Connaissez-vous les
vertus des thés ?

 Les-thés-de-Constance-les-Bomeuses

En dehors de sa variété de goût, chaque thé a des vertus bien particulières. Constance Braud fait les point avec les Boomeuses de ces différentes qualités en fonction du thé choisi. Constance Braud est  une passionnée de thé, de son monde complexe, de ses traditions et rituels. Depuis 2008, elle se consacre à cette passion avec la création de sa marque « les thés de Constance » pour laquelle elle est devenue sélectionneuse de thés exceptionnels et originaux, issus de petites récoltes. Une sélection de thés rares  pure origine composé des feuilles non mélangées, 100 % naturelles.

Parlez nous des bienfaits du thé ? 

Chaque famille de thé est intéressante pour ses actions sur la santé. Le thé vert est un thé non oxydé. Ses feuilles fraîchement cueillies sont passées à la vapeur ou sur des plaques chauffantes pour éliminer les agents oxydants. Le thé vert de nature fraîche est idéal à boire en saison chaude. Selon les chinois, il rassemble le plus de vertus médicinales. La consommation régulière de thé vert favorise la résistance du corps à certaines maladies comme les cancers, en prévention et pour ralentir leur développement ou les maladies cardio-vasculaires.

the-vert-lesthesdeconstance-Les boomeuses
Le thé est un thé non oxydé

Le thé noir est entièrement oxydé. On le consomme plus en automne et en hiver, car sa nature chaude favorise l’augmentation de la température corporelle. Riche en théine, il donne de l’énergie, stimule le système nerveux sur la durée. Il est un excellent anti-oxydant. Les feuilles sont d’abord déshydratées à 50%, puis roulées pour libérer les enzymes qui favorisent l’oxydation. La torréfaction vient stopper l’oxydation, puis les feuilles sont triées selon leur taille et leur grade. Des abréviations devant les noms des thés donnent des indications sur la qualité des feuilles. Le thé blanc est une spécialité de Chine. Si sa manufacture est la moins complexe, c’est le thé le plus délicat et l’un des plus rares. Peu oxydé, il subit un flétrissage et un séchage naturels et un tri à la main. Son nom rappelle les reflets argentés de ses feuilles et le duvet blanc de ses bourgeons. Il offre une liqueur jaune pâle, théinée quand vous dégustez uniquement les bourgeons du thé blanc. Le thé blanc est un thé très désaltérant. Comme il a subi très peu de transformation après la cueillette, ses bourgeons offrent le plus d’éléments protecteurs comme les polyphénols. Il a une action très importante contre les microbes, virus et champignons. Le Oolong, dans la tradition chinoise, est appelé qingcha qui veut dire thé bleu vert. Spécialité du Fujian et du Guangdong en Chine et de Taïwan, c’est un thé qui subit une forte exposition au soleil et une oxydation partielle de ses feuilles. Semi oxydé, il se situe entre thé noir et thé vert. Les goûts très différents varient en fonction des variétés des théiers et du style de production. Les feuilles récoltées renferment moins de tanins et caféine que les pousses plus jeunes. Les oolongs sont des thés apaisants, parfaits pour le soir.

Le thé oolong est apaisant
Le thé oolong a des vertus apaisantes

Le thé sombre ou Pu’Er est un thé post fermenté : en 1596, la médecine chinoise le classe déjà au rang des plantes médicinales. Le Pu’Er fait baisser le taux de cholestérol, dissout les graisses et dissipe les effets de l’alcool en activant le métabolisme du foie. On le consomme souvent après un repas riche et copieux, pour aider à la digestion et à la circulation du sang. On prête également à ce thé des vertus purifiantes et amaigrissantes.

Comment choisir son thé  (autrement que pour le goût) ? 

Comme les chinois, il peut s’avérer très intéressant de choisir le thé en fonction de la saison (favoriser les thés verts et blancs au printemps et en été pour les vertus hydratantes et rafraîchissantes et favoriser les thés noirs et oolongs de nature chaude en automne et en hiver), ou des besoins (énergie, relaxation, purification, digestion…). Il vaut mieux privilégier les thés de qualité (feuilles entières plutôt que brisures ou poussières de thé qui n’ont plus de vertus sur la santé.)

Y a t’il des thés qui n’ont aucune vertu ? 

Oui les thés utilisés pour les sachets produits en énorme quantité industrielle, les feuilles (en général situées en bas des théiers, peu coûteuses, donc les moins recherchées et les moins intéressantes en terme de goût et de qualité) sont brisées et colorent l’eau très vite mais n’ont aucune subtilité en goût ni aucun effet bénéfique pour la santé.

Conseillez-vous de varier les thés ? 

Oui bien sûr comme pour tout aliment, il faut varier et consommer de tout en petite quantité. Boire 2 litres de thé vert par jour peut s’avérer dangereux pour la santé, d’abord à cause de la théine, mais aussi parce que le thé a une action nettoyante et purifiante, qui peut fatiguer les reins. Ne boire qu’une seule famille de thé n’est pas idéal non plus car toutes les familles sont intéressantes en fonction des besoins.

grands-jardind-thesdeconstance-1Et les thés pour mincir, ça marche ? 

C’est toujours pareil, vouloir maigrir en buvant du thé, mais en ne faisant aucun effort alimentaire ne fait pas de miracle. En revanche, le thé neutralise les substances toxiques et métaux lourds, déchets stagnant dans le corps pouvant être à l’origine de cancers. Il protège les muqueuses intestinales, élimine la mélanine et nettoie les déchets au niveau de la peau, lubrifie le gros intestin. Diurétique, il nettoie naturellement l’organisme empêchant les déchets de la digestion de retourner dans le sang. En ce sens, il aide à mincir.

Pour finir, que pensez-vous du lait dans le thé ?

Si le tea time anglais ne se conçoit pas autrement qu’avec un thé noir corsé d’Inde ou de Sri Lanka adoucit par un nuage de lait, en revanche les bienfaits du thé préparé ainsi ne sont plus garantis ! Le duo “thé-lait” semble une grave erreur d’après les scientifiques allemands dans la mesure où l’ajout de lait inhibe l’action des molécules anti oxydantes. Pour le thé vert, aucune étude n’a été faite dans ce sens, car il est rare d’y ajouter du lait.   Photos ©Les thés de Constance Arielle Granat

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *