A ma petite fille…

A ma petite fille…

Quand ton papa m’a annoncé cette immense nouvelle, que j’allais être grand-mère, j’ai été émue aux larmes, et quand il m’a dit un peu plus tard, au téléphone, que tu étais une petite fille, j’ai beaucoup pleuré… Après trois fils, c’est un grand bonheur supplémentaire qui m’arrivait pour mon premier petit enfant.

Ma chérie, tu as maintenant un peu plus de deux ans. Te voilà  avec tes sourires, tes mots, ton bavardage, ton joli regard.

Pour ma part, je ne suis plus une jeune femme mais pas non plus une vieille dame, tu vois nous sommes toutes les deux dans un entre deux.

La nuit  tu te lèves déjà pour mener ta vie sans tes parents, tu essayes tes robes, tu lis dans le noir, tu décides d’aller enfin sur ton pot. Tu t’appropries un appartement que leur sommeil leur a fait enfin déserter.

Dans quelques années, tu viendras « liker » mon mur fb, et je ferai pareil sur le tien, on s’enverra des smileys, et des textos. Tu me raconteras ce que tu caches à tes parents, nous aurons nos secrets. Tu poseras des tas de questions sur le monde, la vie comme la petite philosophe que tu seras.

Tu viendras me voir pendant les vacances car tes parents seront enfin contents de te laisser partir quelques jours chez Nonna.

On fera les boutiques, on ira boire des jus de fruits, on ira à la mer. Tu me montreras comme tu fais bien la roue sur la plage, avec ton joli maillot de bain deux pièces. Tu me parleras de tes copines pestes de l’école et de tes bonnes amies. On rigolera de tout, je te dirai comment était ton papa à ton âge et les bêtises qu’il faisait. On ira t’acheter des robes et des sandales avec,  je te mettrai de jolies couleurs sur tes ongles et des noeuds dans tes cheveux pour faire la coquette, tu me poseras des questions sur la vie et j’essayerai de te répondre. Tu seras une petite fille curieuse et gaie, observatrice, spontanée et réfléchie. Je te lirai des histoires le soir avant le sommeil, j’embrasserai tes joues rebondies et toutes chaudes.

Puis tu seras une adolescente rebelle, il y aura les  premiers petits copains, les chagrins et les grandes joies, les délires de cet âge. Tu auras des projets plein la tête, des désirs d’émancipation, tu trouveras tes profs cons et puis d’autres si passionnants. Je t’emmènerai en voyage, tu me tiendras le bras. Tu avanceras dans la vie les yeux grand ouverts et l’envie de bouffer le monde . Je te regarderai Celeste et je serai fière de toi… comme je le suis déjà….

 

 

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

 

Photo © Tartine et chocolat

6 Comments

  • Répondre juillet 12, 2016

    matchingpoints

    Vous la garderez bien au chaud cette lettre, et vous lui offrirez pour ces 12 ans, par exemple !

  • Répondre juillet 10, 2016

    Nadia

    Tellement émouvant ! Cela me donne hâte qu’un de mes fils m’appelle pour le même motif…

  • Répondre juillet 6, 2016

    Christine Bossu

    Quelle belle lettre… Voilà de beaux projets d’avenir ! J’aimerais avoir 2 ans et m’appeler Céleste.

Laisser une réponse