Une irrésistible envie de perles

je veux un collier de perle-les boomeuses-femme-50 ans-Blog-humeur

Rang de perles version Audrey Hepburn

]Voilà que ça me reprend : une fois tous les quatre, cinq ans je me mets à rêver d’un rang de perles, oui on dit pas « collier de perles ».  Entre ces poussées de désirs, je trouve ça ringard et vieillot et puis comme je n’ai aucune continuité dans mes errances consommatrices, mais qui pourrait se vanter de ça, ça me reprend. Donc là, c’est peut être parce que j’ai vu le film « Jackie », Jackie et ses robes, Jackie et ses perles, je n’ai rien suivi. J’étais là à me demander où donc je pourrais me faire faire une robe en tweed comme ça, ou une magnifique robe noire avec comme une virgule en guise de col, et surtout il m’est venu une irrésistible envie de perles. Et si je résiste d’ailleurs, c’est juste que j’ai mon banquier aux fesses, en quelque sorte.

Les Boomeuses-collier de perle-femme_50 ans_Webmagazine

… ou version Jackie Kennedy

Ils restent inabordables ces colliers à part vendre sa vertu, je vois pas, mais… et en toc ?

Mais qu’il est moche ce mot et en même temps qui fera la différence ? On a bien vu dans « La parure » de Maupassant, cette bécassine qui se ruine la vie pour racheter le collier de perles que son amie lui a prêté, perles qui, en réalité étaient fausses, comme on l’apprend quand elle est devenue une petite vieille ratatinée par l’usure des ménages, bref… Donc, maintenant que j’ai vu de nouveau comme c’est beau, et constaté que dans la rue, personne en dehors de quelques très vieilles dames en ont, j’en veux, j’en veux. Je veux le contraste des perles avec un jean, avec un pull, l’osmose des perles avec une robe et zéro maquillage, des perles et une combinaison de soie, des perles et nue, j’en veux. J’ai plein d’idées pour les porter, on le voit, je me fais tout un cinéma toute seule. Est-ce que je suis la seule à baver pour des perles ?

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

Lire aussi  : Je veux un programme

4 Comments

  • Répondre avril 1, 2017

    Kathy B

    Bonjour,

    Oh que non ! J’en ai 2 ! Un blanc et un ramené de voyage noir/bleu. Je les porte depuis 10 ans, indifféremment en journée en soirée, en collier, en bracelet, en un rang ou plusieurs, noué … A chaque fois j’ai des compliments.

  • Répondre mars 29, 2017

    Chantal C.

    Oh que non ! Bienvenue au club. Ces boules de nacre irisées ont toujours fait partie de ma vie. Sans parler de leur perfection, de leur éclat, ces petites merveilles n’ont pas leur pareil pour illuminer un visage que ce soit par des boucles ou un collier. Porter un classique Shocker avec une chemise blanche et un jean : mon sésame pour une réunion importante par exemple, et qui me donne un aplomb dynamisant… Quelque soit la couleur de sa carnation, il y a toujours une teinte de perle qui va la mettre en valeur.
    L’argument imparable : « mes perles sont le meilleur blush qui soit »

    • En effet ça illumine le visage, je me souviens que mon ex mari m’avais offert un collier double rang de chez Gérard Darel, je me demande si ils le font toujours, je l’ai perdu dans les déménagements successifs, hélas, mais je vais regarder tout de même !

Laisser une réponse