Et la nuit, vous mettez quoi ?

et la nuit vous mettez quoi pour dormir-les boomeuses-femme-50 ans_Webmagazine

Et la nuit, vous mettez quoi ?
Alors voilà comme mon article sur « Le Pubis » a fait un tabac chez vous Les Boomeuses, je me suis dit que j’allais suivre le fil en quelque sorte et vous parler d’un truc qui me pose problème.

Avant quand j’étais (plus) jeune je dormais nue. Je ne me posais pas 12000 questions, je me douchais et hop un peignoir et hop que je te le quitte et nue comme un ver, comme dirait ma petite fille qui aime beaucoup les vers, les escargots aussi ( les enfants sont drôles).

Mais à présent, j’aime mieux dormir habillée. Enfin, pas avec ma tenue du jour, je vous vois venir, non avec un  pyjama, et là on voit les messieurs qui tiquent. Le pyjama c’est beau tout seul, ou pour sortir finalement, mais au lit, le pyjama, c’est rude à quitter car on va au lit pour se déshabiller le plus souvent. Tout le paradoxe est là : il faut trouver quelque chose de beau, sexy, et qui donne envie d’être quitté, arraché même (et dans ce sens le pyjama n’est pas prometteur ) et ensuite remis, après que…. bon, bref. Et là c’est vrai qu’il faut se farcir les boutons un à un, dans le noir, car l’homme se sera endormi évidemment. Et je ne vous parle même pas du tee-shirt, je suis contre. Les fesses à l’air et en tee-shirt, c’est juste pitoyable !

Donc j’opte pour la chemise de nuit ; ou plus exactement, la chemise de grand-mère, celle avec de la dentelle. Pas en tissu rêche comme une robe de bonne soeur ou comme les draps de ma grand-mère et quand je me réveillais, j’étais toute rouge d’avoir gigoté dedans pendant des heures. Non, la chemise de nuit en coton fin et surtout avec de la dentelle.

Trop longue, ça fait un peu  «bonjour les aises, adieu la baise» mais courte ? Courte et chiffonnée j’ai envie de dire, pour pas faire trop robe de curée (j’ai de la suite dans les idées), alors oui, là je suis pour.

J’en trouve une à la brocante, près de chez moi, pas vraiment en coton, pas vraiment avec de la dentelle, mais je l’ai tant chiffonnée pour voir justement si elle allait se chiffonner que la vendeuse m’a fait remarquer que quand même j’exagérais. Donc, je l’achète, je ne me suis pas ruinée pour le coup, 20 euros, deux cappuccinos en moins, ça va pas me faire de mal.

Je l’achète et j’arrive à la maison, toute fière de mon achat. Evidemment je fais l’essai, là derechef, et mon ado de fils me dit « on dirait un fantôme ». Comme je le menaçais de lui sucrer son argent de poche, il a ajouté, « mais ça te va bien quand même, ça me fait penser au film « La fille de Ryan », oui, mon ado est cinéphile, il n’a pas que des défauts. Voilà, j’en suis là, ça m’a ragaillardie même si le film je ne l’ai pas encore vu…

Dominique Mallié, blogueuse nous livre chaque mercredi sa vision de cinquantenaire sur des sujets qui la touchent, l'émeuvent ou la font s'interroger sous la forme de chroniques au ton décapant. Elle tenait le blog «chic, j’ai cinquante ans » sur l’Express Styles avant de rejoindre Les Boomeuses. Prof de lettres, elle organise régulièrement des lectures de textes qu'elle écrit dans sa ville d' Avignon. Passionnée d'art, elle court les expositions et nous fera également partager quelques-uns de ses coups de coeur pour les artistes.

6 Comments

  • Répondre juin 4, 2017

    chantal C.

    Mais je ne l’avais pas vu cet article !
    Je dirais que tout dépend si l’on dort seule ou à deux ….. J’avoue que j’ai peu dormi seule dans ma vie mais les fois où cela m’est arrivé, vive le débardeur un peu souple. En couple …. c’est nue … Parce que la chemise de nuit, quelque soit la longueur, la matière …. je l’ai toujours retrouvée le matin en boule sous le menton ! donc j’ai très très vite abandonné.

    Quant au pantalon de pyjama élégant, il reste sagement couché … au pied du lit après son usage durant la soirée. Je n’ai jamais supporté autre chose que la couette ou le drap sur les jambes, et cela d’aussi loin que je me souvienne ….

  • Répondre avril 1, 2017

    Lila

    « Les fesses à l’air et en tee-shirt, c’est juste pitoyable ! »
    haha oui, je vois le tableau d’ici ! (« pas ça dit papa qui a déjà vu les horreurs de la guerre »)

    les chemises de nuit c’est un peu bizarre comme si on n’avait rien dessous je pense qu’en vieillissant la pudeur s’impose, on trouve des pyjs plutot seyants, un short lingerie plus une jolie veste en tissu bien soyeux ça marche.

  • Répondre mars 23, 2017

    matchingpoints

    Un choix difficile – mais il y a tellement de possibilités, selon le mood, la saison et … le partenaire aussi ! 🙂

  • Répondre mars 23, 2017

    Bossu

    Ah ! La chemise de nuit qui s’entortille dans la nuit et vous bloque dans vos mouvements… ou qui remonte sous les aisselles et vous laisse grelottante. Ces souvenirs d’enfance dont que je n’en ai plus porté depuis l’adolescence. Nuisette et shorty pour moi, en satin et dentelle. Ou pyjama pilou-pilou bien douillet pour les soirs de grande fatigue et de froidure.

    • Ah ça, la chemise de nuit qui s’entortille, j’en sais quelque chose, ça me réveille la nuit même .. Je vais opter pour la veste de pyjama d’homme je crois , pas mal, comme le suggère une boomeuse !:)

Laisser une réponse