Mes petites envies de mars en mode, déco et cuisine !

Mes petites envies de mars. Ce mois-ci, j’ai des envies très variées qui vont du collant qui ne gratte pas au foulard en soie esprit Riviera, en passant par du papier peint et un livre de cuisine.

 

Esprit Riviera avec les foulards Les Belles Heures

Vivement l’été pour porter ces superbes foulards en soie et modal, au bord de la mer dans un esprit très Riviera années 60 dont la marque s’inspire fortement. En attendant les beaux jours, on les noue autour de nos cous, de la anse de nos sacs ou en chignon dans nos cheveux.  Les belles heures met en avant le meilleur du savoir faire italien t français. La soie provient de la région de Trévise et les foulards sont faits à la main dans des ateliers de luxe lyonnais. Disponibles en  3 tailles (40, 60 et 90 cm), ils  sont déclinés dans 9 sublimes coloris de rose, vert et bleu. Les belles heures, collection Le Isole, à partir de 80 €.

Envies de mars-foulard

Un collant tout doux chez Heist.

Depuis mon enfance je déteste porter des collants. Je trouve cela désagréable, inconfortable et ça gratte… Bref presque une torture. Mais à 50 ans passé j’ai enfin trouver le collant qui va me réconcilier avec cet accessoire indispensable pour les femmes. Heist, une nouvelle marque anglaise lancée en 2015  s’est donnée comme mission « de réinterpréter de façon révolutionnaire les collants ». La marque s’est inspirée des vêtements de sport et a travaillé pendant un an avec des femmes pour imaginer des collants « qui ne pincent pas, ne s’affaissent pas et ne grattent pas. Des collants dans lesquels on se sent bien pour bouger ». Evidemment, il fallait que je les teste. J’ai donc choisi parmi les 4 modèles existants (3 noirs en 30, 50 et 80 deniers et un nude), chacun décliné en deux tailles de ceintures bandeau bien larges, une basse et un haute, qui n’enroule pas la taille. La technique 3D utilisée permet d’éviter les coutures inconfortables et le fil double-guipé luxueux (polyamide et élasthanne) donne la douceur tout en donnant au collant sa solidité.
Quand ma commande est arrivée, on aurait dit un vrai cadeau  ! Le collant arrive dans une jolie boite toute rose. A l’intérieur,  il est joliment présenté avec un petit sac pour le ranger. Je crois que je vais enfin ressortir mes robes du placard !
Entre 26 et 31 € selon le modèle, sur Heist.

Paris-Tel Aviv, à la rencontre de la cuisine israélienne 

Un joli voyage gastronomique entre Paris et Tel-Aviv autour des origines de la cuisine israélienne. Chloé Saada, photographe culinaire et amoureuse de cette cuisine est partie à la rencontre de 30 chefs aussi bien tradi que trendy pour nous faire découvrir à travers 100 recettes, leurs recettes cultes. Du taboulé de chou-fleur à l’épaule d’agneau confite au ras-el-hanout, en passant par les sablés au tahini, le carpaccio de bar aux figues et vinaigrette à la grenade ou l’aubergine brûlée, ce splendide livre illustré de très belles photos se dévore de bout en bout. Un must pour les gourmands amateurs de cuisine méditerranéenne avec les 100 recettes
Paris-Tel Aviv, de Chloé Saada, Hachette cuisine, 35 €.

envies de mars

Le retour du papier peint

Le papier peint fait son grand retour en déco et donne de l’esprit aux murs. Pas besoin d’en tapisser une pièce entière, la tendance est plutôt de le poser sur un seul mur.  J’aime beaucoup ceux de Miss Print, créés par Yvonne et Rebecca Drury, un duo mère fille qui dessinent et impriment à la main des papiers peints qui revisitent avec fraîcheur et un humour très british les papiers des années 50-60.
Miss Print chez Au fil des couleurs, à partir de 105 €  le rouleau.

envies de mars

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *