Peut-on être encore sexy ?

Pour moi, être sexy s’apparente derechef à une forme de vulgarité, de provocation. Peut être ai-je tort mais j’y vois aussitôt quelque chose de torride du côté du décolleté, de la transparence du vêtement, des jambes découvertes jusque ras les fesses, du trop de tout : de bijoux, de maquillage comme une exagération de la féminité, voire une exaspération.

peut-on être encore sexy à 50 ans

Passé un certain âge on apprend à DOSER : DOSER le maquillage, DOSER le surgissement des seins, DOSER la longueur de la jupe… on est donc moins ostensiblement sexy et plus dans la recherche de l’harmonie. Je trouve même que ça fait un peu peine ces femmes dont on sent qu’elles cumulent pas mal d’années et qui se fardent comme si c’était Mardi-Gras, se moulent les fesses dans des pantalons ultra-serrés et se perchent sur des talons qui ressemblent davantage à des échasses. En fait ce qui est vraiment sexy ne peut qu’être subtil, sinon c’est de la provocation et là, bof…

L’érotisme de la cinquantenaire me semble être ailleurs : Par exemple dans l’élégance, dans la sobriété, dans la simplicité des vêtements de belles matières, dans la souplesse d’une robe qui épouse le corps sans l’oppresser, dans le rire, dans une effluve discrète de parfum, dans une approche plus distanciée de la vie, dans cette légèreté que j’évoque souvent. Et si c’était ça la séduction de la femme de cinquante ans et quelques ? Une femme près de qui un homme n’aura pas à jouer le rôle du mâle conquérant, à viser la performance sexuelle.

Je trouve beaucoup plus torride une femme qui a de l’humour qu’une barbie apprêtée, une femme qui porte les cheveux courts alors que les idées convenues veulent que seuls les cheveux longs signent la féminité, une femme qui n’aura pas pris le temps de se maquiller le matin et qui ne s’excuse pas de son visage « nude », une femme qui montre ses failles, ses fragilités physiques (car on le sait que à la cinquantaine dépassée, on doit faire avec un corps qui se modifie) et pareil d’ailleurs pour les hommes. Je me souviens d’une amie qui me disait qu’elle ne peut tomber amoureuse d’un homme, si à un moment elle ne se sent pas entrer dans ses fragilités.

Je trouve aussi plus intéressant de rire avec un homme d’ailleurs ; l’humour commun signe la bonne entente, la possibilité d’une forme de camaraderie indispensable à une jolie relation amoureuse. Nos comédiennes grandes séductrices : Lauren Bacall, Catherine Deneuve, Carole Bouquet ne sont-elles pas également bourrées d’humour ?

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

Lire aussi  : Une irrésistible envie de perles

3 Comments

  • Répondre mai 22, 2017

    Catherine

    Oh
    Merveille, je tombe ici par hasard !!
    C’est super ce que vous écrivez
    Vite, je vais m’abonner à la newsletter

  • Répondre avril 18, 2017

    matchingpoints

    Un billet qui donne une bonne définition de la sexyattitude de la quinqua et même plus (nous sommes des sexas…) Plus dans la retenue, mais aussi plus dans la qualité du vêtement. La séduction marche à tout âge, n’est-ce pas ?

Laisser une réponse