Salzbourg, à la rencontre
de Mozart

les boomeuses-salzbourg-mozart-webmagazine-femme-50 ans

Sans Mozart, Salzbourg ne serait que cette jolie cité baroque d’Autriche. Mais voilà, Mozart y est né et, pour les Français en particulier, la ville semble comme sublimée par ce fait historique. A une heure trente de Paris on peut y prendre de la hauteur culturelle et spirituelle. Et une bonne bouffée d’oxygène.

Si une « petite musique de nuit » envahit votre esprit et vous suggère que vous auriez besoin d’un confortable city break, Salzbourg est une destination tout à fait adaptée. Romantique, d’architecture baroque, facile à parcourir à pied, entourée d’une merveilleuse nature de lacs et d’alpages, gastronomique et culturelle à la fois.

LA ville de Salzbourg-mozart-les boomeuses-Femme_50 ans

Et tellement dépourvue du moindre stress. La quatrième ville d’Autriche n’est plus qu’à une heure trente de Paris en vol direct grâce à Eurowings depuis janvier. Même, et peut être surtout hors période de Festival (le célèbre festival d’été de Salzbourg s’est aussi déployé en un festival de Pâques), on peut y profiter d’une offre touristique attrayante.

Si d’aventure vous l’aviez oublié Mozart se rappelle à vous partout dans la ville dont il est devenu, il faut bien l’avouer, un emblème touristique.

De l’aéroport Wolfgang Amadeus Mozart où vous débarquez et croisez son buste dès l’arrivée à la sonnerie du clocher de la cathédrale égrainant à l’heure pile les notes du Glockenspiel de Papageno extraites de la Flûte Enchantée ; des boules en chocolat fourrées de pâte d’amande à la pistache nommées Mozartkugeln à la place Mozart et sa sculpture, l’emblématique compositeur est récupéré à toutes les sauces. Finalement pour les Salzbourgeois, la gloire récente la plus concrète de la ville serait plutôt le chef d’orchestre Herbert von Karajan dont la villa fait face à la rivière Salzach qui traverse Salzbourg.

Mozart-les boomeuses-salzbourg-femme-50 ans_webmagazine

Mozart a beau être né à Salzbourg comme en témoignent sa maison natale, devenue musée dans la Getreidegasse, ou sa maison d’habitation avec son épouse Constanze et leurs enfants sur la Makartplatz, il s’y sentait à l’étroit. A vingt-cinq ans après moult brouilles avec le Prince Archevêque Collaredo son employeur, il est d’ailleurs parti s’installer à Vienne après que Collaredo ait fini par le traiter publiquement de « voyou » et de « crétin » avant de le congédier avec ces mots : « Qu’il parte, je n’ai pas besoin de lui ! ». La messe était dite…

Mozart ou l’enfance d’un génie

C’est sans nul doute pendant le Festival de Salzbourg que la ville récupère le mieux l’esprit de Mozart à travers le génie de sa musique. Mais ne manquez pas de visiter les deux maisons de Mozart.

opera-salzbourg-mozart-les boomeuses

 

La maison de Mozart-Salzbourg_les Boomeuses-femme_50 ans

 

Salzbourg-mozart-les boomeuses-blog-femme-50 ans

On y rencontre l’enfant qui est né et a grandi dans ces pièces à plafond bas qui fut aussi le petit frère de Maria- Anna surnommée Nannerl, également musicienne exceptionnelle. A travers les portraits, celui souriant de leur mère et celui austère de leur père Léopold, en admirant des objets lui ayant appartenu, ou la mèche de ses cheveux ; à travers les instruments de musique : une réplique de son premier violon, son clavicorde, son pianoforte et les toutes premières partitions, déjà si précises, on croise l’enfant Wolfgang avant le prodige Mozart et c’est très émouvant. On comprend aussi, contrairement à l’idée reçue, que Mozart était très bien rémunéré dès son jeune âge, riche, très coquet, amateur de costumes en soie, et extrêmement dépensier. Un musicologue allemand a établi voici quelques années qu’il gagnait au moins, les dernières années de sa courte vie, l’équivalent de 14 000 € par mois.

Une campagne inspirante aux alentours

Mozart-salzbourg-les bOomeuses-Evasion-webmagazine_femme_50 ans

Salzbourg offre aussi l’accès facile au Salzkammergut, la région environnante avec ses lacs et ses alpages dignes des films de Sissi ou de la Mélodie du Bonheur. Normal, à quarante- cinq minutes du centre vous pouvez visiter la résidence impériale de Bad Ischl où François-Joseph d’Autriche et Elizabeth de Bavière se sont rencontrés. Eté comme hivers la région permet sports aquatiques ou de montagne, aussi bien que des randonnées méditatives et des soins dans les Spas hôteliers. Et si vous vous sentez légers, calmes et sereins en arpentant la ville et sa région en deux ou trois jours heureux, dites vous que ce n’est peut être pas tout à fait un hasard que la comédie musicale « La mélodie du bonheur » ait été tournée ici. Il en reste un état d’esprit.

Y ALLER
Vol direct à partir de 29,99 €depuis Paris au départ de l’aéroport Charles de Gaulle depuis le 13 janvier 2017 par Eurowings (5 vols par semaine).

A VISITER
La maison natale et la maison d’habitation de Mozart
La forteresse qui domine toute la ville
Le Quartier de la Cathédrale
Le château Mirabell et son parc en plein centre
En dehors de la ville au bord du lac Wolfgangsee : l’hôtel Weisses Rössl ou Auberge du Cheval Blanc, celle là même qui sert de décor à l’opérette du même nom
Plus d’infos sur :
www.salzburg.info/fr/service/salzbourg_pour/48_heures
www.salzburg.info/fr/art_culture/wolfgang_amadeus_mozart

A FAIRE
S’attabler au très chic café Tomaselli où déjà venait la famille Mozart pour y déguster un Strudel aux pommes ou un Salzburger Nockerl (sorte d’île flottante en soufflé sur une base de fruits rouges)

POUR UN COURT SEJOUR
Nous vous conseillons de vous partager entre la ville même de Salzbourg et une échappée dans la campagne environnante et les alpages autour des lacs.

QU’EN RAPPORTER ?
Les Mozartkugeln (bouchées rondes en chocolat avec un cœur en pâte d’amande à la pistache). Mais les « vraies », toujours produites manuellement comme celles qu’avait créées le Maître confiseur Paul Fürst en 1890 ; elles portent la marque Fürst et ne sont vendues qu’à Salzbourg dans les quatre magasins éponymes de la ville.
Du schnaps de la distillerie Primushäusl à Abersee près du lac Fuschl.

Texte & photos

Y ALLER
Vol direct à partir de 29,99 €depuis Paris au départ de l’aéroport Charles de Gaulle depuis le 13 janvier 2017 par Eurowings (5 vols par semaine).

A VISITER
La maison natale et la maison d’habitation de Mozart
La forteresse qui domine toute la ville
Le Quartier de la Cathédrale
Le château Mirabell et son parc en plein centre
En dehors de la ville au bord du lac Wolfgangsee : l’hôtel Weisses Rössl ou Auberge du Cheval Blanc, celle là même qui sert de décor à l’opérette du même nom
Plus d’infos sur :
www.salzburg.info/fr/service/salzbourg_pour/48_heures
www.salzburg.info/fr/art_culture/wolfgang_amadeus_mozart

A FAIRE
S’attabler au très chic café Tomaselli où déjà venait la famille Mozart pour y déguster un Strudel aux pommes ou un Salzburger Nockerl (sorte d’île flottante en soufflé sur une base de fruits rouges)

POUR UN COURT SEJOUR
Nous vous conseillons de vous partager entre la ville même de Salzbourg et une échappée dans la campagne environnante et les alpages autour des lacs.

QU’EN RAPPORTER ?
Les Mozartkugeln (bouchées rondes en chocolat avec un cœur en pâte d’amande à la pistache). Mais les « vraies », toujours produites manuellement comme celles qu’avait créées le Maître confiseur Paul Fürst en 1890 ; elles portent la marque Fürst et ne sont vendues qu’à Salzbourg dans les quatre magasins éponymes de la ville.
Du schnaps de la distillerie Primushäusl à Abersee près du lac Fuschl.

 

Texte et

Y ALLER
Vol direct à partir de 29,99 €depuis Paris au départ de l’aéroport Charles de Gaulle depuis le 13 janvier 2017 par Eurowings (5 vols par semaine).

A VISITER
La maison natale et la maison d’habitation de Mozart
La forteresse qui domine toute la ville
Le Quartier de la Cathédrale
Le château Mirabell et son parc en plein centre
En dehors de la ville au bord du lac Wolfgangsee : l’hôtel Weisses Rössl ou Auberge du Cheval Blanc, celle là même qui sert de décor à l’opérette du même nom
Plus d’infos sur :
www.salzburg.info/fr/service/salzbourg_pour/48_heures
www.salzburg.info/fr/art_culture/wolfgang_amadeus_mozart

A FAIRE
S’attabler au très chic café Tomaselli où déjà venait la famille Mozart pour y déguster un Strudel aux pommes ou un Salzburger Nockerl (sorte d’île flottante en soufflé sur une base de fruits rouges)

POUR UN COURT SEJOUR
Nous vous conseillons de vous partager entre la ville même de Salzbourg et une échappée dans la campagne environnante et les alpages autour des lacs.

QU’EN RAPPORTER ?
Les Mozartkugeln (bouchées rondes en chocolat avec un cœur en pâte d’amande à la pistache). Mais les « vraies », toujours produites manuellement comme celles qu’avait créées le Maître confiseur Paul Fürst en 1890 ; elles portent la marque Fürst et ne sont vendues qu’à Salzbourg dans les quatre magasins éponymes de la ville.
Du schnaps de la distillerie Primushäusl à Abersee près du lac Fuschl.

 

Texte et photos

Y ALLER
Vol direct à partir de 29,99 €depuis Paris au départ de l’aéroport Charles de Gaulle depuis le 13 janvier 2017 par Eurowings (5 vols par semaine).

A VISITER
La maison natale et la maison d’habitation de Mozart
La forteresse qui domine toute la ville
Le Quartier de la Cathédrale
Le château Mirabell et son parc en plein centre
En dehors de la ville au bord du lac Wolfgangsee : l’hôtel Weisses Rössl ou Auberge du Cheval Blanc, celle là même qui sert de décor à l’opérette du même nom
Plus d’infos sur :
www.salzburg.info/fr/service/salzbourg_pour/48_heures
www.salzburg.info/fr/art_culture/wolfgang_amadeus_mozart

A FAIRE
S’attabler au très chic café Tomaselli où déjà venait la famille Mozart pour y déguster un Strudel aux pommes ou un Salzburger Nockerl (sorte d’île flottante en soufflé sur une base de fruits rouges)

POUR UN COURT SEJOUR
Nous vous conseillons de vous partager entre la ville même de Salzbourg et une échappée dans la campagne environnante et les alpages autour des lacs.

QU’EN RAPPORTER ?
Les Mozartkugeln (bouchées rondes en chocolat avec un cœur en pâte d’amande à la pistache). Mais les « vraies », toujours produites manuellement comme celles qu’avait créées le Maître confiseur Paul Fürst en 1890 ; elles portent la marque Fürst et ne sont vendues qu’à Salzbourg dans les quatre magasins éponymes de la ville.
Du schnaps de la distillerie Primushäusl à Abersee près du lac Fuschl.

 

Texte et photos Evelyne Dreyfus

Soyez le premier à poster un commentaire