l'effet miroir

L’Effet miroir de Léonore Confino, porté par un fabuleux quatuor de comédiens, au Théâtre de l’Oeuvre

par Arielle Granat

Léonore Confino (Les Uns sur les autres, Building, Ring…) poursuit, avec sa nouvelle pièce L’Effet miroir, son exploration de l’humanité sur le mode comédie fantasmagorique, portée par un quatuor de comédiens exceptionnels, dans une mise en scène très réussie de Julien Boisselier.

Théophile (François Vincentelli) a écrit voilà cinq ans un roman à l’eau de rose devenu best seller. Depuis, son inspiration est en panne. Il traîne chez lui en veste d’intérieur et jogging tandis que son épouse (Caroline Anglade) fait bouillir la marmite et gère leur progéniture. Alors que le frère aîné de Théophile (Eric Laugérias) et son épouse (Jeanne Arènes) doivent venir dîner, l’auteur annonce à sa femme qu’il vient enfin de créer l’œuvre qui lui ressemble. Non pas un nouveau livre dans la veine du premier, mais… un conte « aquatique et philosophique » pour enfants.

 

l'effet mioir théâtre renaissanceNe vous attendez pas ici à un énième dîner de couples-règlement de comptes façon boulevard, même si l’on rit énormément devant cet « Effet miroir ».

D’abord grâce à la formidable complicité qui unit les quatre comédiens, dont le plaisir à jouer ensemble emporte les spectateurs. Chacun dans son registre fait des merveilles et se régale du texte de Léonore Confino, tout en subtilités.

De François Vincentelli, étincelant dans son rôle d’écrivain incompris et dépassé par le cataclysme que provoque son conte, à Caroline Anglade, follement exubérante, en passant par Eric Laugérias, irrésistiblement drôle autant qu’émouvant, avec une mention spéciale pour la délirante performance de Jeanne Arènes en thanatopracteuse tout droit sortie de la Famille Addams.

Loufoque, fantastique, touchant et hilarant à la fois, L’Effet miroir est une vraie réussite théâtrale.

L’effet Miroir
Théâtre de l’Oeuvre
55 rue de Clichy
75009 Paris
Billetterie01 44 53 88 88
Jusqu’au samedi 13 janvier 2024
Du mercredi au samedi à 21h, le samedi à 16h et le dimanche à 18h

Photos@Fabienne Rappeneau

 

Lire aussi : Un léger doute 

 

0 commentaire
0

Vous devriez aussi aimer

Laisser un commentaire