Portrait de Boomeuse :
Corinne Boy-Revel

Portrait d’une Boomeuse  comme on les aime :  Corinne Boy-Revel, une femme pleine de charme et d’énergie. À 50 ans, elle a décidé de changer de vie professionnelle.

Corinne-Boy-Revel-Id-VIE_LES-BOOMEUSES

Corinne-Boy-Revel-©www.lilynet.com

 

C’est quoi être une Boomeuse ?

Corinne Boy-Revel : En 3 mots, c’est être pleine d’énergie,  d’expérience et de projets

A 50 ans, vous changez radicalement de profession. Pourquoi ?

Corinne Boy-Revel : Pour faire un raccourci, disons que j’étais arrivée à la fin d’un cycle et qu’il fallait que je réinvente ma vie professionnelle, afin de retrouver ce que j’appelle “ l’envie d’être lundi matin” ! L’idée de créer mon entreprise me trottait dans la tête depuis un petit moment. Je me suis dit que c’était maintenant, ou peut être jamais. Je n’ai pas hésité. J’ai créé ID-VIE.

C’est quoi ID-VIE ?

Corinne Boy-Revel : ID-VIE est une société spécialisée dans la vente, sur internet, de Bijoux d’identité Médicale.
Ce sont des bijoux personnalisés et gravés. Ils indiquent aux secouristes les renseignements essentiels du porteur du bijou, lorsque celui-ci n’est pas en mesure de communiquer (inconscience, perte de mémoire, confusion, trop jeune pour s’exprimer…) : identité, pathologie, allergie, traitement, contact, etc.
Cela permet d’optimiser les premiers secours et de gagner un temps précieux en cas d’urgence.

50 ans, l’âge d’une nouvelle vie professionnelle ?

Corinne Boy-Revel : Oui, l’âge aussi de faire quelque chose qui ait du sens pour moi, professionnellement.
C’est en cherchant, pour ma mère atteinte d’Alzheimer, un bijou sur lequel je puisse faire graver mes coordonnées – au cas où elle se perde-, que je me suis aperçue que rien de tel n’existait en France : j’ai décidé de creuser cette piste sous un angle business. L’idée est arrivée comme cela ! C’est ma mère qui m’a inspiré ID-VIE. Elle n’est plus là aujourd’hui, mais c’est une façon de continuer l’histoire…
En venant en aide à d’autres personnes malades ou simplement inquiètes, en permettant aux secours de gagner en temps et en efficacité, j’ai le sentiment de faire quelque chose d’utile. Chaque commande passée sur le site en est la preuve.

Des projets ?

Corinne Boy-Revel : Des dizaines !
La gamme va s’élargir, nous allons lancer de nouveaux produits, et de nouveaux modèles.
Nous ouvrir sur l’international aussi…

Avantages et inconvénients de la cinquantaine ?

Corinne Boy -Revel : Je passerai sur les inconvénients. Toutes vos lectrices savent de quoi on parle.
C’est une étape. Un âge pivot ou plein de choses sont possibles.
A 50 ans, les enfants sont grands, quasi autonomes, on a déjà construit pas mal de choses dans sa vie. On sait ce que l’on aime, mais aussi ce que l’on n’aime pas ou plus. Ce que l’on sait faire. Quelles sont ses talents et ses limites…et surtout, on a de plus en plus envie de se faire plaisir, de profiter de la vie…
En fait, l’âge n’est qu’un détail. Ce qui compte, c’est l’ENVIE !

 

Propos recueillis par Arielle Granat

 

4 Comments

  • Répondre mai 21, 2015

    Lydia

    oui enfin quand on est relativement riche (ce qui n’est pas garanti par le fait de travailler, désolée), entouré, pas trop malmenée par le chomage, la precarite, l’exclusion et les traces que ça laisse au cours de sa vie, et qu’on n’a pas de souci de santé particulier c’est relativement facile de ne pas trop aller dans le mur et trouver des avantages meme à ce genre d’age.
    mais sinon cette dame a raison, j’en aurais probablement fait autant à sa place (monter une entreprise) son idée est très originale aussi.
    qu’est ce que c’est que ce terme de « quinqua » ? c’est vraiment laid et un peu ridicule, enfin c’est mon avis.

  • Répondre mai 21, 2015

    Lydia

    oui enfin, les avantages sont là quand on est riche, entouré ou qu’on n’a pas été trop malmenee par la precarite, le chomage, etc, qui peuvent laisser pas mal de traces (dépressions notamment)
    mais sinon bien sur, cette entreprise est une très bonne idée et dans le cas de cette dame j’en aurais surement fait autant !

    Sinon, le site semble assez intéressant dans l’ensemble, mais qu’est ce que c’est que ce terme de « quinqa » ? c’est vraiment laid.

  • Répondre avril 26, 2015

    Lucine

    Quelle belle idée!! 50 ans, l’âge où tout est encore permis, oui! Et Corinne en est un bel exemple.

    • Répondre avril 26, 2015

      Les Boomeuses

      Oui c’est un beau portrait de femme qui nous donne de l’énergie.

Laisser une réponse