Gastronomie, où sont les femmes en 2018 ?

A l’occasion de la journée des droits de la femme, La Fourchette s’est posée la question de la place des femmes dans l’univers de la Gastronomie. Est-ce qu’en 2018, les femmes sont encore minoritaire dans la restauration ?

GAstronomie

Les chiffres de la récente étude conduite par le Parabere Forum, une plateforme indépendante internationale qui donne la parole aux femme, sont assez parlants :
– 80 % des femmes cuisinent à la maison
– 52 % des femmes intègrent une formation BTS cuisine

Pourtant, une fois dans les restaurants, seulement 35 % des femmes occupent des postes de cheffes de parties et sous cheffes.
18% deviennent cheffes d’établissement, et l’écart entre le salaire moyen entre un homme et une femme est de 28 % dans le secteur.

Aujourd’hui les femmes se forment aux métiers dans des écoles cuisinières et non plus avec leur mère ou grand-mère.
Le filles sont même souvent plus nombreuses dans les écoles privées que les garçons, et dans le public elles représentent 30 % des effectifs.
Depuis 1997 (!) les femmes cuisinières peuvent obtenir le titre de Maître-cuisiner qui jusque là leur était interdit. A l’Elysée, s’il n’y a pas encore de femme chef aux cuisines, Guillaume Gomez, le chef actuel a enfin engagé la première femme en poste fixe à la brigade.

La Gastronomie, un milieu encore machiste ?

Pour Verane Frediani, réalisatrice du documentaire « A la recherche des femmes »,  les femmes sont très nombreuses en gastronomie et l’ont toujours été. Les recettes sont d’ailleurs la plupart du temps, et depuis la nuit des temps créées, transmises majoritairement par des femmes. Avec la journaliste Esterelle Payanu, elle a recensé les femmes chefs en France. Elles en ont recensées 300. Ce qui signifierait que les femmes sont nombreuses en cuisine, dans les fermes auberges, les restaurants de village, et les restaurants de cuisine dite ethnique. Les  femmes cuisinières sont également très présentes dans les centres urbains et dans les nouveaux modèles de restaurants, comme la gastronomie végétarienne, sans gluten ou sans sucre.

Afin que les mentalités changent les femmes ont la carte de la communication à jouer. Combien de restaurants ne mentionnent même pas le nom du chef quand celle-ci est une femme !

Des femmes cheffes incontournables à découvrir sur La Fourchette

Anne-Sophie Pic est la seule femme française à détenir 3 étoiles depuis 2007 et en totalise 7 pour l’ensemble de ses restaurants, ce qui fait d’elle l’une des cheffes les plus étoilées du monde. A découvrir à La dame de Pic, son restaurant parisien, derrière la rue du louvre.

Dans sa taverne aux allures helléniques, située près du cimetière de Montmartre et à la décoration méditerranéenne, la Cheffe Mikaela Liaroutsos propose des plats aux accents ensoleillés. Après des études en audiovisuel, elle décide de tout plaquer pour l’univers culinaire et deviendra l’apprentie de Cyril Lignac et Michel Rostang avant d’ouvrir il y a un an sa propre adresse “Etsi” (“Comme ça” en grec).

Stéphanie Le Quellec, à l’émission Top Chef  en 2011 est la cheffe de La Scène, à l’hôtel Prince de Galles. Le Palace a laissé carte blanche à la cheffe pour créer une cuisine classique et audacieuse. A s’offrir pour un déjeuner, d’un rapport qualité-prix imbattable.

 La Fourchette est une pateforme de réservation en ligne en France et en Europe de restaurants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *