Se maquiller après 50 ans

Se maquiller après 50 ans ! Les conseils et astuces d’Alexandre Ciancio, maquilleur Europe Laura Mercier

Monica-Bellucci-Se-maquiller-a-50-ans-Les-Boomeuses

Du moment où l’on commence à se maquiller jusqu’à la cinquantaine (et plus) la forme de notre visage, les traits, la peau, le regard… ne sont plus les mêmes.  Alors faut-il se maquiller différemment au fil du temps ?  Et si oui, comment ?

Les réponses d’Alexandre Ciancio.

 

Que faut-il absolument éviter après 50 ans ?

« Le trop ». On allège en y ajoutant de la subtilité. 
On évite de mélanger trop de couleurs 
Pour les yeux on utilise 2/3 couleurs maximum
. Et on évite la paillette à tout prix (en petite touche oui mais avec parcimonie ), le fond de teint trop épais : de la transparence pour unifier quitte à rajouter un correcteur localement pour un effet bien plus naturel !

Que faire en cas de paupières tombantes ?

Evitez le gros trait d’eye liner noir qui va l’accentuer et se coincer dans le pli de la paupière tombante.
 Mieux vaut miser sur le trait de liner en pointillé par le dessous qui sublime la frange des cils, bien plus élégant ! On évite aussi trop de khôl à l’intérieur de l’œil pour ne pas rétrécir le regard.

– Avec l’âge, le maquillage a tendance à se coincer au creux des paupières : comment l’éviter ?

Une seule réponse :
 utiliser une base paupière qui va unifier et stabiliser le pigment de maquillage pour éviter le transfert.
 Pour les petites paupières,  appliquez vos textures crèmes puis regardez vers le bas pendant 15secondes,  le temps du séchage pour éviter le transfert, incontournable sinon.

– Comment remonter des yeux qui ont tendance à tomber ?

En utilisant toute la partie inexploitée du creux de paupière. 
En général, vous n’osez pas monter trop haut avec les fards à paupière par crainte den faire « trop » mais avec des couleurs naturelles et mates, vous allez structurer, étirer le regard vers l’extérieur et donner l’illusion de lifter l’œil.

– Cernes, creux, ridules : comment les gommer ?

Avec un anti-cerne crémeux et riche pour neutraliser le côté sombre. Attention cependant de ne pas trop en mettre et surtout déposez-le au pinceau en très petite quantitié. 
Pour les creux et les ridules, déposez de la lumière avec un correcteur de teint. La règle est toujours la même : le foncé, le sombre creusent. La lumière éclaircit, annule le sombre

Sourcils en fuite : comment recréer une ligne ?

Avec un crayon pour redessiner la ligne mais attention ! On ne le choisit pas trop foncé sinon vous allez donner un effet beaucoup trop théâtral à votre regard voire sévère ! 
On hâchure délicatement avec la tranche du crayon et pas directement avec la pointe qui va délivrer trop de matière.
On commence doucement les premiers jours, il faut absolument que votre œil s’habitue à voir quelques choses sur les sourcils. Si vous y allez trop fort tout de suite vous n’allez voir que cela et pas forcément aimer !
 Commencez par le corps du sourcil pour être sûre de ne pas appuyer tout de suite trop fort sinon vous allez marquer trop la tête et la queue de votre sourcil !

– Quelles sont les astuces bonne mine ?

Des teintes chaudes et cuivres sur les yeux.
 Du blush abricot/pêche. De la poudre de soleil évidemment mais simplement sur les volumes du visage : front, haut de la pommette, pointe du nez là où le soleil tape naturellement.

Comment gommer rides et ridules ?

En éclaircissant subtilement pour les combler avec un correcteur de teint par exemple. On le choisit un peu plus de clair sur tout ce qu’on veut voir gommer.
 Les stylets un peu nacrés sont parfaits pour cela. Mais attention à surtout bien les estomper une fois posés et à ne pas en abuser sinon on ne verra que ça !
 La correction, par essence, doit être douce et subtile.

Comment se maquiller lorsqu’on ne peut pas se passer de ses lunettes ?

Alors on ne s’en passe pas. 
On travaille bien le teint du coup (c’est le plus important de toute façon)
. Une belle bouche dynamique avec des couleurs chatoyantes.  
Et pour les yeux, tout de même, on peut toujours tester les textures lumineuses et les caviars sticks qui ne demande pas trop de précision dans l’exécution.
 On pose rapidement sur la paupière mobile la couleur et du bout des doigts on estompe et voilà c’est tout, vous êtes belle et maquillée.

Comment éviter qu’un rouge à lèvres ne file ?

Pas de mystères, la réponse est : une bouche bien hydratée. Dès que vous commencez votre maquillage, appliquez une couche généreuse d’hydratation en baume sur les lèvres et retirez l’excédent avec un coton tige quand vous arrivez à l’étape lèvres. 
Ensuite posez un crayon contour des lèvres pour éviter que le rouge ne file. Sa couleur peut être légèrement  plus soutenue que le rouge à lèvres mais évitez les contrastes trop forts. Évitez  aussi de mettre trop de gloss partout sur les lèvres.
 Mieux vaut commencer par le poser au centre des lèvres pour l’étirer avec l’applicateur. Cela va éviter l’effet « bouche gourmande » qui peut vite devenir vulgaire et ainsi le gloss ne filera pas au-dessus de la lèvre.

– Comment ourler des lèvres amincies ?

En ne respectant pas son propre contour mais en débordant naturellement sur son ourlet supérieur afin d’agrandir les lèvres.
On évite les couleurs trop sombres et mates qui ont tendance à amincir les lèvres.
 Et on utilise des formules brillantes, et/ou glossy qui repulpent naturellement.

Comment remonter des coins de lèvres qui tombent ?

Avec le crayon contour des lèvres en démarrant le dessin du coin au centre pour être sûre de ne pas accentuer le tombant. Il faut redessiner la lèvre en « débordant » légèrement sans suivre le contour naturel s’il a tendance à s’affaisser.

– Cou, décolleté : peut-on gommer l’aspect fripé ?

Gommer non ! Impossible, mais illuminer oui. 
Attention à ne pas mettre trop de matière cependant mais vous pouvez utiliser des poudres illuminatrices qui vont renvoyer de la lumière et du coup donner l’illusion subtile que le cou est un peu plus tendu.

– Avec le temps, des taches peuvent apparaître : comment les camoufler ?

Il faut éclaircir légèrement ces zones avec un correcteur de teint un ton plus clair que la peau sinon la tache généralement brune va se transformer en tache de lumière. Le Secret Camouflage et parfait pour ça. Avec un pinceau pointu, déposez un peu de matière sur la tâche puis estompez-la au doigt.

– Make-up bag : les indispensables des cinquantenaires ?

Une base de maquillage visage/yeux pour assurer une tenue optimale toute la journée. De l’anti-cerne pour défroisser et illuminer le contour des yeux.
 Un eye liner et un mascara. Un rouge à lèvre dynamique avec une couleur vitaminée et punchy. Du blush pour rehausser le teint.

– Make up jour/make up soir : comment évoluer de l’un vers l’autre ?

Le teint le teint et encore le teint 
On ne le répétera jamais assez c’est la base de tout.  
Le jour, choisissez entre le focus sur les yeux ou les lèvres. Quoiqu’il arrive n’oubliez pas le blush et  travaillez légèrement le sourcil : indispensable pour l’équilibre de votre maquillage.
 Pour le soir, si vous êtes à l’aise vous pouvez vous permettre une structure plus forte avec le blush.
 Les yeux et les lèvres : on a longtemps lu qu’il fallait choisir entre les deux. 
Aujourd’hui si les deux sont parfaitement maquillés, rien n’est interdit, mais il faut assurer ! Pas de smoky mal estompé avec une bouche rouge pas nette ! Le soir, faîtes-vous plaisir avec des « touches » de paillettes, mais vraiment des touches !

– Quelles sont pour vous les stars cinquantenaires qui savent utiliser leur make up comme un anti-âge ?

Sans aucun doute : Julian Moore, Monica Bellucci, Jodie Foster.
 Qui peut croire que ces femmes ont plus de 50 ans ?

 

jodie-foster-Maquillage-femme-50-ans.Les-boomeuses

Quels sont leurs secrets ?

Elles savent jouer avec subtilité de leur maquillage. Chacune a pour focus le teint (le plus important) mais assume des effets smoky, eye-liner qui booste leur visage. Ce n’est jamais trop et toujours avec goût.
 
Elles s’autorisent des effets, des couleurs modernes et de la puissance ! Pourquoi ne pas tester ?

Lire aussi :  notre sélection maquillage spécial Boomeuses

Corine Allouch

4 Comments

  • Répondre septembre 1, 2016

    marguerite07

    merci pour ces conseils! j’aime le naturel donc j’essaye d’en faire le moins possible et ça marche.

  • Répondre octobre 8, 2015

    bonetta

    bons conseils, nouvelle étape, besoin de savoir quand le corps, l’esprit change.
    Trop d’images mode, d’où une perte d’identité réelle.

  • Répondre octobre 7, 2015

    matchingpoints

    Merci pour ces conseils que nous appliquons déjà en partie, même si nous ne sommes plus des quinquas…Il ne faut pas oublier que les stars ne se maquillent pas elles-même, du moins nous le pensons !

    • Répondre octobre 7, 2015

      Les Boomeuses

      Merci. Il est vrai qu’avec l’âge (et le temps) on se connaît, mais en matière de maquillage, l’avis d’un expert est toujours intéressant.

Laisser une réponse