Quand opéra et cinema se rencontrent sur grand écran

Quand l’opéra et le cinéma s’unissent et se rencontrent en live ! Vous aimez la Tosca de Puccini et auriez aimé être mercredi 7 février à Londres au Royal Opera House pour voir la superbe version de Jonathan Kent qui y est donnée. A défaut d’être à Londres, vous pourrez assister en direct HD à cette représentation, confortablement installée dans un fauteuil, dans un des cinémas partenaires, qui retranscrit l’opéra.  

opéra-cinéma

Depuis presque trois siècles, le Royal Opera House est une des plus prestigieuses institutions anglaises. Installé dans le magnifique théâtre de Covent Garden, il est dirigé depuis 2001 par Antonio Pappano. Dans la lignée de ses prédécesseurs, il a  à cœur de monter à la fois des classiques et des créations contemporaines d’Opéra en s’entourant des plus grands noms du milieu. 

Depuis quelques années  le Royal Opera House démocratise l’opéra avec ROH Live Cinema, son programme de transmission d’opéras et de ballets en direct au cinéma. Une belle idée pour les amateurs ou non d’opéra.

Avec avec son intrigue palpitante et sa magnifique musique, l’opéra dramatique de Giacomo Puccini rencontra un franc succès public lors de sa création en 1900 et demeure l’un des opéras les plus joués au monde. Tosca, nous plonge dans un univers d’instabilité politique et de sourde menace. La production de Jonathan Kent pour The Royal Opera capture les troubles politiques qui secouaient Rome en 1800. Scarpia, le chef de la police – et l’un des plus vils méchants du répertoire – traque et torture impitoyablement les ennemis de l’état. La musique sombre et démoniaque qui le caractérise contraste avec les épanchements mélodiques des deux amants idéalistes, Tosca et Cavaradossi, qui expriment leur passion dans des airs sublimes comme « Vissi d’arte » et « E lucevan le stelle ». 

 

Mercredi 7 février, 20H 15 Tosca, Giacomo Puccini en direct au cinéma, (liste des cinémas, ici).
Dirigé par Dan Ettinger, avec Adrianne Pieczonka, Jospeh Calleja et Gerald Finley. Chanté en italien et sous-titré en français.
Durée 3 heures plus 2 entractes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *