’étais beaucoup plus créative avec eux qu’avec les femmes. Parce que pour la femme, j’étais concentrée à me dire “il faut que je la rende belle, il faut que je la rende belle.” Alors que l’homme ne demande jamais à être beau. Cela fait partie des choses qu’il aime bien voir, mais ce qu’il veut surtout, c’est avoir l’air intéressant et pas con  ! Du coup, j’étais beaucoup plus créative, plus fofolle avec les portraits d’hommes. Un jour, je devais choisir des photos qui présentent mon travail,  je me suis rendu compte que mon travail représentait 80 % de portraits d’hommes. Je me suis dit que ce n’était pas possible.

C’est là que j’ai commencé à réfléchir à mes autoportraits, dans lesquels je ne cherchais pas forcément à être belle. Je cherchais à raconter un truc. Aujourd’hui, je suis arrivée à l’idée que les femmes sont belles, c’est un fait, donc, racontons autre chose. 

Quelle est la démarche des femmes qui viennent se faire photographier ?

Milena Perdriel  : mes clients viennent souvent pour se reconnecter avec eux-mêmes.  Je souhaite que mes modèles fassent  la paix avec leur image, et voient en elles leur beauté. Pourquoi penser que c’est prétentieux d’exposer une photo de soi dans son salon ? Les femmes qui viennent ont envie de prendre du temps pour elle et ont envie de se voir belles. Beaucoup, d’ailleurs,  n’osent pas employer le mot belle.
La majorité des femmes qui viennent me voir ont plus de 45 ans et ont un regard mature sur elles. Je sens cette relation de maturité à soi. Elles s’acceptent ou cherchent à le faire. Et je pense que lorsque c’est le cas, on a déjà parcouru la moitié du chemin.
 
Les femmes prennent souvent des photos de leurs enfants ou de leur famille, mais sont rarement sur les photos. Un jour, elles se rendent compte que leurs enfants ont grandi et qu’elles n’ont pas de photos d’elles. Et elles ont envie d’en avoir. J’ai également beaucoup de femmes qui viennent se faire photographier avec leurs grands enfants. Mais même quand elles viennent en famille, je réalise des portraits en individuel. Je pense que c’est vraiment très important d’avoir des photos de soi qui racontent des étapes de notre vie, pour la transmission. 
 

Est-ce que les femmes sont à l’aise devant l’objectif ?

Au départ, la plupart des femmes que je prends en photo ne sont pas à l’aise. Certaines bien sûr s’amusent face à l’objectif. Puis au fil de la séance, qui dure au moins 3 heures, elles deviennent à l’aise, car j’arrive à leur transmettre leur beauté. Lorsque la séance est finie, les femmes sont super contentes. Elles se sentent bien et détendues. Quand elles viennent plus tard voir les photos imprimées – cela reste exceptionnel par rapport à notre vie numérique – il y a des Waouh émotionnels de se voir, belles, différentes. 

 

Quelles sont leurs remarques quand elles voient leurs photos ? 

Milena Perdriel : elles disent, là je me reconnais vraiment, là c’est moi avec un air comme ça, là je m’aime bien, même si je ne suis pas comme ça tous les jours. Une femme m’a dit, oh je suis trop belle, je ne me reconnais pas, mais je sais que c’est moi. En fait, ce n’est pas qu’elle ne se reconnaissait pas, mais qu’elle n’osait pas s’avouer qu’elle était comme ça. C’est super touchant quand il y a de telles révélations.

 

Milena Perdiel propose de réaliser votre portrait en séances individuelles ou accompagnée de votre famille. Un super cadeau à se faire.
 

Milena Perdriel
Studio Les pavés bleus
4, rue Piemontesi
75018 Paris, France

Tél. 06 66 85 94 08
Informations sur son site https://www.milenap.com/

180 € la séance photo   
Tirage des photos : à partir de 95 € puis tarif dégressif et forfait pour plusieurs tirages.

Arielle Granat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *