Trahies par nos mains ?

Paroles d’experts  :  des mains rajeunies et comblées.

Vous avez beau avoir l’air pimpant, jetez un coup d’œil à vos mains ! Elles vont trahir votre âge si elles sont pleines de taches et décharnées, ce qui est très courant. La médecine esthétique peut venir facilement à votre secours comme en témoigne le Dr Anne Grand-Vincent.

Côté taches, c’est l’affaire du Laser. Lui seul en viendra à bout si elles sont installées depuis longtemps et profondes. Côté veines apparentes, manque de matière, aspect osseux, seuls deux produits mais particulièrement efficaces sont autorisés : le Radiesse et l’acide hyaluronique. Effet immédiat assuré.

Comblement des mains : avant, après.

Comblement des mains : avant, après.

 

Avec l’âge, nos mains deviennent un peu plus osseuses, de petits vaisseaux bleutés les sillonnent de part en part. Quelle solution pouvez-vous apporter à cet inconvénient ?

AGV : nous disposons de deux produits de comblement autorisés : le Radiesse à base d’un composant naturel de l’os et l’acide hyaluronique déjà très connu pour le comblement des rides. Dans les deux cas il s’agit de déposer par injection peu profonde une petite dose de l’un de ces produits sur le dos de la main puis de le masser pour le faire progresser sous la peau. L’arrivée depuis plusieurs années des canules souples permet, avec un ou deux points d’injection, de napper toute la main et même d’aller jusqu’aux articulations.

 

Les résultats sont –ils immédiats ? Durables ? Connait-on des effets indésirables ?

AGV : les résultats sont immédiats en effet et leur durée est en moyenne d’environ un an. C’est donc une excellente technique. Cette région de la peau étant très peu sensible, l’injection qui se fait très en surface sous la peau ne provoque guère d’hématomes. Elle n’est pas douloureuse mais aux patients très sensibles il m’arrive de pratiquer une petite anesthésie aux points d’injections. Par contre il faut faire appel à un médecin expérimenté. D’une part parce qu’il ne faut pas toucher la gaine des tendons. Et surtout parce que cette zone cutanée exige une asepsie particulièrement rigoureuse. Les mains sont facilement sujettes à infections, les bactéries s’y propagent plus vite. L’asepsie doit donc être rigoureuse autant chez le médecin que chez le patient pendant au moins 24 heures après l’injection. Personnellement je demande à mes patients de surveiller pendant trois semaines après injection, qu’aucune inflammation n’intervienne. Mais le résultat final est une main repulpée, plus charnue, moins ridée aussi, donc effectivement nettement plus jeune.

 

 Evelyne Dreyfus

 

Lire aussi

– Botox  : Est-ce bien pour vous ? 

Paroles d’experts : les « fillers » pour la bouche

Soyez le premier à poster un commentaire