Prendre soin de ses parents : des alternatives pour les garder autonomes chez eux

Lorsqu’à 50 ans (et plus) on a la chance d’avoir nos parents, et qu’ils sont assez autonomes pour vivre seuls, on est quand même parfois inquiets à l’idée qu’ils fassent une chute ou un malaise. Eux de leur côté ne veulent pas entendre parler d’aide à domicile…

parents

Après tout, si on les écoute, ils n’ont « besoin de personne » et sont « très bien comme ça ». Soit. Mais on s’inquiète quand même ! Alors quelle solution avons-nous pour les maintenir à domicile, en les surveillant, tout en ne les surveillant pas vraiment ?

Les nouvelles formes de téléassistance : plus de contacts, une assistance plus discrète

Après avoir retourné le problème dans tous les sens, après avoir suggéré divers services et prestations, après avoir entendu des dizaines de « j’en ai pas besoin, soyons sérieux ! » suivis de « je ne veux pas que quelqu’un mette le bazar chez moi », la solution est trouvée : ce sera une formule de téléassistance. « Eh bien voilà enfin une bonne idée ! Ce n’était finalement pas si compliqué ». Pas si compliqué en effet, mais seulement en théorie. Car en pratique, trouver un système de téléassistance efficace mais non intrusif et ludique, c’est une autre paire de manches…

Faire le tri

Parmi les différentes solutions du marché, on a bien aimé Noé de Groupama pour son côté discret et connecté. Ce n’est pas qu’un système de téléassistance, c’est surtout un réseau social qui permet à nos parents de donner et recevoir des nouvelles des enfants, petits-enfants, et parfois même arrière-petits-enfants… Lors d’un appel téléphonique, il est par exemple possible de voir en vidéo la personne qui vous parle. Idéal pour garder le contact ou pour voir les premiers pas de son arrière-petite-fille. L’avantage avec les solutions connectées comme Noé, c’est que nos parents n’ont pas l’impression d’être « sous surveillance », tout en l’étant quand même ! En bref, c’est une petite révolution dans le secteur de la téléassistance aux personnes âgées.

On connait l’importance pour nos parents de rester chez eux le plus longtemps possible, avec leurs repères, dans leur environnement, auprès de leurs amis ou voisins. Les études montrent d’ailleurs que le maintien à domicile de nos aînés dans leur cadre familier leur permet souvent de vivre plus longtemps, dans de meilleures conditions physiques et surtout psychologiques. Avec les progrès de la domotique et les aides existantes, nous avons aujourd’hui des solutions pour garder nos parents dans l’environnement le plus optimal pour leur bien-être ! Pourquoi s’en priver ?

Lire aussi : Allo, ma fille bobo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *