Portrait de Boomeuse :
Mylène Sultan créatrice de Mirabilibus

Portrait de Mylène Sultan, une Boomeuse pétillante et pleine d’énergie. A 50 ans, elle a fondé  Mirabilibus, une agence pour mettre en valeur le patrimoine à travers des voyages.

mylene-sultan-les-boomeuses-portrait-femme-50-ans-webmagazine_mirabillbus

Mylène Sultan, fondatrice de Mirabilibus

C’est quoi être une Boomeuse ?

Mylène Sultan : C’est avoir une petite cinquantaine d’années sur son passeport, quinze de moins dans sa tête, plein d’envies et des enthousiasmes de gamine.

A 50 ans, vous changez radicalement de profession. Pourquoi ?

L’occasion a fait le larron… Le journal dans lequel je travaillais depuis quinze ans (L’Express) a été racheté par un financier qui a clairement exprimé son souhait de baisser drastiquement les charges de l’entreprise et offert des conditions de départ avantageuses aux plus de 50 ans. Nous avons été 150 à quitter le navire. J’avais senti le vent tourner et créé peu avant « Mirabilibus, les clefs du patrimoine », une agence de production culturelle dont la vocation est de créer des événements de mise en valeur du patrimoine.

C’est quoi exactement  Mirabilibus ?

Ma spécialité, c’est l’histoire, le patrimoine, pris dans son sens le plus large, la culture, les voyages… J’ai toujours adoré mener des enquêtes dans ces domaines, rédiger, faire partager à mes lecteurs les merveilles que j’avais la chance de voir.
Mirabilibus vient du latin Mirabilia. C’est le datif et c’est aussi plus rigolo, ça a un coté Abracadabra qui me plait bien. Avec Mirabilibus, j’ouvre la porte du merveilleux. De trois façons : d’abord et toujours par le texte et l’image via des reportages que je produis ; par des manifestations de mise en valeur du patrimoine que je mets en place pour les villes ; par des visites privées et des voyages d’exception que j’organise pour des amoureux de jolies découvertes. Lieux fermés au public, rencontres inédites, circuits insolites … Je monte chacun de mes voyages comme des reportages, en cherchant les trésors cachés, les meilleurs interlocuteurs, les itinéraires les plus intéressants
Je fais de longs repérages et je prends beaucoup de plaisir au plaisir que prennent les personnes qui viennent avec moi en voyage. Les belles visites privées que j’organise, les voyages travaillés comme de la dentelle, ça les rend heureux !

50 ans, l’âge d’une nouvelle vie professionnelle ?

Oui, sans doute. On a fait le tour d’un premier métier, on n’a plus à se prouver que l’on est compétent, on a encore assez d’énergie pour apprendre… Les premiers mois qui ont suivi la naissance de Mirabilibus, je travaillais tellement, que, la nuit venue, je dormais comme un loir… En me disant que ce sommeil de plomb provenait surement de tout ce que j’avais emmagasiné comme nouveaux savoirs dans la journée (compta, juridique, négociations, jonglage avec les chiffres…) et qui devaient être assimilés durant la nuit. Comme chez les petits enfants !

Des projets ?

Plein, c’est ce qui me donne l’envie d’aller tous les jours au bureau. Pour moi, projet rime toujours avec envie, je ne peux pas avoir de projets raisonnables, ils sont toujours liés à un désir fort. L’enthousiasme est toujours présent. Lorsqu’il me quitte, ça arrive, je m’étiole…

Avantages et inconvénients de la cinquantaine ?

En ce qui me concerne, j’ai renoncé à l’inatteignable, je suis plus indulgente avec moi-même, je ne fonce plus, je laisse souvent faire le temps. Je profite des cadeaux offerts par la vie, je prends du temps pour à être avec ceux que j’aime… Enfin, je fais de plus en plus confiance à mon intuition, cette petite voix qui, au fond de moi, m’indique mon chemin.

Plus d’infos : www.mirabilibus.fr et sur Facebook.
Vous souhaitez être informés des prochaines visites et voyages, contactez directement Mylène Sultan sur : contact@mirabilibus.fr

Propos recueillis par Arielle Granat

Soyez le premier à poster un commentaire