Temps glaciaires de Fred Vargas

Fred-VArgas-Temsp-glaciares-Les-Boomeuses

Le dernier Polar de Fred Vargas que j’ai lu c’était en 2013  » L’armée furieuse » et comme chaque fois que j’apprends qu’elle publie (enfin) un nouveau roman, c’est une grande joie, l’assurance d’heures entières plongée, captivée par l’imagination de cet auteur. Temps Glaciaires  est sorti la semaine dernière et ne déroge pas…

J’écris l’imagination et dans le même temps, je pense qu’il n’y a pas que ça, il y aussi et surtout ses personnages, fidèles, que l’on retrouve roman après roman : Le commissaire Adamsberg complètement lunaire, le commandant Danglard l’érudit, la grosse Retancourt qui obéit au doux prénom de Violette, Veyrenc… et tous les autres, tout le commissariat, le chat même qui refuse de manger si quelqu’un n’est pas près de lui, qui refuse de descendre les escaliers si on ne le porte pas ; et chacun, avec ses névroses, ses manies, ses vices…ET  puis il y a les lieux, les restaurants des habitudes, la sacro-sainte bouffe : les pommes de terre poêlées ici, le vin ET puis les dialogues qui se croisent, chacun poursuivant le cheminement de sa pensée, se comprenant à demi-mots, sans les mots même tant ils sont inscrits dans leurs rôles, tant ils sont liés tous dans ce commissariat parisien par la magie de Vargas qui sait les rendre attachants.

Quand on commence un roman de Fred Vargas, on ne sait pas où on va aller se balader, on sait que l’âme humaine peut être mauvaise, que les histoires remontent parfois à la nuit des temps, que les rancoeurs sont tenaces, les apparences trompeuses. Là ça commence en Paris et très vite on est en ISLANDE… Que s’est-il passé sur cet ilot il y a douze ans qui lie à jamais ceux qui en sont revenus sans pour autant qu’ils semblent se rencontrer ? Qu’est-ce qui relie ces meurtres en dehors d’un mystérieux signe près des corps ?

Elle nous tient cet écrivain si cultivée, on apprend l’histoire ici aussi, j’en sais un peu plus à présent sur Robespierre, Danton et tous les autres, au travers des mises-en-scène qui se revivent lors d’assemblées secrètes … Mais chuuuttt…., voilà de quoi occuper un week-end de fin d’hiver…

 

Temps Glaciaires, Fred Vargas, Editions Flammarion

Dominique Mallié

 

 

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *