Vous êtes myope ? Gardez vos lunettes !

Si, comme moi, vous êtes myope depuis quelques décennies, il y a fort à parier que vos lunettes font partie de votre vie, de votre look, et que vous n’avez aucun autre problème que d’en choisir les montures de temps à autre. Pour celles qui portent des lentilles, pas de gros problème non plus.

Myope
Vous êtes myope ? Comme Sharon Stone pour Alain Afflelou, gardez vos lunettes !

Et si vous êtes myope depuis tout ce temps, vous avez aussi appris à vivre avec (voire à apprécier) ce joli flou qui rend les visages si doux, qui transforme les paysages en tableaux de Turner, et vous permet de ne pas remarquer chaque grain de poussière sur les surfaces lisses de votre nid douillet.

Avantage collatéral de cette myopie (raisonnable, pas celle des taupes) : contrairement à vos copines dont vous enviiez parfois l’œil perçant, mais qui à présent éloignent le journal et sortent leurs demi-lunes pour déchiffrer un menu, vous êtes capables d’enfiler une aiguille sans l’aide d’aucune loupe. Pour le reste, les verres progressifs sont parfaits, mais pas nécessaires 100% du temps.

Myope et cataracte

Hélas, les myopes souffrent souvent plus tôt que les autres d’un épaississement de la cataracte, qui nécessitera une petite chirurgie, dont tout le monde vous dira qu’elle est bénigne : « rien du tout » est le terme utilisé couramment.
Là où ça se corse, c’est quand un ophtalmo bien intentionné vous propose de profiter de l’occasion pour vous implanter des cristallins ad-hoc qui supprimeront votre myopie, et votre astigmatisme, parce que, vous dira-t-il (ou elle) « la vision de loin, c’est la vie ».

Pourquoi n’est-ce pas le rêve annoncé ? Je vais vous le dire !

De nombreux gestes du quotidien pouvaient être accomplis sans lunettes, comme manger, cuisiner, lire, regarder l’heure, consulter son téléphone, se maquiller, se démaquiller, boutonner son manteau, ou enclencher une fermeture éclair. Après cette opération prétendument miraculeuse, tout devient bien plus difficile, pour ne pas dire compliqué, voire impossible. Sauf, bien entendu, si vous avez l’intention de vous mettre à chasser dans la savane africaine. Là, c’est sûr, vous verrez passer les gazelles sans la moindre lunette…

« Vous n’aurez plus besoin de ces verres progressifs, si coûteux » m’avait également promis mon chirurgien qui, soit dit en passant, m’a assuré s’occuper de moi comme si j’étais sa maman, achevant de détruire ce qui me restait de moral.

Même pas vrai. Parce qu’après cette intervention, plus moyen de voir de près. La presbytie, qui fut, un temps, compensée par la myopie, est là et bien là. Vous renversez tout, vous ne lisez plus une étiquette, ni votre liste de courses, plus moyen de compter vos pièces dans votre porte-monnaie. Composer le code de votre carte bancaire est un risque à prendre…

Bref, votre monde est renversé, vos repères perdus. Ajoutez à cela la réalisation que c’est bien votre visage dont vous apercevez le reflet dans cette vitrine, suivie du désir immédiat de le cacher sous une burqa, et vous comprendrez, amies Boomeuses encore myopes, où je veux en venir.

Faites remplacer vos cristallins atteints de cataracte, si nécessaire, mais pour le reste, gardez les yeux ouverts, et négociez, mieux que je ne l’ai fait, avec un médecin jeune qui n’a aucune idée de ce que sont les priorités d’une femme certes active, mais dont 80% du temps se passe à autre chose que d’observer la ligne bleue des Vosges ou celle de l’horizon au volant d’un 4×4. Vérifiez aussi si des implants multifocaux sont adaptés à votre cas. Cela vous évitera d’avoir à porter des loupes pour travailler sur un écran et des verres progressifs tout le reste du temps.

Sauf, bien entendu quand vous souhaiterez ne pas voir dans votre miroir ces légers sillons que d’aucuns appellent des rides.

Il faut bien qu’il y ait un petit bonus à cette mésaventure. L’autre étant que j’ai à présent une bonne excuse pour ne recoudre aucun bouton :  je ne retrouve pas mes lunettes.

A

Cathie Fidler est écrivain, auteur de romans et nouvelles. Découvrez son blog Gratitude

 

Lire aussi : Au secours, je ne peux plus lire les notices

2 Comments

  • Quand on me pose la question et que je réponds que je ne me fais PAS opérer sur conseil de mon ophtalmo, on prend ma médecin pour une mauvaisw praticienne. Eh bien ton message me conforte dans la confiance que j’ai en elle!

  • ma pauvre Cathy , désolée pour toi !!! Étant moi-même myope , jamais je ne ferai opérer cette myopie qui me permet tant de choses de tous les jours …. enfiler une aiguille ou trier les arêtes de poisson pour mes arrières petites filles !!! J adore voir mes rides ( pas tous les jours quand même ) qui trahissent si bien tous ces moments de rires et fou-rires !!! Je mets mes lunettes pour conduire et regarder la télé …..sinon , je vis dans un monde un peu flou !!! Gros bisous ma belle et bon courage !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *