La santé des yeux après 50 ans

En matière de beauté et soins contour des yeux, vous êtes devenue incollable. Mais qu’en est-il de la santé de vos yeux ?

La nature, dans sa grande bonté, nous a tous fait égaux et la vue de chacun diminue naturellement avec les années. Vous avez ainsi de grandes chances de porter, un jour ou l’autre, des lunettes et d’être touchée par la presbytie, la cataracte, le glaucome… des maladies qui nous paraissent bien lointaines à 20 ans, un peu moins à 50. Car, avec l’âge, nos yeux se fragilisent d’autant plus rapidement que nous évoluons dans un environnement où les écrans fatiguent et limitent significativement notre champ visuel. Avertissement : cet article risque bien de vous pousser à prendre immédiatement rendez-vous avec votre ophtalmologiste.

L’actrice Annette Bening

La presbytie

Sachez que le terme « presbytie » est issu du mot grec presbys qui signifie « vieil homme ». On aura ainsi vu plus glamour comme entrée en matière mais les faits sont là : la presbytie est l’apanage des plus de 40 ans. Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est aucunement une maladie mais un processus de vieillissement naturel du cristallin. Cette petite lentille interne fonctionne comme l’autofocus d’un appareil photo, et avec l’âge, elle a de plus en plus de mal à faire la mise au point. Il en résulte une vision floue de près. Si un œil sain voit net jusqu’à 10 cm à 20 ans et 25 cm à 40, ce champ va commencer à s’agrandir à partir de 45 ans, et vous forcer à tendre les bras pour lire les petits caractères. Il vous faudra alors vous habituer à sortir des lunettes de lecture pour lire. Autre solution : les verres progressifs qui permettent de voir de près, comme de loin. Pour encore plus de confort, il est même possible d’équiper les lunettes de soleil de votre choix de verres progressifs sur des sites comme Edel-Optics.

La cataracte

Restons dans le glamour avec la cataracte, une maladie qui peut mener à la cécité mais qui se soigne particulièrement bien de nos jours. Pour résumer, la cataracte est une opacification progressive du cristallin. Les personnes touchées ne voient plus aussi bien, sont éblouies par la lumière, et ont comme une sensation de brouillard devant les yeux. Cette maladie touche en majorité les personnes de plus de 70 ans, mais il peut arriver qu’elle se déclenche bien plus tôt, dès l’âge de 40 ans. La bonne nouvelle est qu’elle est facilement opérable si elle est prise en charge à temps. Le chirurgien remplace tout simplement votre cristallin par une lentille artificielle lors d’une opération ambulatoire de 10 à 30 minutes. Indolore, sans effets secondaires, elle est devenue l’opération la plus courante en France avec 574 000 patients traités en 2016.

Le glaucome

Encore un nom qui vend du rêve pour une maladie on ne peut plus vicieuse. En effet, le glaucome est la deuxième cause de cécité au monde mais ne s’accompagne d’aucun symptôme. Cette maladie se caractérise par une pression oculaire anormale qui va détruire progressivement le nerf optique. Or, c’est grâce aux signaux qu’envoient celui-ci au cerveau que nous « voyons ». Les dommages dues à cette maladie sont irréversibles et peuvent se manifester dès l’âge de 40 ans. Heureusement, il est possible de dépister un glaucome en amont et donc de le traiter à temps à l’aide de collyre ou d’une intervention chirurgicale bénigne.

Tous ces troubles de la vision ont un point commun : ils sont facilement traitables à condition d’être suivi régulièrement par un ophtalmologiste. Un simple fond d’œil réalisé tous les deux ans à partir de 50 ans pourra vous ouvrir les yeux sur d’éventuels problèmes oculaires.

Lire aussi : Vous êtes myope, gardez vos lunettes 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *