Et si je devenais auto-entrepreneur ?

Ces dernières années ont vu s’accroitre le taux de création d’entreprises, permettant à chaque auto-entrepreneur de bénéficier d’un régime simplifié. En effet : étudiants, fonctionnaires, anciens chercheurs d’emploi… Les profils des nouveaux entrepreneurs sont très variés. Découvrons ce phénomène qui ne cesse de séduire !

auto-entrepreneur

Son rythme de vie

Créé en 2008, le statut d’auto-entrepreneur offre à de nombreuses personnes la possibilité d’exercer leur activité sous la forme d’une entreprise individuelle. De plus en plus de Français en quête de liberté sont attirés par ce type d’entreprenariat. Cependant, cette autonomie nécessite tout de même d’instaurer des règles afin de mieux gérer ses activités au quotidien. A commencer par la gestion de son temps. Certes, vous n’avez plus besoin de rendre de comptes à quelqu’un, mais vous devez avoir un rythme de vie organisé. Le mieux est d’une part de planifier vos tâches, puis de prioriser vos objectifs. De cette manière vous pourrez gérer votre clientèle comme il se doit. N’oublions pas que le client est roi après tout ! Il n’en tient qu’à vous de vous organiser au mieux : gérer les horaires, les rendez-vous, le temps de travail, mais sans oublier d’inclure quelques séances de sport pour vous libérer l’esprit. Dans la mesure du possible, assurez-vous de pouvoir travailler à votre rythme car vous serez plus efficace et plus concentrée sur votre travail.

Le côté financier

La gestion de vos taxes sera très différente si vous montez votre propre entreprise. Tout d’abord, le statut d’auto-entrepreneur vous permet de bénéficier du droit à la franchise de TVA. Les avantages fiscaux s’avèreront en effet plus intéressants que ceux des entreprises soumises à la TVA. Dans un régime d’auto-entrepreneur, vous n’avez pas à facturer ou déclarer de TVA. Toutefois faites attention : si votre chiffre d’affaires est supérieur aux seuils délimités, vous serez contraint au régime fiscal de l’entreprise individuelle, comme le précise 1und1 dans son guide digital.

De plus, une fois lancée dans une telle aventure, vous vous poserez certainement de nouvelles questions liées à votre économie. Ai-je besoin d’investisseurs ? Combien de salariés puis-je engager ? Les finances ne sont pas toujours faciles à administrer et beaucoup de questions se posent. Il n’existe malheureusement pas d’école de chef d’entreprise, c’est donc un métier que vous apprendrez sur le tas même si les débuts peuvent se montrer difficiles. Vous allez devoir gérer vous-même le stress lié aux risques et la solitude liée à vos responsabilités, épreuves à endurer afin que votre entreprise excelle. Qui sait ? Vous pouvez aussi très vite devenir une société à succès.

La mentalité à adopter

Être un auto-entrepreneur, c’est avoir la mentalité adéquate pour réussir. C’est aussi avoir les ambitions nécessaires pour trouver de nouvelles idées et sortir de sa zone de confort. Vous êtes déterminée à mener votre nouvelle entreprise vers la réussite, et votre optimisme ainsi que votre passion vous aideront à ne pas fléchir. Bien sûr, vous trouverez aussi des inconvénients à votre nouvelle situation, mais vous fixer un objectif sur le long terme s’avèrera être bénéfique. Aussi, il vous faut savoir faire preuve de curiosité pour pouvoir vous adapter aux contraintes de votre marché. Ajoutez à cela, le pragmatisme et l’adaptabilité qui auront un fort impact sur votre comportement lorsque vous serez confrontée à des situations angoissantes. Si certains projets ne se passent pas comme prévu, ne baissez pas immédiatement les bras ! Parfois, il faut savoir tomber pour mieux se relever, donc apprendre de vos erreurs vous aidera à construire un plan d’attaque encore plus efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *