Fallait pas le dire, pierre Arditi et Evelyne bouix

Fallait pas le dire !
Un duo Arditi-Bouix qui déménage !

par Arielle Granat

Le couple à la ville et sur scène formé par Pierre Arditi et Evelyne Bouix revient faire des étincelles au Théâtre de la Renaissance avec Fallait pas le dire !

Des scènes de ménage qui déménagent écrites sur mesure par leur fille et belle-fille Salomé Lelouch, qui s’est régalée à brocarder gentiment et avec justesse les petits travers de ses « parents terribles ».

Se jouant à merveille du sujet de la communication dans le couple (l’un parle trop ! l’autre pas assez), Salomé Lelouch décline en de multiples saynètes  savoureuses  ce qui fait le sel de tout couple, l’art de la discussion !

fallait pas le dire

Des scènes de ménages qui déménagent

Misant sur la complicité de deux comédiens qui se connaissent par cœur, dans la vie et sur les planches (Pierre Arditi et Evelyne Bouix ont brillé dans Le mensonge, de Florian Zeller, Lune de miel, de Noël Coward, Le mari, la femme et l’amant, de Sacha Guitry), Salomé Lelouch, créatrice de Politiquement correct, nommé deux fois aux Molières 2017, démontre ici son art de l’observation de la vie de couple, porté par des répliques qui font mouche, sur des sujets qui vont forcément parler aux Boomeuses.

De l’addition réglée systématiquement au restaurant par le mari, façon d’affirmer qui tient les cordons de la bourse  à la question fondamentale d’être de gauche (ou pas…), en passant par les ravages causés par les trottinettes ou encore l’historique un peu porno de votre téléphone ou tablette, l’auteure passe en revue, avec justesse et un humour ravageur, ce qui fait le sel de la vie de couple, avec une grosse pincée de mauvaise foi.

Arditi et Bouix se régalent ici, l’un jouant sur son image de comédien un tantinet râleur, tandis que sa compagne ne manque pas d’autodérision, en particulier lorsque survient le sujet de la chirurgie esthétique.

Les « vieux » couples se reconnaitront forcément dans ces scènes de la vie conjugale brossées avec un art digne de la comédie italienne, agrémentées de jolies idées de mise en scène et d’une bande son qui mixe joliment Nat King Cole et L’affaire Louis Trio.

 

Fallait pas le dire, de Salomé Lelouch
Mise en scène, Salomé Lelouch et Ludivine de Chastenet
Avec Pierre Arditti et Evelyne Bouix
Du mercredi au samedi à 19h
Dimanches à 15h
Théâtre de la Renaissance
20, Bd Saint-Martin
75010 Paris
Réservation : 01 42 08 18 50

 

Photos@PhilippeVarin

 

0 commentaire
0

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire