Risotto de coquillettes
avec les « restes du frigo »

Risotto de coquillettes «avec les restes du frigo».

risotto de coquillettes-les boomeuses-webmagazine-femme-50 ans

Risotto de coquillettes à ma façon

Jeudi soir, pas eu le temps de faire les courses. J’ouvre mon frigo : le désert Arctique ou peu s’en faut. Trois bouts de fromage qui se battent en duel, un paquet de lardons et quelques graines germées dans une boite en plastique. Bon, ça va pas nourrir un homme bien bâti qui va rentrer du boulot affamé. Dans le placard, c’est pas beaucoup mieux. Il me reste des coquillettes ainsi que quelques trucs improbables, et dans la coupelle à légumes, de l’ail et des oignons.

Pas de panique, avec tous ces ingrédients, on peut faire un délicieux risotto de coquillettes !

Ce qu’il vous faut 

  • 250g de coquillettes
  • Trois fromages différents (j’ai pris du gruyère râpé, du bleu à pâte molle et de la mozzarella
  • Huile d’olive
  • Poivre 5 baies du moulin
  • Sel
  • Un bouillon cube Maggi
  • Ail, oignon
  • Un paquet de lardons (ou du jambon, une tranche de rôti ou un blanc de poulet).

 risotto de coquillette-tomate-les boomeuses

Pour la déco 

  • Graines germées d’alfafa toutes prêtes Vitalfa (nb : je fais pousser moi même mes graines dans un germoir et j’en consomme quotidiennement dans les salades, les soupes ou les légumes
  • Une tomate cerise
  • Sel noir de Hawaii (un sel légèrement fumé et subtilement iodé)

 

Préparer un litre de bouillon dans une casserole.
Dans une sauteuse, verser de l’huile d’olive. Monter en température. Verser les pâtes et les faire torréfier. Elles doivent prendre de jolies couleurs de doré à brun, mais pas au delà, sinon, c’est brûlé (et pas bon) ! Mouiller progressivement avec le bouillon en remuant continuellement avec une cuillère en bois. Ajouter une gousse d’ail hachée et un oignon émincé, puis les lardons. Une fois les coquillettes cuites, ajouter hors du feu les fromages taillés en dés. Bien mélanger. Saler très peu (le fromage et les lardons sont déjà salés). Poivrer.
Dresser dans des bols ou des assiettes creuses et décorer d’une tomate cerise coupée en quatre et de graines germées. Parsemer de grains de sel noir de Hawaii.

 

Texte et photos Judith Girard-Marczak

Bol : Absolument Maison
Torchon en lin : La Grande Epicerie

 

 

1 Commentaire

Laisser une réponse